AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À jamais (PV Kuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: À jamais (PV Kuro)   Sam 11 Jan - 4:45

Voici ma première fic x3
Alors il y a quelques personnages de Pandora Hearts (Leo et Elliot), mais surtout des personnages qu'on a inventé avec Kuro. Dont principalement... Kuro, puisque c'est de son point de vue que je raconte l'histoire C8
Ceux qui sont nouveaux sur le forum ne connaissent sans doutes pas encore (à moins d'aller lire nos fiches perso et nos RPs mais bon ya du taf) mais bon, voilà ^^

Je vais poster les deux premiers chapitres, je posterais la suite si je vois :
1) que ça intéresse quelqu'un
2) que le forum est actif (parce sinon ça sert à rien, au pire je file le lien du blog)

PS 1 : ça ne se passe absolument pas dans le monde de Pandora Hearts

PS 2 : Les dessins sont de Kuro ^^

PS 3 : Attention, contenu YAOI !! Il est très très soft, mais voilà, si vous n'aimez pas , passez votre chemin ^^


N'hésitez pas à me donner votre avis :3





A Jamais : Chapitre 1





Kuro, 8 ans




Un matin comme les autres, je vais à l'école. Ca ne sert à rien d'y aller, de toutes façons je n'écoute pas en classe ! Bon en fait si un petit peu des fois, si j'ai de trop mauvaises notes je me fais gronder... Heureusement que j'y ai mes copains tous les jours, ce serait vraiment embêtant sinon !

C'est maman qui me dépose à l'école en voiture. Arrivés pas loin du portail d'entrée, elle commence à se pencher vers moi.

- Non, maman, non ! Même pas en rêve !
- Ah la la les gosses... A ce soir mon chéri !
- Oui à ce soir !
- Et essaie d'être sage un peu aujourd'hui.
- Bah oui !

Je me dirige vers le portail. Décidément, elle a du mal à comprendre que les bisous, à mon âge, c'est la honte ! Un peu plus et je n'aurais eu plus qu'à me planquer toute la journée pour éviter de voir les autres se moquer de moi. A la maison je veux bien, mais devant les autres, nan !
J'entre dans l'école et me dirige vers la classe. Je suis sûr que Dimitri est déjà là, comme toujours, il est toujours à l'heure, il est trop sérieux. Il n'est pas comme moi du tout, toujours le premier de la classe ! Et comme on est toujours dans la même, c'est pratique, je peux copier sur lui ! Même si des fois il veut pas, si j'ai des trop bonnes notes il a peur qu'on sache que c'est parce que j'ai triché sur lui. Beuh ! C'est mon meilleur copain dans la classe, je joue parfois avec les autres garçons mais ils ne m'aiment pas beaucoup, quand on se bagarre je suis trop fort pour eux et ils repartent en pleurnichant, et je joue à des jeux et parle d'histoires qu'ils ne connaissent pas, ils disent que j'invente n'importe quoi. Mais c'est eux qui ne connaissent rien ! Jérémy les connait toutes, lui aussi. C'est pour ça que je n'ai pas besoin d'eux. Quant aux filles, même pas en rêve je parle avec elles ! Elles jouent à des jeux trop débiles, et c'est des chochotes ! De toutes façons, les garçons et les filles, ça joue pas souvent ensemble.

Une fois assis dans la classe, à côté de Dimitri, je fais mine d'écouter mais en fait je pense à carrément autre chose. En plus c'est des maths, j'aime pas ! Et puis ça sert à quoi en plus ? Qui ça intéresse de savoir combien il restera de bonbecs à Glen quand il aura fini de les partager avec ses amis ? Il a qu'à se les garder ! Dimitri, lui écoute sérieusement, comme d'habitude. Jérémy aussi il aime les maths, mais ça ne l'empêche pas de faire l'andouille quand même. Dommage qu'il ne soit pas dans ma classe... Je ne le vois jamais en même temps que les autres. Vivement la récréation !
Alors que je pense à toutes nos histoires, j'entends soudain la voix du maître :

- Et alors ? On s'endort en classe ? Va donc faire la division au tableau pour nous montrer que c'est parce que tu as déjà tout compris.

Sans rien dire, je me lève et m'avance vers le tableau. Et crotte... Pourquoi ça me tombe dessus encore ? Je prends la craie et regarde la division déjà notée, qui attends d'être complétée. Comment on fait ce truc déjà ? Pfff
Ce qui me saoule au tableau, c'est que je ne peux pas compter sur Dimitri. Et Jérémy saurait le faire je suis sûr, mais ça ne marche pas comme ça.
J'entends les autres qui rigolent derrière, ça m'énerve ! Je me tourne vers celui que j'entends juste derrière moi, le plus près, et lui lance un regard de la-mort-qui-tue en criant :

- Ouais t'as qu'à venir le faire si t'es si malin crétin !
- Hé là, on se calme ! Bon, qui peut rappeler à votre ami comment on fait... ?

Et après un temps beaucoup trop long à copier bêtement ce qu'on me dit, je peux enfin retourner à ma place où je m'assis en gromelant.  Dimitri se moque gentiment de moi, ce à quoi je réponds en lui balançant par surprise la craie que j'avais garder en main, qu'il évite en se cachant derrière son livre, et on rit (discrètement) tous les deux.





Quand la récréation arrive enfin, je me précipite pour sortir le premier (bah ouais !) et Dimitri me rejoint un peu après dans la cours.

- Tu viens jouer ?

Je réfléchis un moment. Dimitri est gentil mais des fois, il propose des jeux franchement... casse tête ! Je préfère ceux où on bouge !

- Tu préfères jouer encore tout seul ?
- Je ne joue pas tout seul !
- Bah si tu le dis...

Je vois bien qu'il ne me croit pas vraiment. Bah je ne peux vraiment lui expliquer de toutes façons ! Et c'est pas grave. Je n'ai pas envie qu'on se dispute, Dimitri est le seul avec qui j'arrive bien à m'entendre malgré le fait qu'il ne comprenne pas non plus. Il m'a déjà dit il y a quelques temps qu'il pensait que je préférais Jérémy à lui, et on a failli se fâcher et je veux pas. Je préfère pas l'un ou l'autre, ils sont tous les deux des très bons copains, ils sont juste différents. Et Jérémy je peux le voir un peu tout le temps alors... Je demande à Dimitri :

- Tu veux jouer à quoi ?
- Comme tu veux, c'est toi qui choisis cette fois puisque hier c'était moi.
- Aux pirates alors ! Tu as un truc pour faire le trésor ?


A la fin de la journée, c'est papa qui passe me chercher. Maman arrive un peu après :

- Alors Will, pas de bêtises aujourd'hui ?
- Bah non ! Et je m'appelle Kuro, pas Will !
- Bien sûr, mon chéri...
- Jérémy il m'appelle bien comme ça, lui !
- Ah oui Jérémy... Il a fait quoi aujourd'hui ?
- Je sais pas, je lui demanderais tout à l'heure.

Genre ça l'intéresse vraiment. D'ailleurs pas longtemps après que je sois monté dans ma chambre et que j'ai posé mes affaires, je le vois avec une de mes épées en plastique à la main.

- Alors, Kuro, tu es près à recevoir une râclée aujourd'hui ?? Mouahahahah !
- Beuh, crois-y ouais ! Tu vas voir !

J'attrape l'autre épée, et je lui fonce dessus, le sourire aux lèvres. On se bagarre pendant plusieurs minutes en courant et sautant un peu partout dans la chambre. A un moment, il me demande :

- Alors, qui a gagné aujourd'hui ?
- Tu veux dire à l'école ? Moi bien sûr !

Je lui réponds en frimant un peu.

- Ouais mytho, il t'a ridiculisé comme d'hab !
- Beuh même pas vrai !

C'est vrai que je perd souvent contre Dimitri... Ce qui m'énerve, puisqu'il joue beaucoup moins souvent que moi à ça ! Il en profite pour réussir à me toucher par dessous mon bras avec son épée.

- Bah alors, fais gaff, je t'ai tué au moins 10 fois depuis tout à l'heure !
- Dans tes rêves ouais !

J'arrive à lui faire tomber son épée par terre.

- C'est pas comme ça que tu vas réussir à sauver ta princesse !
- Ah tu veux jouer à ça maintenant ? Tu vas voir !

Il arrive à me faire tomber par terre en s'accorchant n'importe comment à mes jambes et il ramasse son épée.

- Eh c'est de la triche ça !
- Ouais c'est toi qui est un mauvais perdant !
- De quoi ??

A ce moment-là, maman entre la porte et regarde le bazar qu'on a mi.

- C'est quoi tout ce chahut ?
- Bah on joue ! Moi je suis le méchant qui doit enlever la princesse pour avoir le royaume, et lui c'est celui qui doit la sauver et que s'il réussi, il va l'épouser et devenir le roi.
- Quelle imagination mon fils... Tu devrais écrire un livre de toutes tes aventures plus tard !
- Bah je veux pas les écrire les aventures, je veux les vivre moi ! Tu verras tout ce que je ferai plus tard !
- Bien sûr, en attendant range un peu tout ça.

Alors qu'elle ressort, je me retourne et vois que Jérémy n'est plus là pour le moment. Je m'étends sur le lit, en me demandant quelles aventures on va inventer et vivre cette nuit. Ce qui est sûr c'est que ça va être génial ! J'attends toujours avec impatience. Les autres ne comprennent pas ou ne me croient pas, mais ce n'est pas grave, c'est notre monde à nous seulement. Celui où je m'amuse le plus, et qui n'est réservé qu'à nous. Même si j'aime beaucoup mes parents ou Dimitri, tout ça me manque quand je n'y suis plus, c'est limite la déprime des fois. C'est surtout parce que je sais qu'un jour il va se passer quelque chose, de bien meilleur ! Je ne sais pas ce que c'est, mais je le saurais un jour en continuant de m'y rendre tout le temps ! J'y suis bien mieux, même si on me dit que je devrais redescendre sur Terre plus souvent, je ne veux pas, je sais que ce que je cherche est là-bas ! C'est pour ça que j'y retrouve Jérémy tout le temps. C'est notre monde à nous.




-----------------------------------------


Dernière édition par Leo Baskerville le Sam 28 Juin - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Sam 11 Jan - 4:59

A Jamais : Chapitre 2





Kuro, 16 ans






Ce discours était d'un ennui... A chaque rentrée c'est pareil depuis le collège. Avant de pouvoir regagner notre salle de classe, on a le droit au blablatage du directeur, du sous-directeur, etc... Des fois qu'on aurait oublié le règlement. Heureusement que ce n'était que pour cet après-midi, ça m'aurait fait mal de me lever de bonne heure exprès pour ces conneries ! Pour les élèves de seconde, c'était ce matin, pas de bol pour eux ! Enfin, eux au moins, ils ont fini. Les terminales, c'était hier, je crois.

Enfin bref... Maintenant que ce truc est fini, direction la salle de classe, sauf que notre professeur principal nous a fait savoir qu'on avait une pause d'une demi-heure avant de l'y rejoindre, apparemment il a oublié des papiers ou je ne sais quoi...Il a pas changé celui-là ! Et mon meilleur ami (jolie façon de dire : mon seul ami...) n'étant pas dans ma classe non plus cette année puisqu'elle ne changera pas tout le long du lycée, il est parti de son côté dans la sienne. Je n'ai donc rien de mieux à faire pour tuer le temps que de... Heu... Qu'est-ce que je pourrais bien faire moi d'ailleurs ? Parce que la petite promenade dans les couloirs là, ça va bien deux minutes... Ouais je sais, je vais aller squatter un des ordis du CDI. En plus il ne va très probablement y avoir personne, je serai peinard. Pas que je sois associable, du tout... D'ailleurs, j'ai réussi à me faire un très bon ami, avec qui je m'entends à merveille (bon il arrive qu'on se foute dessus, mais c'est normal entre amis, non ?), non je n'ai vraiment pas à me plaindre de ce côté-là. A part le faite qu'il ne soit pas dans ma classe... Mais ce casse-pieds a pris des options auxquelles pour moi ce n'était même pas la peine de songer ! J'y pige que dalle sérieux je sais pas comment il fait. Enfin du coup je me retrouve comme un con dans cette classe, et heu... Non je n'ai aucun problème, c'est juste qu'ils ont tous tendance à... Soit me taper sur les nerfs, soit me laisser indifférent. Sûrement qu'il y a des gens très biens, je n'ai pas fait connaissance avec grand monde, ce n'est pas mon fort. Dès que les cours sont finis et que plus rien ne me retient dans la classe, soit je rentre, soit je le rejoint. Bref, le temps est long pendant les cours...

Alors que je me dirige vers le CDI, j'aperçois un type qui m'a l'air, je dois dire... Un peu paumé. Un nouveau ? Pourtant les secondes, c'était ce matin... Enfin rien ne leur interdit de rester plus longtemps dans l'établissement c'est vrai. Et lui à sa tronche a bien l'air d'être du genre intello à y faire des heures sup. Il est un peu plus petit que moi et ales cheveux blonds cendrés en bataille (et on ose me faire des remarques sur ma coupe de cheveux ?). Je m'avance vers lui, pas que je le veuille mais il se trouve sur ma route... et je le vois qui commence à se tourner vers moi. Ah non pitié... A tous les coups il s'est vraiment perdu et va me casser les pieds.

- Excuse-moi...

Et qu'est-ce que je disais... Bon allez, pas de raisons d'être désagréable...
Maintenant qu'il est juste devant moi, je peux voir qu'il a les yeux bien bleus. Et il y a un truc chez lui qui m'agace, je ne sais pas quoi... Cet air trop sérieux ? Trop sûr de lui ? Malgré qu'il est sûrement paumé comme un con.

- Ouais... ?
- Tu n'aurais pas croisé un gars avec des cheveux longs et noirs ? On est nouveaux, et je l'ai perdu...

Genre je fais gaffe à tous ceux que je croise... Enfin bref il est le premier dont ce soit le cas et qui ne soit pas de ma classe depuis que je suis sorti de cet amphi.

- Nan désolé.
- Ce n'est pas grave... Je pense savoir où le trouver. Vous avez un CDI je suppose ?
- A ton avis ? Tu as déjà vu un lycée sans CDI ?
- Tsss !

A voir sa gueule, il n'aime pas mon ton, ha ha ha ! Il a l'air vénère, mais le pauvre s'il veut que je le renseigne il a intérêt à la fermer. Mais ce n'est pas l'envie qui doit lui manquer.

- Et donc ? Où est-il ?
- Et le mot magique ?
- ...
- Tu continues tout droit, tu montes les escaliers, et c'est un peu plus loin à droite.
- Merci !

Le ton était loin d'être aimable. Je le regarde s'éloigner, un sourire goguenard aux lèvres. Ouais, il est bien en train de repartir dans la direction d'où je suis venu. Je lui ai indiqué n'importe quoi, ben ouais je n'allais quand même pas donner la bonne direction à cet abruti ! Déjà, sa tête me plaît pas. Ensuite, j'allais sûrement pas me le coltiner au CDI ! Je reprends d'ailleurs mon chemin dans la bonne direction.

J'y arrive sans aucun soucis (je connais les lieux depuis un an, moi !), et j'ouvre la porte, m'attendant à trouver le CDI vide,mis à part probablement la documentaliste en train de ranger ou autre. Et là, que vois-je ? Un bordel pas possible ! Il y a je ne sais combien de livres, sans doutes des dizaines, répandus sur une des grandes tables. Mais il y a eu un ouragan ici ou quoi ??? C'est quoi ce délire ??
Alors que je cherche le responsable des yeux tout en contournant ce fourbi pour me diriger vers les machines, je me prends les pieds dans je ne sais pas quoi et me rétame la gueule par terre. Mais pu**** de b***** de m**** !! Me sentant bien con, je me redresse et regarde. Nan mais je rêve !! J'ai trébuché à cause d'autres livres, empilés par terre !! Autant j'en avais rien à foutre que quelqu'un ai pris ses aises, mais là maintenant ce n'est plus le cas ! Si je vois qui c'est il va entendre parler du pays !!
Je me redresse, et aperçois justement quelqu'un qui s'approche derrière moi, un autre livre à la main. Là ça va chier ! Je m'apprête à... non peut-être pas lui en coller une dans la tronche tout de suite, mais en tous cas je vais bien lui faire piger !

- Excusez-moi ! Est-ce que ça va... ?
- C'EST TOI QUI EST RESPONSABLE DE CE CIRQUE ??? NAN MAIS TU TE CROIS CHEZ TOI, ESPECE D'ABRU...

Alors que je me tourne vers lui, prêt à le choper, il entre dans mon champ de vision, et là... Là...

- ... ti ?

Je ne saurais pas décrire ce que je ressens, tout ce qui me traverse la tête là. Je m'arrête complètement dans mon élan, je dois avoir l'air bien idiot, mais ça ne m'importe plus. Je reste figé bêtement, surpris, ne sachant plus quoi faire ou comment réagir.

La même surprise semble se refléter dans ses yeux, à moins que ce ne soit moi qui délire. Il est plus petit que moi, presqu'une tête de moins que moi je dirais. Il a des beaux et longs cheveux noirs, un peu rebelles qui lui arrivent jusqu'aux épaules. Il est beau... Non, magnifique... Un visage fin, l'air plutôt fragile, il pourrait facilement passer pour une fille. Et ses yeux...Je ne saurais même pas en dire la couleur exacte. Ils arrivent à être sombres et brillants en même temps, envoûtants, je n'arrive pas à m'en déccrocher... Tout en lui me plaît, mais cette sensation que j'ai eu dès que j'ai croisé son regard, qui a fait de suite battre mon coeur à toute vitesse, me paralysant sur place, dépasse largement ça. Un sentiment que je n'ai jamais ressenti auparavant... Ou en fait si... Non... Je sais que non, mais j'ai l'impression... De l'avoir toujours connu. Même plus que cela. Je me demande comment j'ai fait jusqu'ici pour ne pas savoir. Je ne m'étais jamais posé la question. Mais maintenant,je le sais. Cette personne, devant moi, est la raison pour laquelle je suis né, pour laquelle je suis là. Je ne suis venu jusqi'ici que pour le trouver. Le retrouver. Le fait que ce soit un homme, que c'est en réalité la première fois que je le vois sans doutes (m'en serais souvenu sinon !), je m'en tape. Complètement. Je ne peux plus m'empêcher de le regarder, et je sais que maintenant, je n'aurai plus envie de rien d'autre, aucun objectif, que d'être avec lui...

Je ne sais pas combien de temps il se passe alors que je continue de le regarder. Lui non plus ne dit rien et se contente de me regarder dans les yeux. Serait-il aussi ébranlé que moi... ? Bon... Réfléchis un peu... T'as l'air rien qu'un peu con là... Il faut que je trouve un truc à dire, il va me prendre pour un demeuré sinon !

- Heu... Je, heu...

Ah, je n'arrive même plus à parler ! Je perds tous mes moyens !! En plus de ça, je suis sûr que je dois être rouge ! Vite, réfléchis ! ... Rah je ne sais pas quoi dire !!

- Heu, je suis désolé pour le désordre...

Il commence à se pencher pour ramasser les livres répandus par terre et sans réfléchir, je me mets tout de suite à l'aider en prenant les autres pour les poser sur la table qui en déborde déjà.

- Ah, non... Ce n'est rien.

Un sujet à aborder, allez, c'est l'occasion !

- Hem... ça doit faire un moment que tu es là vu tous les livres que tu as sortis !
- Ah non, pas tellement, je ne suis là que depuis quelques minutes...

Heu... DE QUOI ?? Alors...

- Mais... Ce n'est pas toi qui as sorti tout ça ?
- Si si ! Je fais un petit repérage des lieux ! Je voulais jeter un coup d'oeil pour voir un peu s'il y a quelque chose que je ne connais pas... Mais pas de soucis, je vais remettre tout ça en place. Je n'ai pas beaucoup de temps en plus.
- Ah... Je peux t'aider peut-être ?

Il me regarde un peu étonné en hésitant. Ben quoi ? Je n'ai pas la tête de quelqu'un habitué à aider son prochain ? Beuh !

- Merci, mais ne t'embête pas, j'ai l'habitude, je n'en ai pas pour longtemps.

Il me fait en me remerciant un sourire plutôt timide. Il est trop adorable !! Je détourne un peu le regard, je dois encore être rouge. Mais il m'arrive quoi moi ? Depuis quand je craque comme ça sur quelqu'un comme une fangirl ?? Mais je ne peux m'en empêcher avec lui... Bon. De quoi je pourrais bien essayer de parler sans avoir l'air idiot ? Oui ! Déjà, il faut que je sache sa classe, son nom... Tout sur lui pour pouvoir le revoir ! ça fait longtemps que je n'ai pas essayé de tisser des liens avec quelqu'un, je ne sais pas du tout comment m'y prendre...
Alors qu'il commence à remettre les livres en place, à une vitesse effectivement assez impressionnante je l'avoue, j'essaie de me lancer à nouveau :

- Tu as dit que tu n'avais pas beaucoup de temps. Tu dois rentrer ap...

Je m'interromps alors que j'entends la porte s'ouvrir. Je me tourne agacé pour voir qui vient nous interrompre, et ai la mauvaise surprise de voir le type croisé dans le couloir tout à l'heure entrer dans la pièce.

- Ah Leo ! Je te trouve enfin ! Je vois que tu as déjà eu le temps de marquer ton territoire...

Leo ? C'est son prénom ? Il sonne magnifiquement et mystérieusement bien à mes oreilles.

- Ah, Elliot. Je me demandais où tu étais passé...
- Pardon ? C'est toi qui a disparu !
- Mais oui.

Ces deux-là se connaissent ? Voilà qui n'est pas franchement pour me plaire... En plus, ce type a l'air d'un emmerdeur. Ils se connaissent d'où ? C'est qui pour lui ?? Je les connais tous les deux depuis seulement quelques minutes, et je ressens déjà de la jalousie... Le blondinet se rends soudain enfin compte de ma présence. A croire que je suis transparent.

- AH TU ES LA TOI !!! JE TE REMERCIE PAS !!! TU M'AS ENVOYE BALADER A L'AUTRE BOUT DU LYCEE ALORS QU'EN PLUS, TU VENAIS ICI !!!
- MOUAH HA HA HA HA !

Il s'avance vers moi en tentant de prendre un air menaçant et agressif, genre il va me faire peur !! C'est risible !!! Je ne peux pas m'empêcher de me marrer !!

- C'EST QUOI TON PROBLEME ?!
- Désolé mais là franchement, c'était trop tentant !
- pfff !  Si tous les gens d'ici sont aussi débiles ça promet !!
- Hé ben, tu devrais t'y sentir à ta place !! Ha ha ha !
- T'as bien de la chance que ce soit mon premier jour et que je sois pressé !!
- Ah parce que sinon quoi ?
- Me cherche pas trop !!

Je pourrais continuer à le provoquer facilement, j'en ai bien envie, mais... "Leo" me regarde. Je me tourne vers lui et vois qu'il a l'air blasé le pauvre. Même comme ça, je le trouve adorable. Mine de rien, il a profité de ce temps-là pour tout ranger. Il a fait ça à une vitesse ! Impressionnant. Notre petite dispute ne l'a visiblement pas perturbé outre mesure. Mais une question me reste en tête... C'est qui ce blondin !? Celui-ci se dirige d'ailleurs vers Leo et je le regarde faire d'un air bien moins souriant que juste avant.

- Viens Leo ! On va finir par être en retard !!
- Oui oui, j'ai fini.
- Je peux vraiment pas te quitter des yeux trente secondes !

Pourquoi ils repartent ensemble... ? Et d'où il ne peut jamais le lâcher des yeux ?!!

- Hé le blondin, tu as besoin qu'il te tienne par la main pour rentrer chez toi ou quoi ?

Je vois Leo sourire à ma vanne alors qu'il se dirige avec ce type vers la sortie du CDI, et suis du coup bien content et fier de moi, alors que le dit blondin semble bouillir intérieurement avant de finir par se tourner à nouveau vers moi.

- D'OÙ TU M'APPELLES COMME ÇA TOI ?!!! DÉJÀ ON N'A PAS GARDÉ LES VACHES ENSEMBLE QUE JE SACHE !!! JE M'APPELLE ELLIOT, ELLIOT NIGHTRAY ET JE NE T'AUTORISE PAS À M'APPELER AUTREMENT !!! ENSUITE PAUVRE DEMEURÉ, ON NE PART PAS, ON FAIT NOTRE RENTRÉE !
- Ah bon ? Oh désolé, avec ta taille et ton air paumé j'étais certain que tu étais bien en seconde ! Et qu'est-ce qu'il fait ici alors le petit nouveau au lieu d'être dans sa salle ? Il ne trouve plus son chemin ??

Je lui dis tout cela bien sûr en me foutant clairement de sa gueule.

- Mais je t'en pose des questions moi ?! ET JE TE SIGNALE QUE TOI AUSSI TU ES LÀ IMBECILE !!
- Et ouais j'espérais être tranquille mais il a fallu que je tombe sur une tête de naze !!!
- TU SAIS CE QU'ELLE TE DIT, LA TÊTE DE NAZE ??!
- NAN ELLE ME DIT QUOI, LA TÊTE DE NAZE ?? Qu'elle a perdu son cerveau en venant ??
- QUE SI TU VOULAIS ÊTRE PEINARD, T'AVAIS QU'À RESTER COUCHÉ CE MATIN, ÇA AURAIT FAIT DES  VACANCES POUR TOUT LE MONDE ET ÇA N'AURAIT PAS ÉTÉ UNE GRANDE PERTE POUR L'ÉCOLE !!!
- VA VOIR AILLEURS SI J'Y SUIS !!
- JE VAIS SURTOUT ALLER VOIR LÀ OÙ TU N'ES P...

Nous sommes tous les deux interrompus brusquement par un livre reçus mystérieusement chacun en pleine poire. Bon sang que ce type m'insuppporte ! Il me gave et surtout, il semble bien proche de Leo... Je viens à peine de le rencontrer, je ne souhaite rien d'autre que de faire davantage connaissance avec lui, et j'ai direct l'autre qui se ramène à me faire de l'ombre ! Heureusement que c'est un seconde et que je n'ai pas un type pareil dans ma classe, le cauchemar que ça serait !! Par contre, c'est dommage pour Leo... argh si ça se trouve en plus de ça ils sont aussi dans la même classe !! NAOOOOOOON !!!!
Alors que je me prends ainsi la tête, je me tourne vers le responsable de ce vol plané de livres -donc Leo- qui semble un peu agacé.

- Vous allez arrêter un peu de vous chamailler ? Vous avez oublié où vous êtes ??

Elliot se redresse en râlant alors que je décide plutôt de le taquiner en souriant :

- ils n'étaient pas sensés être rangés ces livres ?
- La faute à qui ?

Il les range donc à nouveau rapidement, souriant malgré tout, et j'ai très envie de tenter une nouvelle approche, avant qu'il ne reparte... Tout en sortant du CDI et rejoignant l'autre, j'essaie de le questionner :

- Alors... Tu es arrivé ce matin ? Tu es dans quelle classe ?

Je lui demanderais bien son emploi du temps, son adresse, son mail, son tel, son nom complet, ses loisirs, toute sa vie et s'il veut bien me revoir dès ce soir sans l'autre emmerdeur dans les jambes, mais j'aurais, comment dire...sans doutes un peu trop l'air d'un stalker à le harceler.

- He bien...
- Ca ne te regarde pas !

Je me retourne, profondément saoûlé et contenant avec peine mon énervement extrême, vers Elliot. Je l'ai sonné lui ??? Nan mais je rêve !!

- C'est étrange, il ne me semble pas m'être adressé à toi !
- Et alors, tu as un problème ?!! Il me semble que tu voulais qu'on foute le camp non ?! Et bien sois content, c'est ce qu'on va faire !!
- Pour ça, je ne m'adressais qu'à toi !!!
- Ah ouais ??! Et bien à l'avenir, je te prierai de ne plus l'importuner !! Tu le touches je te...
- ELLIOT !!

Je suis figé sur place par la force du cri soudain de Leo. Devant mon air surpris (et admiratif), un silence étrange et pesant s'installe. D'une telle intensité que je n'ose prononcer le moindre mot, me contentant de regarder Leo. Il semble vraiment en colère. Elliot quant à lui a l'air gêné et... de se sentir con, oui. On aurait dit qu'il voulait dire quelque chose, mais s'est ravisé. Il hésite encore quelques secondes, puis...

- Désolé...
- On y va, nous allons être en retard.

Leo s'avance un peu en avant de lui, qui reste immobile. J'en profite pour passer face à lui, et me penchant très légèrement pour avoir mon visage juste devant le sien, je lui dis avec un sourire provocateur et moqueur :

- Je fais ce que je veux, quand je veux !

Il réagit à peine, toujours aussi... Mal à l'aise, ou je ne sais quoi, je ne saurais dire. Il a vraiment changé d'un seul coup, je ne comprends pas vraiment ce qu'il s'est passé. Enfin on ne l'entends plus au moins, je ne vais pas m'en plaindre !
Je me dirige vers Leo, qui a ralenti devant. Il semble hésitant.

- Quelque chose ne va pas, Leo ?
- Non ça va très bien ! Je ne suis juste plus bien sûr du chemin... Ah si je pense que c'est bon !

Il accélère le pas, finalement suivi d'Elliot. Et mince... Je pense que ce n'est pas aujourd'hui que j'en saurais plus. L'humeur ne semble pas au beau fixe. Et il doit certainement être l'heure que j'y retourne. Mais je n'abandonnerai certainement pas ! Elliot ou pas Elliot, j'ai bien l'intention d'en savoir davantage sur Leo, d'apprendre à le connaître... De passer du temps avec lui. Je leur emboîte le pas, tout en consultant rapidement l'heure. Effectivement, il faut que je me magne !!
Je prends la direction de ma salle. Quand nos chemins se sépareront, je prendrais évidemment bien soin de dire au revoir à Leo, avec le plus beau sourire dont je serais capable ! Et l'autre idiot, non, que dalle, il va se faire voir. Sauf que... Nous avançons, et nos chemins ne se séparent toujours pas... Je trouve cela de plus en plus étrange. Et cependant, je me demande toujours pourquoi ils traînent dans le lycée, ou pourquoi ils repartent ensemble... Ce sont visiblement de très bons amis, qui ont l'habitude de traîner ensemble après les cours... Grrrr... Qu'est-ce que Leo trouve à ce crétin ??


On arrive finalement à quelques pas de ma salle... Et à ma grande stupéfaction, ils entrent direct à l'intérieur !! Gné ?? Je me dépêche d'y entrer à mon tour. La majorité des élèves sont déjà présents, mais pas forcément installés, stationnant debout pour la plupart, réunis en petits groupes à discuter. Je vois Elliot et Leo s'installer à deux places, évidemment côte à côté, au troisième rang près de la fenêtre. Vite !! J'ai plein de choses à demander, et qui plus est, c'est au début de l'année qu'on choisit nos places et n'en bougeons plus !!!
Il y a déjà quelqu'un installé juste derrière Elliot, le côté de gauche tout juste contre la fenêtre, une fille avec laquelle je n'ai jamais tellement discuté (comme tout le monde dans cette classe...). Je trace comme un dingue pour prendre la place juste à côté de la sienne, et donc, juste derrière Leo ! Il semble discuter un peu avec Elliot, mais moi, là, il y a un truc que je ne comprends pas ! J'ai dû loupé quelque chose !! Ou alors...

- Leo !

Il se tourne vers moi, et quand il m'aperçoit, me fait un grand sourire. Il est trop beau !

- Oui ?
- Heu, mais... Vous êtes dans cette salle ?
- Et apparemment on n'est pas les seuls... Nan mais c'est pas vrai...
- Je t'ai parlé le blondin !
- Il fallait évidemment qu'on tombe dans la classe de cet olibrius...
- Elliot, tu permets ?

Alors que l'autre soupire et se détourne de nous, s'occupant de regarder je ne sais quoi dans ses affaires, Leo reprends :

- Il doit y avoir eu un petit malentendu tout à l'heure... Tu as eu l'air de penser que nous étions en seconde, mais non, nous sommes en Première ! C'est pour ça que nous étions là-bas, tout comme toi apparemment.

Je n'arrive pas à décrocher mon regard de son sourire et de ses yeux magnifiques... Alors ils sont vraiment en première ?J'étais persuadé que c'était des secondes qui traînaient, à la découverte du lycée... Mais alors... ?

- Mais donc, tu es dans cette classe ? Pour les deux prochaines années ?
- A priori, oui ! Tu vas devoir nous supporter !

Alors là, je suis en train de m'envoler sur mon petit nuage ! Leo est dans ma classe ! Je vais le voir tous les jours (ou presque) pendant au moins deux ans !! Je ne pouvais pas rêver mieux ! Cette classe toute moisie dans laquelle j'ai l'habitude de m'ennuyer ferme, prends soudain une toute autre dimension !! Je dois certainement avoir un sourire béat sur mes lèvres (et donc, l'air idiot), mais je nage en plein bonheur là !! Je vais essayer de redescendre sur Terre, avant de perdre toute crédibilité !

- Alors, tu as changé de lycée ? déménagé ?
- C'est ça, nous avons déménagé tous les deux.
- Tous les deux ? En même temps ? Mais vous connaissiez déjà non j'ai l'impression ? C'est une drôle de coïncidence !
- ça n'en est pas une. Nos parents se connaissent bien, bref, c'est un peu compliqué... mais voilà !
- D'accord...

Je jette un coup d'oeil vers l'autre, qui nous tourne toujours le dos. Bon. Apparemment, ils sont amis à la base parce que leurs parents se connaissent également, classique. Pas de grandes raisons d'être jaloux, je suppose. Et maintenant que Leo est dans ma classe, je vais pouvoir facilement marquer des points à mon avantage ! Je veux me rapprocher de Leo !

- Alors vous ne connaissez personne ici.
- C'est exact, à part toi maintenant !
- La belle affaire...
- Elliot...

Et bien, il nous tourne toujours le dos. Il a décidé de faire du boudin ou quoi ?? Ah ah ah !

- Si tu veux, je te présenterai mon meilleur ami tout à l'heure ! Il est très sympa ! Il est pas dans cette classe, mais bon...
- Avec plaisir !

La conversation prend fin alors que le professeur arrive enfin et que les élèves encore debouts prennent place.
Les deux heures, ou un peu moins, qui suivent passent assez rapidement. Le prof nous fait on va dire une version deux du blablatage de tout à l'heure, nous distribue nos carnets et nos emplois du temps, qu'on examine. Moi, je suis surtout occupé à regarder Leo, et à échanger quelques mots avec lui quand il n'est pas occupé avec Elliot.
Je suis arrivé tout à l'heure, m'attendant à une journée inintéressante (du moins, le temps que je serais dans cette salle), et finalement, c'est une journée radieuse ! Il m'est arrivé la plus belle chose de ma vie, je n'en doute pas, et je n'ai pas l'intention que ça cesse. En plus tout à l'heure, je ferais les présentations avec Leo, j'espère qu'ils s'entendront bien ! Je ne peux m'empêcher de sourire du début à la fin ! La seule petite ombre au tableau, c'est ce crétin d'Elliot, m'enfin ! Je ne le laisserais pas ternir mon bonheur !

Toute cette paperasse fini, nous quittons la salle et nous nous dirigeons vers l'extérieur, allons prendre nos livres au passage, distribués dans le foyer. Argh ! Le sac se fait lourd tout d'un coup !!
Les élèves commencent à se disperser, et Leo se dirige vers moi, Elliot restant un peu plus loin.

- Tu devais nous présenter quelqu'un je crois ?
- Ah oui !! Eh bien il ne devrait pas t...
- KUROOOOOOOOOOO !!
- Ouargh !!

Et bien oui, le voilà ! Je n'ai pas eu le temps de dire ouf, qu'un type qui m'est très familier, les cheveux bruns et courts, m'est rentré dans le dos en me bousculant, me faisant limite tomber. Mais j'ai l'habitude, donc je gère ! Un énorme sourire sur le visage, il se tourne vers Leo :

- Hé bien, te serais-tu fait un nouvel ami ou j'ai des hallucinations ??
- Ha ha ha ! Crétin ! Je te présente Leo ! Et l'idiot prétentieux là-bas, c'est Elliot. Ils sont nouveaux tous les deux cette année dans ma classe.
- Je vois ça. Hé bien, bienvenue ici alors !
- Merci !

Leo est toujours aussi souriant, alors que l'autre tire la tronche plus loin.

- Leo, je te présente mon meilleur ami depuis l'enfance, Jérémy !
- Enchanté !
- Moi de même !
- Dis-moi Kuro, juste par hasard...
- Ouais ?
- Il n'y aurait pas aussi tant qu'à faire des jolies nouvelles dans ta classe ???
- Rah idiot...
- Ha ha ha !


Cette journée était partie pour ne pas être bien intéressante... Ni plus mauvaise qu'une autre. J'aurais certainement passé la soirée avec Jérémy à jouer à quelques jeux et discuter de choses et d'autres. Mais je rentre finalement chez moi complétement changé.
Maintenant, tous les jours, je saurai pourquoi je me lève. J'aurais envie d'aller en cours.
Maintenant, un Soleil lumineux éclaire ma vie.
Maintenant, je sais pourquoi, ou pour qui, je vivrai.
Bref, aujourd'hui, c'est la plus belle journée de ma vie.

-----------------------------------------


Dernière édition par Leo Baskerville le Sam 28 Juin - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Détective privé

Messages : 61
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans un appartement dans les hauts quartiers de Réveil
Personnages préférés : Leo et Elliot C8



MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Lun 13 Jan - 10:20

Hehehe 8D tu connais déjà mon avis a moi 8D !!! Elle sont juste trop bien 8D !!!!
Aller les gens !!! Liiiisez !!!!! C8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Lun 13 Jan - 10:52

Mici :3
Mon Kuro qui va harceler les gens pour qu'ils lisent x3

-----------------------------------------


Dernière édition par Leo Baskerville le Dim 21 Déc - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Détective privé

Messages : 61
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 19
Localisation : Dans un appartement dans les hauts quartiers de Réveil
Personnages préférés : Leo et Elliot C8



MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Lun 13 Jan - 11:13

Ne me souestime pas c'est déjà ce que je fais avec les gens du club manga dans mon lycée XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Mer 5 Mar - 19:05

A Jamais : Chapitre 3






Kuro, 16 ans





Je me réveille, plein de mes souvenirs de la veille. La rentrée, la rencontre avec Leo, Elliot... Surtout de Leo, étrangement ! La soirée passée ensuite avec Jérémy, à ne faire pas grand chose d'autre que de lui parler de Leo. Qu'est-ce que je pouvais bien y faire ? Je ne peux pas me le sortir de la tête ! C'est plus fort que moi ! Et je n'en ai aucune envie de toutes façons... Jérémy n'a pas été choqué, ce qui ne m'a pas surpris. On a toujours tout pu se dire. Cette situation l'a plutôt amusé, et il était content pour moi.
Un sourire traverse mon visage, je me redresse rapidement, commençant à me lever, et regarde l'heure. Et oui, il ne faut pas trop traîner. Je me prépare direct. Je n'ai jamais été aussi rapide à me lever ! Surtout pour aller en cours ! Mais je n'ai qu'une idée en tête. Je vais revoir Leo ! Comme tous les prochains jours pendant au moins deux ans ! Je brûle d'impatience ! Même si je ne sais pas de quoi on va bien pouvoir parler... Mais on s'en fou ! Je verrais bien !!
Une fois habillé, c'est en courant que je descends les escaliers pour aller manger un morceau dans la cuisine. Je n'arrive pas à tenir en place ! Ma mère n'est pas encore levée apparemment, et mon père sûrement déjà parti. Je mange très rapidement (sans m'étouffer tout de même), et dans le même élan, remonte me brosser les dents et finir de me préparer. Bah ouais, je ne veux pas puer de la tronche quand je parlerai à Leo ! Je m'attarde même devant le miroir, histoire de vérifier que rien ne cloche... Et j'enchaîne !
Tout est prêt, il ne me reste plus qu'à prendre mon sac. Tiens ? Il est bien léger... J'ai zappé les livres pour aujourd'hui apparemment. Bah... Heu... Tant pis ! J'ai pas envie de traîner et perdre du temps pour ça ! Au besoin je taxerai le livre de quelqu'un...
Je descends les escaliers, et cette fois-ci sans surprise je croise ma mère en train de prendre son petit déjeuner.

- Eh bien, déjà prêt à partir ? Tu es en avance aujourd'hui !
- Mais qu'est-ce tu racontes ? Je suis dans les temps !
- Et tu m'as l'air bien content de retourner au lycée... Depuis quand tu aimes ça ? J'ai loupé un épisode ?
- T'occupes !

En gardant toujours mon grand sourire, je lui fait un signe de la main en lui souhaitant une bonne journée, et quitte la maison.

Tout en prenant le chemin habituel, je presse l'allure pour arriver le plus rapidement possible à l'arrêt de bus, puis m'impatiente comme un idiot en attendant son arrivée. Rah mais il va arriver à la fin ?? ça valait le coup de se presser tiens !
Au bout de quelques minutes, le voilà qui arrive enfin ! Je me précipite dedans, et pars me poser sur un des sièges vers le fond.
Maintenant installé, le temps du trajet je regarde par la fenêtre, rêveur. Je ne pense toujours qu'à une chose. Le visage et le sourire de Leo m'obsèdent complètement, je ne peux pas les sortir de mon esprit ! Je dois avoir l'air con à sourire bêtement en regardant dehors, mais je m'en fou. Je crève d'impatience ! Il faudra que je lui demande son numéro quand même... Ou alors c'est encore un peu tôt ?
Tout en étant plongé dans mes pensées, il y a tout de même une sensation un peu étrange qui me préoccupe de plus en plus... Mais je ne saurais vraiment pas l'expliquer. Un genre de malaise depuis que je suis parti de chez moi... Non même avant, je dirais. Comme si j'oubliais quelque chose (autre que mes livres...). Mmmmmh... Qu'est-ce que je pourrais avoir oublié ? Je n'ai pas vraiment non plus l'impression que ce soit cela... Les rues et batîments de ma ville qui défilent devant mes yeux augmentent cette sensation. J'ai l'impression qu'il y a une erreur, que je me suis trompé quelque part. Heuuuu... Dans ma précipitation, je me serais trompé de bus ? Je regarde mieux. Non. C'est bien le trajet que je vois tous les jours en me rendant au lycée, je reconnais bien chaque bâtiment. Pourtant il y a un truc de bizarre. Hum... Mouais bon je ne vais pas me prendre la tête indéfiniment sur ça ! Sans doute un détail quelque part qui a changé et que je n'ai pas remarqué hier ou qui n'arrive pas à me revenir. Une connerie sans doutes ! Ou alors je suis mal réveillé... Ha ha ha ! ça c'est bien possible... A part Leo, pour le reste... Je n'ai pas grand chose en tête !
Le bus arrive enfin, et sortant de mes nuages, je me dépêche encore une fois d'en descendre et me dirige vers le lycée. Tiens ? C'est étrange il n'y a personne... Je regarde l'heure. Je ne suis pourtant pas tellement en avance. Le malaise que je ressentais tout à l'heure s'intensifie. Je me serais trompé de jour... ? Ben nan... Les temrinales font leur rentrée aujourd'hui c'est vrai, mais on commençait tout de même ce matin. J'en ai entendu suffisemment râler à ce propos pour m'en souvenir... Et si je m'étais trompé de jour, ma mère m'aurait fait la remarque. Ou alors ils ont tous décidé de prouver leur mécontentement en séchant aujourd'hui ? Mouais... La probabilité que tout le monde se soit mis d'accord à faire ça est totalement nulle, et encore plus que je sois le seul pas au courant (Jérémy aurait été le premier à me prévenir). C'est vraiment bizarre...
Je continue de m'avancer dans la cours du lycée, je suppose que je vais finir par croiser quelqu'un, je me suis peut-être simplement trompé sur l'heure... Mais quelque chose ne va vraiment pas. Je regarde partout autour de moi, et non, je le sens de plus en plus, il y a quelque chose qui ne va pas. Ce lycée ne m'a jamais semblé aussi sinistre... Enfin le ciel couvert et le fait qu'il soit désertique ne doivent pas aider. Un contraste énorme avec la journée lumineuse d'hier. Je ne comprends pas ce qu'il y a, je commence à me sentir mal. Je reconnais parfaitement ce lycée, je l'ai fréquenté pendant un an, pourtant... Je n'arrive pas à me l'expliquer. Il y a quelque chose qui cloche. Je sens la panique monter de plus en plus en moi, je me sens mal ! Pourquoi ?! Ce malaise depuis ce matin, l'impression d'oublier quelque chose, de faire fausse route... Je le sais forcément, ce que c'est ! Mais je crois que je n'ai aucune envie de m'en souvenir ! Ce lycée, je le reconnais, pourtant je serais incapable de dire où j'y ai rencontré Leo, de me refaire le parcours dans ma tête, de le visualiser ici. Non, il y a quelque chose qui cloche. Bon sang, quand est-ce que quelqu'un va arriver ?? Leo ! Ou même quelqu'un d'autre ! Pour que je me rende compte que c'est n'importe quoi ! Juste une connerie ! Je sens mon coeur battre à toute vitesse... quand...

- Kuro ? Que fais-tu déjà ici, tu es tombé du lit ?

Je me retourne vivement et voit mon ami devant moi. En le voyant, mon malaise ne s'estompe pas, bien au contraire. Je reconnais mon ami d'enfance, mon meilleur ami, pourtant... En quoi son arrivée... m'étonne ?

- Dimitri ?

Dès qu'il me voit, l'expression de son visage change, passant à l'inquiétude.

- Mais...  quelque chose ne va pas ? Qu'est-ce qu'il t'arrive ?!
- Dimitri
... Explique-moi tout de suite s'il te plait... Je sens qu'il y a un truc de bizarre, mais je ne vois pas quoi !!
- Heu, et bien... Je ne saurais pas te dire. Mis à part que tu es en avance, ce qui est un fait très étonnant de par son inhabitude. Explique-moi plutôt ce qu'il t'arrive, si tu veux que je puisse t'aider !

Mais justement ! Je n'en sais rien... Je ne sais pas quoi lui dire ! Mon esprit est complètement embrouillé, je suis paumé... Je n'ai pas envie non plus d'avoir l'air complétement con si c'était une connerie... Enfin là, tant pis... Je dois savoir !! ça m'inquiète beaucoup trop ! Je le sens bien, que c'est grave...

- Hé bien, ce n'est pas comme hier... Il y a quelque chose de changé, je ne sais pas quoi !
- Hier ? De quoi tu me parles ?
- Mais hier ! Quand j'ai rencontré Leo ! Et ce crétin d'Elliot, en passant !!

Pourquoi je me sens aussi mal... ?
J'essaie encore de réfléchir... D'ailleurs, où était Dimitri, hier ? Il y avait Jérémy, mais... Un truc m'échappe. D'ailleurs je ne me souviens pas m'être posé la question.

- Leo ? Mais... Kuro... Tu sais bien que...
- Quoi ??? Qu'est-ce que je sais bien ?!

Pourquoi tu me regardes avec cette tête, bon sang ?! ça ne fait qu'en rajouter une couche !

- Mais vas-y, exprime-toi !
- Kuro, attends... viens, on va s'asseoir.
- NAN !

Je le saisis fortement par les épaules, c'est limite si je ne le secoue pas.

- Dis-moi ce qui m'échappe !!
- Kuro... Tu te rends compte que ce que tu m'as dit, est impossible ?
- Commment ça, impossible ???

Son regard, sa voix, ses paroles... Ce sentiment qui s'intensifie depuis que je me suis levé... L'angoisse me tenaille de plus en plus, je ne tiens plus !! Quelque chose de grave m'échappe, je dois savoir !! Mais ça me terrifie en même temps... A me glacer le sang... Qu'est-ce qu'il y a bon sang ???

- Je l'ai rencontré hier, avec son abruti d'ami insupportable !! Je l'ai vu toute la journée !! Au CDI, puis dans la salle de classe ! Il était dans ma classe ! On a fait notre rentrée ensemble !!

... Où étais-tu, Dimitri ?

- La rentrée... ? Mais...
- EN QUOI C'EST IMPOSSIBLE ???!!
- Kuro ! Arrête !!
- QU'EST-CE QUE TU...
- WILL !!

La force de sa voix, criant ce prénom, et la pression de ses mains tenant à leur tour fermement mes épaules, me font m'arrêter net. Toujours aussi inquiet, limite tremblant, je le regarde.

- Tu n'as pas fait ta rentrée hier ! C'est aujourd'hui, la rentrée, aujourd'hui !!
- Mais... ?

Qu'est-ce qu'il me raconte... ?
Il me laisse un instant, et reprends plus calmement.

- Tu as rêvé Kuro, comme d'habitude... Bien que ce soit la première fois que je te vois dans cet état...

J'ai rêvé... ? Nan c'est juste pas possible !! C'était beaucoup, beaucoup trop réél pour n'être qu'un rêve ! Et surtout...
Je regarde autour de moi, un peu abasourdi. Oui, je reconnais ce lycée. Un rêve... Je réfléchis à chaque parole de Dimitri, et tout prends son sens. C'est bien le lycée où j'ai passé toute ma seconde oui, avec Dimitri... Jérémy n'a jamais fréquenté ce lycée. Et ce n'est pas non plus celui où j'ai rencontré Leo. Celui où j'étais hier. Leo...
Je sens l'angoisse qui me prenait au ventre, se transformer lentement en désespoir. Je me sens mal, vidé... Je regarde vers le sol, ne voulant plus soutenir le regard de mon ami, et sens mes yeux me piquer. Les larmes arrivent. Leo... Je ne l'ai jamais rencontré... ? En tous cas pas ici... Leo n'est pas ici... Il ne sera pas présent chaque jour les deux prochaines années... Tout comme Jérémy, Leo n'est pas là.

Le monde ne m'a jamais semblé aussi vide. Ma vie, si dénuée de sens. Cette chose étrange qui y règne depuis ma naissance ne me dérangeait pas tellement, mais maintenant... A quoi ça sert d'être là ? Je ne sentirais jamais la présence de Leo, comme je sens celle de Dimitri sur les épaules duquel je m'appuis. Je ne veux pas de cette vie !!! Pourquoi ?! Pourquoi est-ce que ça doit être comme ça ?!!
Je ne tiens même plus debout, je suis entièrement appuyé contre Dimitri, et je me mets à pleurer. Comme je n'ai jamais pleuré avant. Longtemps. Tout a basculé en moi. Le bonheur que je ressentais ce matin, quand je me suis levé pensant que je retrouverais Leo, n'équivalait même pas à la force du malheur qui est le miens maintenant. Tout peut changer en un rien de temps... A quoi ça sert, de vivre ici, si Leo n'y est pas... ?




Je reste comme ça un long moment, je ne saurais dire combien de temps. Dimitri ne sait pas trop comment réagir ou quoi dire, mais reste ainsi sans bouger, dans un soutien silencieux, et certainement bien surpris de me voir ainsi. Je me calme, très progressivement... J'essaie de réfléchir... De dépasser cette déception énorme.
Ce serait donc aujourd'hui, la rentrée ? Comme par hasard, j'ai fait ce rêve de rentrée la nuit-même. Et tout ceci, je le ressens au plus profond de moi depuis que je suis petit : Il y a forcément un sens, un objectif. Et le seul objectif valable, qui vaut la peine de tout ça, c'est Leo. Peut-être va-t-il arriver aujourd'hui justement ??? Je ne peux pas abandonner, et n'abandonnerai pas cette idée ! Sans Leo, cette vie n'a aucun intérêt !!
Regardant à nouveau, après un long moment, autour de moi, je vois qu'il commence à y avoir du monde maintenant. Et certains nous regardent d'un air bizar. Ben, je les emmerde ! Je me repousse un peu de Dimitri. Je lui ai trempé ses fringues...

- Kuro, est-ce que ça va ?

Je vois qu'il a l'air bien inquiet. Mais je ne sais pas quoi lui répondre... Je n'ai pas grand chose à dire qui puisse le rassurer. Et là, je dois vite vérifier quelque chose !

- Allons voir les affichages des classes !
- Ah ? Ok

Il a l'air surpris de me voir maintenant filer en direction de ce tableau plus loin dans la cours, mais me suit.
Arrivé devant, et après avoir bousculé un certain nombre d'élèves bien sûr occupés à regarder eux aussi, je parcours la liste des yeux. Je trouve mon nom, dans la Première 2. Dimitri y est aussi. Je regarde minutieusement les noms des autres élèves de la classe. Pas de Leo. Bon... Me sentant mal, je regarde plus attentivement les noms de toutes les autres classes. Toujours pas de Leo... Le sentiment de vide recommence à me gagner. Non... Je ne dois pas encore me décourager ! Peut-être sous un autre nom ?

C'est tel un automate que je suis sans presque rien dire Dimitri, tout le temps de ces barbants monologues des professeurs et autres gogoles responsables du lycée dont je ne sais pas vraiment à quoi ils servent à part nous casser les pieds. Bien sûr, j'occupe mon temps à guêter l'assemblée des élèves. Et je ne vois Leo nulle part...

Quand il est enfin temps de gagner notre salle de classe, j'y suis dans les premiers, avec Dimitri, et c'est avec un stress intense que je regarde arriver chaque personne. C'est différent ici, les classes changent chaque année... Je reconnais la plupart des visages bien sûr, certains étant dans ma classe l'année dernière, ou au collège, ou alors simplement aperçus dans le lycée. Il y en a aussi que je ne connais pas du tout... Ce qui est le cas d'ailleurs de celui que je viens de voir entrer, qui ne peux pas passer inaperçu. Même moi qui ne veux que trouver Leo, je le regarde tout de même quelques secondes. Ce n'est pas lui bien sûr... mais objectivement, il est loin d'être moche ! Il n'y aurait pas Leo, il serait même tout à fait mon genre. Il lui ressemble un peu d'une certaine façon... Un visage plutôt efféminé, il émane quelque chose de très doux, apaisant, d'allure plutôt frêle, tout comme lui. Il a par contre de très, vraiment très longs cheveux (jamais rien vu de tel !), d'une couleur totalement opposée à Leo. Blanc. Il se les ai décolorés ? Ou c'est naturel ? Ce genre de choses existent, je crois, mais c'est très rare... Enfin bref... Je m'en fou un peu... Dimitri lui aussi le regarde, et pas qu'un peu. Il a de la chance que sa copine ne soit pas dans cette classe, je ne suis pas sûr qu'elle apprécierait. Le gars a l'air un peu paumé, très intimidé, et finit par se placer derrière nous.

Bref... Tout le monde est arrivé je crois, et pas de Leo... Je me sens mal... Les quelques espoirs qui étaient revenus sont pour ainsi dire, tous envolés à nouveau. Deux fois en quelques heures... La rentrée se termine, les documents, livres et tout ce qu'il faut, sont remis. Je n'y fais pas attention, complètement absent.

Lorsqu'elle se termine enfin, je rentre seul chez moi. Dimitri n'insiste pas trop pour le moment, comprenant que j'ai besoin d'être seul. Je refais, en sens inverse, le même chemin que ce matin. Il n'y a plus de malaise cette fois, mais je ne me sens pas soulagé pour autant, bien au contraire... Je ne pense toujours qu'à Leo. Et mon moral est sombre, comme cette journée. Quand est-ce que je le reverrais... ?

-----------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Sam 28 Juin - 16:36

A Jamais : Chapitre 4






Kuro, 16 ans




Il m'énerve ce type. Dire qu'il n'aurait pas été là, j'aurais sûrement pu me mettre avec Leo. Il n'y a rien à faire, à chaque fois que je veux me rapprocher de lui, j'ai toujours cet emmerdeur dans les jambes. Nan mais regardez-le ! Il a l'air trop heureux, ça m'énerve encore plus. Je soupire. Enfin... Je n'y peux pas grand chose. Leo et lui se connaissent depuis longtemps, et dans ces conditions ce n'est pas évident de s'imposer. Et même si Leo aurait voulu être avec moi (l'espoir fait vivre !), il n'aurait probablement pas osé laisser l'autre en plan... Cela aurait vexé Monsieur ! Raaaah pourquoi il est là lui, qu'il m'énerve !!

- Kuro ! Youhouuuuuuuuu !

Enfin bref... De toutes façons, je ne suis pas tout seul non plus, et ça n'aurait pas été cool de ma part de planter mon ami également je sais ce que c'est, je comprends parfaitement ça, ce n'est pas le soucis. Nan le problème, c'est ce blondin qui ne rate pas la MOINDRE occasion de s'accaparer Leo ! Un des ces jours...

- Hé, Kuro ! Tu devrais regarder par ici !

En attendant, je peux quand même en profiter... Au moins à cette petite distance, et avec eux d'eux occupés, je peux observer tranquillement Leo sans risquer de me griller. Il est vraiment trop beau... J'adore le regarder à ses activités, il est concentré et a l'air très intéressé par ce qu'il fait. Et avec ce sourire, il est encore plus radieux. Je préférerais quand même que ce soit avec moi qu'il sourit ! Heureusement, je n'ai pas non plus à me plaindre de ça quand Leo est avec moi aussi. Je ne peux pas détacher mon regard de sa silhouette. Il se tournerait, il croiserait certainement mon regard... Heureusement, il est bien trop occupé.

- Tu vas le regretter... hé hé hé tant pis pour toi !

Cela fait déjà un bon moment que la rentrée est passée, et depuis, je ne cesse de me rapprocher de lui. On discute pas mal, il sourit toujours, il est magnifique... ça irait bien plus vite si je n'avais pas presque toujours l'autre énergumène dans les jambes !! Pour le moment je ne le vois que dans le lycée, et donc pas moyen de se débarasser d'Elliot... Mais bon pour le moment je n'ai pas encore osé lui demander son numéro... J'attendais qu'on soit un peu plus proches, il y a plus de chances qu'il accepte sans me prendre pour un psychopathe... Mais je pense que c'est bon maintenant. Mais il faut aussi que je trouve le bon moment, la façon de faire, sans me dégonfler... Ah si leo accepte et qu'on commence à s'envoyer des SMS, voir des coups de file, je serais trop heureux !! En plus là, plus de crétin pour se taper l'incruste !! ça sera vraiment l'occasion de me rapprocher davantage. Bref, il va vraiment falloir que je me décide à me lancer.

Je sourit en continuant d'admirer Leo, tout en rêvant à ce que pourraient être nos futurs conversations, quand...

/BOUUUUM/

Quelque chose à péter juste à côté de mon oreille, et je ne sais quoi m'asperge mes fringues. Bon sang c'est chaud !!!
La surprise m'a fait me casser la figure par terre, et crier plusieurs personnes dans la classe.

- C'était quoi ça ?!
- MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!!
- Hé vous deux !! A quoi vous jouez ? Faites attention !!

Essayant de reprendre mes esprits, je regarde un peu autour de moi en essayant de comprendre. Je regarde ma main vide où j'ai ressenti le plus de chaleur et qui s'est faite le plus asperger. Heureusement bien sûr on porte des gants. Je me souviens maintenant que je tenais un tube à essai... Lequel a tout simplement explosé, éparpillant son contenu.
je me redresse le plus rapidement possible, et la surprise maintenant passée, les élèves dans la salle pour la plupart semblent se foutrent de moi. Grrrr !
Ce n'est pas la salle habituelle, celle-ci est équipée pour les travaux pratiques dans le lycée, comme la chimie par exemple. Elle est également plus grande, car elle peut recevoir deux classes en même temps, comme en ce moment. Et les tables sont également spacieuses pour permettre d'y installer tout le matériel nécessaire par groupes, qui peut aller jusqu'à trois élèves par table sans soucis, même si aujourd'hui la plupart des groupes ne sont composés que de deux élèves.
Je risque un coup d'oeil en direction de la table de Leo, et c'est bien ce que je craignais : lui aussi est tourné vers moi, avec un sourire amusé. Oh ce n'est pas méchant bien sûr, mais je déteste avoir l'air aussi ridicule devant lui. Je me sens complètement idiot ! Je vois son voisin, Elliot, avec un rictus moqueur :

- Tsss... La-men-ta-ble.

Bon sang qu'il m'énerve !

- Toi, occupe-toi de tes affaires, si tu ne veux pas que je te fasse boire...
- Calmez-vous s'il vous plait, et retournez à vos expériences.

Je me contente de continuer de le regarder de façon haineuse, alors qu'il continue à se payer ma gueule. Il perd rien pour attendre celui-là. Je regarde à nouveau Leo, qui semble maintenant occupé à recentré l'attention d'Elliot sur leurs travaux. A trop le regarder, perdu dans mes pensées, j'en avais oublié le tube resté dans mes mains, dont le produit ne devait rester ainsi qu'une petite minute... Ouais, enfin même en l'ayant oublié, ce n'était pas sensé pouvoir me péter à la tronche !! Qu'est-ce que...  

- Dommage que tu ne sois dans notre classe, tu mets l'ambiance !

Celle qui a parlé ainsi, aussi bas pour ne pas être entendu du prof, c'est Miléna, qui est dans ma classe, et qui est à la table juste derrière nous. On se parlait très peu l'année dernière, mais ça a commencé à changer. Sauf que là elle vient de parler à...

- Mais, je ne vois pas du tout de quoi tu parles ! Hé hé hé

Jérémy, à moitié hilare et dont l'expression contredit fortement ce qu'il vient de dire. Il est clairement coupable !

- Genre, je ne t'ai pas du tout vu faire !
- Chuuuuut ! Alors tu me voudrais dans ta classe ?? Avoue que tu ne peux plus te passer de moi !
- Et ta connerie ?

Je regarde Jérémy faire l'idiot en continuant de rigoler avec Miléna. Il a toujours été comme ça avec les filles, il leur cours après et pourtant, elles ne veulent jamais de lui ! Ha ha le pauvre, je le plaindrais presque. Mais depuis peu, maintenant qu'on a sympathisé avec Miléna (elle est à côté de nous -avec Leo et Elliot- dans la salle de classe), j'ai l'impression qu'il lui fait les yeux doux... Avec sa réputation de déconneur (surtout justement avec les filles) et son caractère à la limite du supportable (c'est qu'il faut savoir le suivre), il a intérêt à s'accrocher.
Enfin bref, si j'ai bien tout suivi...

- Jérémyyyy...

Je prends un air menaçant.

- Ouiiiiii ?

Il se retourne vers moi avec son grand sourire.

- Je peux savoir ce que tu as fabriqué ?
- Moi ? Mais rien du tout voyons ! C'est toi qui était trop occupé à admirer le groupe de devant !
- Il n'a pas explosé tout seul...
- Ha ha ha ! Et bien, si tu t'étais retourné quand je t'ai appelé, tu aurais vu ce que j'ai ajouté dedans ! C'est con !!
- Andouille !
- Ha ha ha !

Je parle plus doucement pour que Miléna ne puisse entendre. Ce n'est pas évident dans ces conditions de râler sur Jérémy ! Heureusement ce n'est pas bien grave, et j'ai l'habitude de ses conneries (surtout pour y participer la plupart du temps...) mais bon, là, voilà quoi...

- A cause de toi, j'ai eu l'air con devant Leo !
- Derrière lui tu veux dire !
- ...
- Voilà ce que c'est de ne pas rester concentré sur ce qu'on fait !
- Et c'est toi qui ose me dire ça ?
- Bah c'est pas mon tube qui a pété !
- Il a pas pété tout seul je te rappelle !!
- Ha ha ha ha !
- T'as pas intérêt à recommencer crétin !!
- Kuro !

cette voix douce que qui vient de m'appeler assez bas...
Je me retourne, surpris et sûrement un peu rouge. Leo ?

- ça va ? Tu ne t'es pas fait mal ?

Il... Il s'inquiète pour moi ??? Je me sens toujours con, mais je suis trop heureux qu'il se fasse du soucis !! Enfin, je ne veux pas non plus avoir l'air d'une chochote...

- Ah... ça va, ne t'inquiète pas ! Il n'y a que mes vêtements qui ont souffert un peu.
- Tant mieux !

Il sourit, il est trop adorable ! Finalement c'était pas aussi mal que ça, d'un côté...

- Ne t'inquiète pas Leo, ce mec-là doit avoir l'habitude ! Sous-doué !
- Elliot, ne commence pas, et bosse.
- Bah on est en avance nous, pas comme Monsieur qui n'a plus qu'à recommencer. En espérant qu'il ne fasse pas sauter la classe !

Celui-là, il a de la chance qu'on soit dans la salle de classe... Je me léverai bien tout de même pour lui foutre un pain dans la tronche, mais je préfère rester à regarder Leo, qui continue de me sourire avant de retourner à son travail.
Je sens alors Jérémy qui me saisit soudain par le cou, par derrière, afin de parler assez bas à mon oreille.

- Alors ? Regarde, grâce à moi, ton chéri s'est inquiété pour toi ! Merci qui ??
- Crétin...

Il n'a pas tort. Du coup je lui en veux beaucoup moins maintenant. Mais il peut toujours se gratter pour que je le remercie ! Surtout avec l'humiliation...

Je recommence tranquillement mon expérience, après tout j'en ai pas grand chose à faire qu'elle soit réussie ou pas... celle de Jérémy a l'air mal barrée aussi, il aurait mieux fait de s'en occuper au lieu de faire le con. J'en profite pour continuer d'observer tranquillement Leo, en surveillant tout de même mieux l'autre crétin. Vivement que ce cours finisse pour que je puisse lui parler à nouveau.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Je me réveille en sursaut, entendant le réveil sonné. Allongé dans mon lit, regardant autour de moi, il ne me faut que quelques instants pour réaliser. Putain !!! Dans un geste de rage, je fous un coup dans mon réveil rouge déjà cabossé qui va s'exploser un peu plus loin.

- Hé là-haut !! Le prix du prochain sera déduit sur ton argent de poche !!
- Ouais, ouais... !

Je me redresse, complètement blasé. Saleté de foutu réveil... Je déteste me réveiller... Et me rappeller à chaque fois que tout cela n'est pas réél. Ouais, j'ai rêvé, comme toujours. Tous les matins, non... tous les jours, en permanence, je dois redescendre au monde réél. Accepter le fait que tout cela soit une illusion. Leo, Jérémy... Aucun n'est présent ici.
Je suis tellement bien quand je suis là-bas, je donnerais tout pour y rester, ne jamais me réveiller. Pourtant tous les jours c'est ainsi, il faut repartir. Le visage souriant de Leo reste gravé dans ma tête. C'est que, contrairement à tout les autres qui font des rêves sans queue ni tête, différents à chaque fois, et qui ne s'en souviennent pas ou que partiellement, vaguement, les miens sont très précis, et toujours semblables. Je m'en souviens parfaitement. C'est peut-être pour cela que c'est si dur... Se réveiller en réalisant que c'est fini. Ces souvenirs pourraient même se mélanger aux rééls. Mais ils se passent, ce qui est certainement tout aussi étrange, toujours dans les mêmes endroits, dans une suite parfaitement logique, quoique parfois un peu dans le désordre j'ai l'impresion. Ce qui me permets d'aisément les différencier. Les personnes sont également toutes différentes. Malheureusement. C'est comme un monde entièrement à part, auquel je suis le seul à avoir accès.
Tel un automate, je me prépare, sans aucune motivation.



Les cours de la matinée passent, tous aussi ennuyeux les uns que les autres. Le truc le plus casse-pieds, c'est qu'il faut changer de salle à chaque fois. Au moins là-bas, ils sont moins cons ! Je passe mon temps comme d'habitude plongé dans mes pensées, à me rappeler de Leo, de chacun de mes rêves, mais surtout du dernier. Sans trop faire attention, je commence dans un de mes cahiers à dessiner Leo, tel qu'il était lorsqu'il s'est tourné vers moi, avec un sourire amusé mais s'inquiétant tout de même de savoir si je n'avais rien eu suite à la petite explosion. Depuis que dans ce monde, j'ai rencontré Leo, je dessine encore plus qu'avant. J'avais déjà mon monde à part avec Jérémy mais... Ca doit faire un an maintenant. Depuis que j'ai commencé le lycée, en seconde, Leo me hante. Il est aussi présent dans ma tête que s'il s'agissait de rééls souvenirs. Quoique, pour Jérémy aussi. Je croyais même jouer avec lui quand j'étais enfant. Je n'ai pourtant rêvé de ma toute première rencontre avec Leo qu'à la rentrée de cette année. Comme quoi, ils ne sont pas toujours bien dans l'ordre. Ce rêve a été bien plus fort encore que tous les autres, j'avais vraiment oublié sur le coup que tout cela n'était pas réél... La chute a été dure... Et même encore maintenant, je me dis parfois qu'il doit bien y avoir un sens. L'idée que Leo existe peut-être quelque part, avec les mêmes souvenirs, reste encore en moi. Peut-être arrivera-t-il cette année ? Peut-être même accompagné de cet abruti d'Elliot, si ça se trouve. J'en serais tellement heureux... En attendant, je me contente de rester là, passif, cherchant le plus possible à rester dans ces rêves, là où je suis le plus heureux. Je connais Jérémy depuis des années, et lui, n'est jamais apparu...
Je sers les dents en chassant cette idée de mes pensées, et continue de transposer ces souvenirs sur la feuille, par mes dessins. J'entends alors une voix à côté de moi, celle de Dimitri :

- Encore Leo ?
- Mmmmmh ? Bah, ouais...
- Kuro ?
- Mmmmh ?
- Tu devrais te trouver une petite amie !

Je le regarde de côté, toujours à moitié absent. Je ne cache rien à Dimitri. Enfin, je ne lui en parle pas tellement non plus, il ne comprends pas, mais je ne me cache pas. Et il a l'habitude de me voir dessiner et donc, de me taquiner.

- Qu'est-ce que j'en ferais ?
- Ou UN petit ami, si tu préfères !
- Tsssss Est-ce que je me mêle de tes histoires de couple moi ?
- Tu pourrais, au moins les miennes existent.

Je lui jette un regard surpris. Sympa...

- Ah désolé Kuro, Mais je veux dire... C'est bien d'avoir de l'imagination, mais dans ton cas c'est un peu trop. Tu devrais descendre de tes nuages et t'interesser à des choses et des gens bien rééls.
- Je n'en ai aucune envie. Et ça ne servira à rien de me le répéter...

Je ne lui en veux pas du tout, je sais que d'un côté il a raison, et il s'inquiète pour moi, mais... Je suis totalement incapable de penser à autre chose que Leo, et je n'en ai pas non plus l'envie. Il continue d'essayer de me convaincre, toujours souriant.

- Fais un petit effort Kuro... Tu sais il y en a des aussi biens que ton Leo, tu peux me croire...

Alors qu'il termine sa phrase, je le vois qui plonge dans ses pensées, ce qui m'amuse. Tu parles d'un exemple ! Il ne me semble pas le voir spécialement ainsi quand il pense à sa petite amie pourtant.

- Pas pour moi. Et je peux savoir à qui tu penses en me disant ça, là tout de suite ?
- Hm ?

Visiblement surpris par ma question, il semble un peu gêné.

- A personne en particulier ! Je dis juste qu'il doit forcément y avoir quelqu'un qui pourrait te plaire dans le monde bien réél, si seulement tu ouvrais un peu les yeux.
- Mouais... Sinon, comment va Lottie ?
- Ah, elle va très bien, aux dernières nouvelles.
- Qui datent de ?
- Heu... Hier soir. Pourquoi ces questions ?
- Ce sujet n'a pas l'air de t'enthousiasmer.
- Hé bien... Bon, garde-le pour toi pour le moment si elle t'en parle, mais... ça ne va plus tellement, je pense rompre.
- Ah ? Je suis désolé. La réalité ne semble pas tellement mieux finalement.
- Arrête tes bêtises, ça n'a rien à voir. On ne trouve pas forcément la bonne personne du premier coup. Mais encore faut-il commencer par chercher...

Il me regarde d'un air qui veut tout dire. J'ignore sa provocation en retournant à ma feuille. Dimitri est effectivement bien différent de moi pour cela, il n'hésite pas à draguer des filles. Moi ça ne m'intéresse pas. Je ne veux que Leo. Et de toutes façons, les filles... Merci, mais non merci. Et je crois qu'il l'a bien compris d'ailleurs, vu sa remarque de tout à l'heure, mais je ne cherche pas à le cacher non plus. De ce côté-là, Dimitri me fait penser un peu à Jérémy, mais en version sérieuse. A ces pensées, les images de cette nuit me reviennent en tête, et je commence à dessiner à la va-vite Jérémy, négligeant ses expériences, et faisant les yeux doux à Miléna tout en lui racontant des conneries.

- Hé bien, que se passe-t-il ? Tu dessines aussi des filles maintenant ?

Il fait semblant de prendre ma température.

- Tu n'as pas l'air malade pourtant.
- Quand tu auras fini de te foutre de ma poire...

A ce moment, la sonnerie annonçant la fin des cours, retentit.
Tout le monde range rapidement ses affaires. C'est le dernier cours, on peut rentrer chez nous, donc forcément... Dimitri, lui, prends le temps de ranger correctement ses affaires, pas comme les autres qui rangent ça à l'arrache en fourrant tout n'importe comment dans leurs sacs. Ca me laisse le temps de finir rapidement mon dessin.

- Kuro, range tes affaires, le prof va devoir fermer la salle après.
- Il n'a pas l'air pressé.

On jette un coup d'oeil vers le bureau, face à nous, devant le tableau, et effectivement, le prof prends son temps. Il semble occuper à vérifier je ne sais quoi dans ses papiers. Il ne se presse jamais celui-là de toutes façons. La salle de cours est déjà à moitié vide, et alors que ceux encore restant terminent de ranger leurs affaires pour quitter la salle, j'en vois un qui se dirige vers nous. C'est le type plutôt effeminé, aux grands yeux bleus et aux cheveux blancs hyper longs qui est arrivé dans le lycée seulement cette année.

- Alors, à la traîne ?
- T'inquiète Erwan, on arrive.

Dimitri lui sourit. Erwan semblait un peu paumé (c'est le cas de le dire !) en début d'année. Timide, il a de grandes difficultés à parler avec les autres, à s'imposer, enfin surtout en classe. A l'oral on ne l'entends jamais, et quand les prof essaient de le faire parler, c'est la panique à bord. On ne se serait certainement jamais parlé, si la nature de Dimitri ne l'avait pas pousser comme toujours à voler au secours d'une âme en détresse. Ils ont bien sympathisé, et j'ai l'habitude maintenant de le voir assez souvent avec nous. Au début, on aurait dit que je le faisais flipper ! Mais maintenant, il n'a plus de difficulté avec moi non plus. J'ai jamais bouffé personne, en même temps. Ou alors ils l'avaient chercher. Et lui n'est pas chiant, c'est même au contraire quelqu'un de très gentil. Sinon je l'aurais fait desquatter. Mais...

- Tu dessines quoi ?

Il a cessé de discuter avec Dimitri qui finit de remballer ses affaires, pour s'intéresser à ce que je fais. Je détourne le regard. Je ne suis pas très à l'aise quand je le regarde.

- Rien d'intéressant.

Il regarde les dessins, et ne risquant pendant ce temps pas de croiser son regard, je jette un coup d'oeil vers lui. Je ne sais pas trop l'expliquer, mais j'ai une sensation un peu étrange avec lui. Très particulière, triste et agréable à la fois. Je ne suis pas vraiment à l'aise en sa présence.

- Tu dessines souvent les mêmes personnes, non ?
- Ah ça, Kuro a les idées fixes !
- Ces personnages viennent d'une bande dessinée ou quelque chose que tu connais ?
- Nan...
- Kuro fait travailler son imagination, qui est bien limitée vue que c'est toujours la même chose, n'est-ce pas ?
- Je te zut.
- C'est puissant, Kuro.
- En tous cas, tu dessines bien !
- Mmmmh...

Je finis de ranger mes affaires, et nous sortons tous les trois, prenant la direction de l'arrêt de bus principal.
Dimitri et Erwan continuent de discuter, alors que je les suis passivement, restant dans mes pensées, tournées vers un autre monde, d'autres personnes...
Arrivés à l'arrêt, Dimitri s'adresse soudain en particulier à moi :

- Dis-moi Kuro...
- Ouais ?
- Je te proposes souvent d'aller chez moi, mais ça fait un moment que je ne suis pas aller chez toi. Tu m'invites un de ces jours ?

Je le regarde songeur. J'aime bien passer un peu de temps avec Dimitri, je l'apprécies beaucoup malgré que je sois toujours la tête ailleurs. On est amis depuis très longtemps, c'est le seul ami que j'ai réussi pour le moment à me faire dans la réalité. Mais c'est vrai que j'ai tendance à toujours le laisser faire la démarche pour qu'on se voie en dehors du lycée, qu'on aille passer du temps quelque part ou je ne sais quoi d'autres. Et donc c'est toujours lui qui m'invite. Ce n'est pas très sympa je l'avoue, et je n'ai absolument aucun problème à ce qu'il vienne chez moi. Il faudrait donc effectivement que je fasse un effort de moi-même de temps en temps...

- Bien sûr. Tu sais tu peux venir quand tu veux. Ca te dirait demain après les cours ? Histoire que mes parents soient quand même au courant. Sauf si tu veux entendre ma mère râler.
- Ha ha ha ! Ok, ça marche pour demain !

Je regarde vers Erwan qui depuis tout à l'heure reste un peu à l'écart, visiblement mal à l'aise. Je pense qu'il aimerait bien venir, mais il risque pas de le demander par peur de déranger. On est vraiment bien différents...

- Tu voudras venir aussi ?

Il me regarde un peu surpris, et davantage gêné. ça ne me ressemble pas vraiment d'être prévenant, mais bon ! Je ne sais pas trop pourquoi j'ai envie d'être sympa avec lui. En même temps, il semble être devenu bien ami avec Dimitri, et je le vois du coup plus souvent, donc...

- Ah... Heu... Ben si ça ne dérange pas, oui je veux bien !
- Bah puisqu'il te le propose !
- C'est gentil !


On continue à discuter un peu, enfin comme d'habitude surtout eux, pendant le trajet en bus.
Ils descendent au même arrêt. Ils n'habitent pas très loin l'un de l'autre, donc ils terminent toujours le trajet ensemble. moi je dois continuer un peu plus loin.

- A demain Kuro !
- A demain !
- A plus !
- Et essaie de bosser un peu au lieu de rêvasser !
- C'est ça ouais !

Alors que je les regarde partir tous les deux, un sentiment... nostalgique me parcours. ça me rappelle certaines choses...

De retour chez moi, je monte direct dans ma chambre, larguant mon sac par terre et m'étalant sur mon lit. Pfff... Ce que Leo peut me manquer. Toutes ces journées n'ont aucun intérêt... Je songe aux moments où, dans cet autre monde, je sortais des cours en compagnie de Leo ou Jérémy... J'avais pas envie de rentrer d'ailleurs... Je crevais d'envie de passer encore du temps avec Leo, mais sans tellement oser lui demander. En plus, cet emmerdeur d'Elliot est toujours dans nos jambes, et fait le chemin du retour avec Leo ! Il me fout jamais la paix.
Me laissant de plus en plus aller dans ces souvenirs, je me déconnecte doucement de la réalité, finissant par me plonger dans un rêve cette fois bien nouveau.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Nous sortons des cours, enfin ! Je discute tranquilement avec Leo, profitant que pour une fois cet abruti blond est à la traîne ! Il va surement rappliquer d'ici quelques minutes, alors bon... Qu'il y reste, tiens, au bureau ! Jérémy, qui aujourd'hui finit à la même heure que nous, est bien évidément en train de discuter avec Miléna. Il est en train d'essayer de la convaincre d'aller au cinéma. Si je pouvais en faire un avec Leo... quelle idée intéressante !

- Tu saurais rester tranquile pendant toute la durée d'un film, toi ?
- Mais bien sûûûûûûr ! Tu me connais voyons !!
- Oui justement ! Et je n'y crois pas une seule seconde !
- Alleeeeez ! Sois sympa c'est moi qui t'invite !
- Hm...

Miléna semble réfléchir. Jérémy est bien envahissant, à limite la coller, mais cela semble plutôt l'amuser. J'aimerais bien pouvoir être ainsi avec Leo... Mais je ne sais pas du tout comment il le prendrait, lui. Je le regarde, leur conversation semble l'amuser, et alors qu'il ne se rends compte de rien, moi, je le dévore des yeux.

- Ok je veux bien, mais si je peux choisir le film. Parce qu'un film de baston, bof.
- Ouaiiiiiiis d'accord !
- Hé oh, calme ! Couche-couche panier !
- Mon panier, c'est ton lit ? Dans ce cas je veux bien !!

Ha ouais, carrément ? Il y va franco lui ! Je sais qu'il fait l'andouille exprès devant Miléna, pour qu'elle ne le prenne pas trop au sérieux non plus si au final elle ne veut pas de lui, mais il n'empêche, je sais qu'il y a une bonne part de vrai là-dedans. Elle lui plait vraiment !

- Dis donc, va voir ailleurs si j'y suis !
- Meuuuh naaaaan ! On est fait pour être ensemble je te diiiis !
- Ah bon ? Qu'est-ce qui te fait dire ça ?

Le fait qu'elle arrive à le supporter, déjà, est un bon point.

- Je suis sûr qu'on était ensemble dans nos vies antérieures !
- Ah bon ? Me souviens pas.
- T'es pas gentiiiiille...
- Oh, pauvre petit.
- Ah noooon ! Au secours, mes cheveux !

Il fait le pauvre malheureux, alors qu'il sourit jusqu'aux oreilles. Je ne sais pas s'ils sont fait pour être ensemble, en tous cas ils s'entendent bien. Leo finalement se mêle à leur conversation :

- C'est normal, on ne peut pas se souvenir de nos anciennes vies.
- Ouaiiiiis Leo défends-moi !
- Ah non, Leo ne l'encourage pas !!
- Je plains celui qui a du le supporter pendant toute une vie !
- Hé Kuro t'es pas sympa !
- Ah bon ? Hé hé hé !

Je me demande, si j'ai eu des anciennes vies, si j'étais avec Leo ? Bah, du moment que je peux l'avoir avec moi dans celle-ci !
Je me tourne vers Leo. Avant qu'Elliot nous rattrappe, il faut que je lui demande.

- Leo...
- Oui ?
- ça t'intéresserait toi un cinéma ? Ou autre chose ?

Voilà, c'est dit ! J'espère qu'il va dire oui...
Il semble un peu surpris de ma demande, mais pas mécontent, puisqu'il me sourit d'autant plus.

- Oui, pourquoi pas ! Il faudra qu'on organise ça ! Sans Elliot, j'imagine ?

Il semble bien amusé. Il faut dire que c'est sûr qu'on ne s'entends pas !

- Oui, tant qu'à faire ! Tu as une idée particulière ?
- Je ne sais pas ! On y réfléchit, et on se tient au courant ?
- OK ! Mais...

Je m'arrête un instant. Et si je continuais dans ma lancée... ?

- Pour éviter qu'Elliot nous casse les pieds, on pourrait en parler au téléphone... ?
- Bien sûr ! Tu me donnes ton numéro ? Je t'enverrais un message !

Il sort son téléphone pour l'enregistrer. Je suis trop content !!! Non seulement il est d'accord pour qu'on se voie en dehors des cours (ça fait tout de même quelques mois qu'on se connait, il était temps que je le propose, et Jérémy m'a bien aider en abordant ce sujet le premier !) mais en plus maintenant je vais avoir son numéro de téléphone ! J'aurais du oser avant !! En plus, Leo a l'air bien enthousiaste lui aussi !! J'ai été con !!
Je vois que Jérémy a l'air de se foutre discrétement de ma gueule. Crétin celui-là ! J'essaie de redescendre de mon petit nuage et d'arrêter de sourire béatement, je vais finir par me faire griller. Et puis...

- Hum... Comme Elliot est à la traîne, tu veux que je te raccompagne ?
- Ah... Non je ne préfères pas. Je vais l'attendre un peu !
- Ah...
- Ne t'inquiète pas, je t'envoies un message quand je suis rentré !
- Ouaiiiis !

heu... Je devrais peut-être essayé de rester calme, moi. Leo s'amuse de ma réaction, s'il me grille... Et Jérémy ne va pas arrêter de me vanner. Bah, tant pis !! Avec tout c eque j'ai gagné aujourd'hui, je m'en fou tiens !!

On continue plus qu'à trois avec Miléna et Jérémy, et celui-ci vient m'attraper par les épaules. Je m'y attendais ! Mais je continue de sourire, alors qu'il parle à mon oreille de façon à ce que Miléna n'entende pas.

- Hé bien alors ! Tout va bien on dirait, tu te débrouilles bien !!
- ha ha ! Tu veux dire mieux que toi ?
- Beuh ! Je vais faire un ciné avec ma future chérie, moi !
- Moi il m'a dit oui pour des sorties en général !
- Bah c'est pas la première fois que je vois Miléna à l'extérieur, moi !
- Moi, je vais avoir son numéro !
- Ben moi aussi... Quand je lui aurais demandé !!
- T'es sûr ?
- Ouais !!
- Vraiment sûr ?
- Milénaaaa !!

Cette fois-ci, Jérémy me lâche un peu pour pouvoir parler à Miléna en même temps, qui nous suivait, se demandant certainement quel délire on pouvait bien se taper.

- Oui ?
- Tu me donnes ton numéro s'il te plaiiiiiit ?
- Je sais pas hein, tu serais capable de m'appeler en pleine nuit juste pour pour commenter la position de la Lune.
- Meuuuuh naaaaan !

Oh que si c'est tout à fait son genre !

- Alleeeeez ! Imagine que l'un de nous ne puisse pas venir au ciné, il faudra bien qu'on prévienne l'autre !
- Pourquoi, tu as l'intention de me poser un lapin ?
- Bah non mais on ne sait jamais !
- Mouais, mouais !
- Alleeeeeeez !
- OK par contre tu n'en abuses pas, sinon plus de ciné !
- Ouaiiiiiiiiiis !!

Et c'est Jérémy qui cette fois-ci enregistre le numéro de Miléna. Et bien, aujourd'hui est une bonne journée pour tout le monde !
En repensant à Leo, je me demande tout de même pourquoi il tient tant à rentrer avec Elliot... C'est rien qu'un emmerdeur celui-là !! Enfin, n'y pensons plus... Je vais voir Leo en dehors du lycée !! Et on va s'envoyer des messages, peut-être même se tel... De penser à tout cela, je suis surexcité, je n'arrive pas à me calmer !! Je suis trop pressé !!!!!



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Je me réveille, encore une fois en sursaut. Je me suis endormi, et j'ai encore rêvé... J'aurais préféré continuer à dormir... Quel contraste, maintenant que je suis de retour ici où Leo n'est pas... J'ai déjà envoyé des messages à Leo dans ces rêves, ce qui prouve encore que l'ordre n'est qu'approximatif. Mais quelque chose me reste en tête... Cette conversation, à propos de vies antérieures... C'est pas la première fois que j'en entends parler là-bas, mais ce n'est habituellement pas plus qu'ici, une croyance que ne possède que quelques religions. Rien ne prouve cela scientifiquement, bien au contraire même... Je n'y ai même jamais vraiment pensé... Mais là, cela ne nous semblait visiblement pas si étrange que cela. Nan il faut que j'arrête de délirer, c'était surement rien de plus que des conneries !!! Pourtant, ce serait tellement bien ! Après tout, j'ai toujours pensé que tous ces rêves avaient un sens, et qu'il y avait un but derrière tout ça... Trouver Leo, le retrouver... Bah, je rêve encore sans doutes... Surtout qu'il n'est pas au lycée, j'ai suffisemment cherché. Sous une autre apparence peut-être ?
L'image d'Erwan me revient en tête. C'est vrai que... Cette sensation étrange que j'ai quand je suis avec lui, agréable et triste à la fois... Malgré ses cheveux et sa couleur de yeux, c'est vrai qu'il ressemble à Leo ! C'est le même genre... Enfin pas tout à fait, mais ils ont pas mal de points communs. Du caractère, mais un côté fragile qui donne envie de le protéger. Une grande gentillesse. Après tout, on ne garde peut-être pas notre aspect en se réincarnant ? Enfin je divague là... En plus, moi, je n'ai pas changé.
Je réfléchis. Est-ce que... je suis sûr à 100% d'avoir la même apparence dans ces rêves ? Après tout, je ne passe pas mon temps devant des miroirs ! Mais c'est déjà arrivé tout de même. Hum... J'ai beau me concentrer, je n'arrive pas à m'en souvenir précisément. Ca reste des rêves, le souvenir des détails comme ceux-là ont des limites. Je n'ai jamais pensé que je pouvais ne pas être le même là-bas. Et maintenant que je me pose la question, je ne peux pas en être sûr. Non je ne sais pas. Enfin, ça ne change pas que je débloque complétement. La réincarnation, sérieux... Si je commence à parler de choses comme ça à Dimitri, il va encore plus me prendre pour un dingue. Mais si c'était possible, j'en serais tellement heureux... Raaaah je suis qu'un pauvre con, complètement fou !!
Je me secoue la tête, essayant de me calmer.
Mais maintenant que cette idée m'est venue en tête, aussi abracadabrante qu'elle puisse être, je n'arrive plus à l'en faire sortir. Le doute reste. Comment savoir ? Comment être sûr ? Est-ce qu'Erwan pourrait être...

-----------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Tueur en série

Messages : 775
Date d'inscription : 09/08/2012
Age : 19
Localisation : Peu m'importe, du moment que c'est avec mon/ma Léo <3
Personnages préférés : Léo, Elliot, Vincent, Les Baskervilles
Phrase du jour : Leo ? Celui qui le touche je le bouffe Cx



MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Mar 1 Juil - 17:33

Chapitre génial, comme toujours, mais j'attends la suite C8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Rose Noire Schizophrène

Messages : 1029
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 18
Localisation : Partout où tu ne seras pas ^^
Personnages préférés : Lacie, Alice, la Volonté de l'Abyss, Cheshire, Echo/Zwei, Break
Phrase du jour : Bouh ?



MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Lun 25 Aoû - 3:30

Hey o/
J'ai lu les deux premiers chapitres et j'aime beaucoup C8 Pas que ça soit vraiment original (pour le moment) mais c'est drôle et ça détend ^^ Ça fait du bien x)
J'aime le premier chapitre en particulier parce que c'est vraiment l'état d'esprit et le langage d'un enfant, ça me fait rire xD En tous cas, Kuro est attachant :3
Y a juste quelques trucs que j'ai pas compris : dans le premier chapitre, j'ai eu l'impression que Jérémy était l'ami imaginaire de Kuro, c'est pas le cas? °° Et Dimitri n'apparaît pas dans le deuxième chapitre? Il reviendra dans les autres, j'espère x3
Bref, voilà, je lirai la suite bientôt Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilishfeather.ek.la/


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Lun 25 Aoû - 11:43

Contente que ça te plaise :3 (comment ça pas original ? D8 xD)
Pour le premier chap, oui c'était le but, et je me suis lâchée xD
Ensuite, pour Jérémy, eh bien... Mystère C8 mais tu auras une partie de réponse dans la suite qui est déjà postée x3 et oui, tu vas revoir Dimitri Wink
Tu tombes au bon moment j'avais laissé cette fic de côté, et Kuro me harcèle m'encourage en ce moment à écrire la suite ^^

-----------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Rose Noire Schizophrène

Messages : 1029
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 18
Localisation : Partout où tu ne seras pas ^^
Personnages préférés : Lacie, Alice, la Volonté de l'Abyss, Cheshire, Echo/Zwei, Break
Phrase du jour : Bouh ?



MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Lun 25 Aoû - 12:08

Oui, ça me plaît :3 Et pourtant, je ne suis pas spécialement friande de ce genre d'histoire xD
Bah le début n'est pas vraiment original (il faut le dire), c'est assez classique, comme début d'histoire, quoi (c'est ça que je voulais dire x) Mais j'avais pas lu la suite xD Par contre, la suite est originale! Very Happy
Oui, j'ai pas pu m'empêcher de lire la suite juste après avoir posté le commentaire -w-

Mon petit commentaire sur un passage en particulier ^^ :
Spoil! Lisez pas où ça gâchera toute la surprise! D8:
 

Bon, en tous cas, je veux la suite! *-* Au boulot! è_é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilishfeather.ek.la/


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Mar 26 Aoû - 2:00

Contente que la suite soit mieux :3
Ben le premier chap sert un peu à poser la situation, et à montrer l'évolution de Kuro, et le deuxième ce sont de simples rencontres, alors c'est vrai que c'est pas le plus original x3 je voulais aussi qu'il y ait un bon contraste entre le chapitre 2 et le 3 xD (et le 4 c'est un joyeux mélange o/)

Spoiler:
 

Pour l'instant je suis assez contente de ma fic (et j'arrive à avoir les effets voulus sur mes très rares lecteurs xD), alors j'espère que quand j'écrirais la suite ça ira toujours... o.o (comme je l'ai lâchée pendant un moment... x3 et même les RPs pour le moment je suis lente à m'y remettre)

Je suis contente de voir que ma fic arrive à plaire même à une non yaoïste C8

J'aurais surement plus de temps dans les prochains jours (enfin, après les deux prochains), j'espère pouvoir réussir à m'y remettre

-----------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Rose Noire Schizophrène

Messages : 1029
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 18
Localisation : Partout où tu ne seras pas ^^
Personnages préférés : Lacie, Alice, la Volonté de l'Abyss, Cheshire, Echo/Zwei, Break
Phrase du jour : Bouh ?



MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Mar 26 Aoû - 2:06

Je t'en prie C8

Spoiler:
 

Wiiii! Je veux la suiiiiiite! 8D
Mais attention, hin! Faut pas que ça parte dans les extrêmes ou j'arrête de lire! è.é (les non-yaoistes ont quand même une limite èé)

Brefouille 83 J'attends la suite avec impatience Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilishfeather.ek.la/


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Mar 26 Aoû - 2:28

C'est vrai qu'on peut voir ça comme ça x3

Ah bon ? Je ne peux pas faire des scènes méga hard ?? D8
(t'inquiète je plaisante, ce n'est absolument pas prévu Wink de toutes façons je ne saurais pas les écrire)

-----------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Rose Noire Schizophrène

Messages : 1029
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 18
Localisation : Partout où tu ne seras pas ^^
Personnages préférés : Lacie, Alice, la Volonté de l'Abyss, Cheshire, Echo/Zwei, Break
Phrase du jour : Bouh ?



MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Mar 26 Aoû - 2:31

ARGH! Non! D8
Ouf, tu me rassures xD
Au fait, à quand de nouveaux dessins de Kuro? *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilishfeather.ek.la/


Admin BlackRose

Messages : 4299
Date d'inscription : 20/06/2012
Localisation : Quelque part
Personnages préférés : Léo, Elliot et Xerxes
Phrase du jour : Kuro est à moi ! Pas toucher !


Carte d'identité
Chain: Aucune pour le moment
Pouvoir: Je vous bouffe avec mes roses noires quand je veux


MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Mar 26 Aoû - 2:33

C'est vrai que j'avais commencé à remplir sa galerie et que j'ai arrêté o.o

Ben il faudra que je pense à continuer x3 (je n'ai pas non plus tous ses dessins -il y en a plein !-, mais une partie x3) après j'espère qu'à un moment elle pourra le faire elle-même ^^

-----------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Rose Noire Schizophrène

Messages : 1029
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 18
Localisation : Partout où tu ne seras pas ^^
Personnages préférés : Lacie, Alice, la Volonté de l'Abyss, Cheshire, Echo/Zwei, Break
Phrase du jour : Bouh ?



MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Mar 26 Aoû - 2:37

Oui, j'adore son style de dessin :3
D'ailleurs, il faudra que j'aille poster dans sa galerie, quand même °°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedevilishfeather.ek.la/
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: À jamais (PV Kuro)   Aujourd'hui à 9:48

Revenir en haut Aller en bas
 

À jamais (PV Kuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Bien mal acquis ne profite jamais... [PV Halwen]
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Fanfics-