AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 2518
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 17
Localisation : Lol.
Personnages préférés : Elliot et Léo
Phrase du jour : Lol.


Carte d'identité
Chain: Crocodile Tic Tac
Pouvoir: Faire vivre à ses victimes leurs morts futures ; Tic Tac est aussi anthropophage et se nourrit de mains humaines pour garder ses pouvoirs.


MessageSujet: Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]   Sam 13 Juil - 21:13

Réveillée par une intense douleur, j'ouvre les yeux. La pièce est peu éclairée et la bougie devant moi projette une douce lueur oranger sur les murs de mon bureau. Ma joue me brûle, celle de gauche est teintée d'encre. Il fait chaud ici. Je ne devrais pas travailler les volets fermés, mon père disait toujours que c'était mauvais pour la santé...
La brûlure s'estompe, ou est-ce moi qui m'habitue à la douleur ? J'ai des hématomes sur les bras, une cicatrice sur le flan, et maintenant, de la cire sur le visage. Oui, je pourrais me plaindre, n'importe qui le ferait. Mais à qui ? Il n'y a personne, ici ! Je suis seule dans cette maison pleine de souvenirs...
Les jambes allourdies par le sommeil, je me lève. Il faut que j'essuie ça ! Je dois sûrement avoir de quoi soigner ma brûlure, quelque part... De l'eau fraîche ne pourrait pas suffire, mais j'ai de la pommade dans un placard. Préparée il y a quelques jours par mes soins, pas encore testée mais sans aucun doute efficace. Après tout, j'ai suivi la recette "de famille", ce serait vraiment bête que, même ça, j'arrive à le rater...
Je me dirige donc vers le placard, au fond de la pièce. Il est fixé au mur et on peut voir des flacons ainsi que des bocaux disposé en bazar sur trois étagères de bois. Certains contiennent des ingrédients pour des remèdes, d'autres sont les étapes finales des préparations. J'aime bien regarder ces objets, ils sont jolis. Simples, mais non dépourvus d'un certain esthétisme... Et puis, ils me rappellent que je ne suis pas la première ici. Il y a eu des gens avant, ma famille. Quand j'ai décidé de ranger cette pièce - ses placards, étagères et autres rangements - , j'ai fait le tri dans les remèdes faits par mes prédecesseurs. Certains étaient moisis, pourris, réduits à l'états de mixtures aussi infectes que malodorantes, mais d'autres étaient encore utilisable. On aurait dit que le temps n'y avait pas touchés. Ils auraient été faits hier, rien n'aurait été changé. Aussi, je suis fière de voir mon travail "exposé" aux côtés de ces antiquités.
Mes yeux ne se baladent pas longtemps avant de trouver un bocal légendé ainsi : "Pommade contre brûlures et irritations ( calendula, phytolacca, etc... ) ". [ Créa : Nan mais j'ai juste lu la composition d'un tube d'homéoplasmine, hein xD ] Sans hésiter, je me saisis du produit miracle et, après avoir bien retiré et encre, l'étale sur la brûlure. Ca pique un peu au toucher mais devrait vite partir... Cependant, je risque de garder une trace rouge au moins toute la journée, si ce n'est pas demain aussi.
Une fois cela fait, je retourne à mon bureau constater l'étendue des dégâts. M'étant endormie sur une page de mon carnet dont l'encre n'était pas sèche, cela ne m'étonnerait pas que toutes mes notes et observations soient réduites à néants, rendues illisibles par mon horrible joue gauche.
Le moment de vérité arrivant, je jette un oeil, deux yeux, aux fameuses pages. C'est à la fois un soulagement et une déception de voir ce que sont devenues ces précieuses notes. D'un côté, je n'ai pas travaillé pour rien : les observations de mes "recherches" sont encore plus ou moins lisibles. D'un autre côté, mes efforts pour bien tenir le cahier sont vains car, en vertue de ma sieste, ces pages sont devenues de véritables torchons. Je n'ai plus qu'à renverser du café - ou, dans mon cas, du thé - sur mes notes pour prouver au monde que je suis incapable de bien entretenir ne serait-ce qu'un simple cahier...
Oh, et puis, je dois vous faire part de mon autre constatation ! Les yeux embués par le sommeil, je n'aurais jamais pu remarquer que mon seul et unique carnet n'a aujourd'hui plus une page vierge ! N'en ayant pas d'autre, il serait temps pour moi d'aller en acheter un nouveau.

D'où ma venue sur le marché de notre chère capitale : Réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Votre p'tite fondatrice

Messages : 1171
Date d'inscription : 26/08/2008
Age : 21
Personnages préférés : Le petit Oz (j'aime bien les petits blonds dans les mangas^^)



MessageSujet: Re: Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]   Mar 13 Aoû - 23:37

[Je l'avais écrit rapidement hier, mais j'ai oublié de le poster^^]

Grim était au marché, on lui avait toujours dit de visiter les marchés lorsqu'elle était dans un lieu tout à fait inconnu, lorsqu'elle était touriste... ou presque. Elle cherchait aussi bien des fruits, des légumes, un peu de viandes que du papier, de la laine et du tissus. Le nécessaire à vivre quoi. On peut lui reprocher ce que l'on veut à Grim, mais pas de manquer d'idées pour passer le temps. La jeune femme pense beaucoup, et la voila absorbée devant un kilo de pomme-de-terres, qui sont, on le rappelle, des féculents. D'ailleurs, elle ne peut pas s’empêcher de se faire remarquer tout les jeux de mots possibles avec ce terme si savant. "Pourquoi?" semblait-elle demander à l'amas couleur terre. Ses yeux étaient si fixes qu'un vendeur un peu rustre la prit par l'épaule droite.
"-Ca va pas ma p'tite dame?"
Des étoiles dansèrent un un instant dans le champs de vision de Grim, elle reprit conscience.
"-Oui, merci.
-J'peux faire quequ'chose pour elle?
"
Oulà! La jeune femme n'était pas pas une native d'un langage si... châtié, et ce vouvoiement était pour elle plus que déroutant. Elle crut une seconde que ce n'était pas à elle à qui on s'adressait et failli s'excuser timidement de sa méprise. Ensuite elle entreprit de choisir quelques patates, on peut tout faire avec.

"-Merci." dit-elle après avoir donné son choix au vendeur qui calculait le prix, elle régla l'addition. Dans toute ça bonté il lui donna un vieux sac en toile, Grim n'avait rien pour transporter son kilo de pomme-de-terres. Elle s'imagina rapidement avoir une force surhumaine, portant les patates d'un bras au dessus de sa tête, elle dévalait à grands pas les allés entre les étales et prenait des pastèques au passage. L'image, certes amusante, explosa comme une bulle de savon lorsqu'il s'agit de réellement se déplacer avec ses victuailles. Grim se maudit, puis elle décida de philosopher. Enfin, surtout de penser, n'est-ce pas? (Mais ne lui dites pas ça la vexerai!)

Tranquillement mais sûrement elle longea les étales. Toujours plongée dans les profondeurs insondables de son esprit, mais vous commencez à la connaître. Soudain un regain d'intérêt pour un objet présenté à la vente fit briller ses yeux. Elle étudia rapidement le prix du stylo et analysa vite l'arnaque. Elle tenta de battre en retraite avant de se faire avoir par un vendeur trop accueillant quand elle se retrouva nez à nez avec une albinos qui semblait de mauvais poil. Grim ramena les pomme-de-terres contre elle en contractant le bras.

-----------------------------------------


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandsilence.tumblr.com/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 2518
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 17
Localisation : Lol.
Personnages préférés : Elliot et Léo
Phrase du jour : Lol.


Carte d'identité
Chain: Crocodile Tic Tac
Pouvoir: Faire vivre à ses victimes leurs morts futures ; Tic Tac est aussi anthropophage et se nourrit de mains humaines pour garder ses pouvoirs.


MessageSujet: Re: Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]   Ven 16 Aoû - 21:14

Sur la place du marché, c'était la cohue. Il y avait de tout ! Poissonniers agités, nobles amusés et un carnaval entier de personnes toutes plus différentes les unes que les autres ! Et pourtant, Aria n'y prêtait pas attention. Elle marchait tranquillement, arborant toujours ce même regard taciturne et cette expression vide de toute émotion. Elle n'était pas triste, juste préoccupée. Elle ne pouvait vivre sans qu'une pensée, un souvenir, assaille son esprit. Chaque endroit lui était familier : à chaque fois que son pied touchait le sol, une profonde nostalgie l'envahissait. C'était comme si une douce brume l'enveloppait, elle était coupée du monde.
Tout à coup, l'albinos s'arrêta. Perdue dans la foule, elle ferma les yeux et gonfla ses poumons. Elle savait que, pour le reste de sa vie, ça allait être comme ça. Aussi, il fallait qu'elle rassemble son courage et s'y habitue. Ça allait être long, et sûrement difficile, mais si elle voulait reconstruire sa vie, Aria devait faire face à ses problèmes. L'oubli ne résout rien, il ne fait que taire la souffrance avant qu'elle ne recommence de plus belle.
L'adolescente expira et se remit à marcher. Son esprit ayant divagué, elle avait oublié la raison de sa venue.

"Hm... Du cyprès ?... J'aurais dû emporter mes notes... Mes notes, ah oui ! Je voulais acheter un cahier !"

Après réflexion, la jeune fille se dit qu'elle pourrait en profiter pour racheter de l'encre et sûrement une nouvelle plume. Malheureusement, elle n'était pas sûre d'avoir emporté assez d'argent pour. Elle sortit donc son porte-monnaie et calcula ses sous. La conclusion fût alors rapide : elle devait choisir entre la plume et l'encre, elle choisit l'encre.
Déçue, elle s'approcha timidement du vendeur quand une femme passa devant elle. D'après ses vêtements, elle était noble. D'après sa figure, elle était froide. Aria décida donc de faire comme si de rien n'était et d'attendre son tour. Le conflit évité, elle s'approcha du vendeur lorsque ce dernier partit voir une autre cliente. Elle était blonde et arborait un air gêné. L'albinos ne mit pas longtemps à comprendre qu'elle n'avait aucune envie de parler au vendeur.

"Eh, ça fait longtemps !"

L'inconnue eût un mouvement de recul qu'Aria décida d'ignorer en l'éloignant du vendeur. Sa tactique était simple : faire croire que la blonde et elle se connaissaient afin de fuir le marchand insistant.

"Pardon, mais je ne voyais pas trop comment lui dire de partir... C'était ça que tu voulais, non ?"

L'espoir de ne pas avoir fait de bourde domina l'adolescente durant l'attente de la réponse.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Votre p'tite fondatrice

Messages : 1171
Date d'inscription : 26/08/2008
Age : 21
Personnages préférés : Le petit Oz (j'aime bien les petits blonds dans les mangas^^)



MessageSujet: Re: Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]   Dim 18 Aoû - 17:09

"Eh, ça fait longtemps !"
Ah ça oui! Si Grim prenait au premier degré cette exclamation, elle ne pouvais qu’approuver. Ça faisait bien longtemps qu'elle n'avais pas vu un albinos. Cette interjection avait le mérite de réveiller la jeune femme qui rêvait et qui était en mode pilotage automatique depuis le début de la journée.
"Pardon, mais je ne voyais pas trop comment lui dire de partir... C'était ça que tu voulais, non ?"
La compréhension éclaira ses yeux, non elle ne connaissait pas cette jeune fille mais elle lui était reconnaissante de lui éviter de négocier avec le vendeur. Elle joua le jeu:
"Comment vas-tu? C'est gentil de venir me voir comme ça!"
Elle fit un geste de sa main libre au vendeur: je suis occupée, repassez plus tard s'il-vous-plait. Son autre bras se contractait de plus en plus pour lui permettre de retenir toute les pommes-de-terres dans le sac de toile. Le vendeur fit une moue, il avait comprit qu'il venait de rater une potentielle cliente. Cependant Grim lui aurait fait perdre son temps, elle n'aurai pas acheté ce stylo. On ne l'arnaque pas comme ça!

Elle fit marche arrière pour s'éloigner de l'étale. Quelques personnes la poussèrent pour arriver à voir les objets à vendre posés sur les présentoirs. Elle posa son sac à bout de souffle et se massa le bras devenue rouge. Elle leva les yeux vers sa "sauveuse".
"Merci beaucoup. Ces vendeurs sont de vrais rapaces!"
Un instant elle trouva la situation particulièrement ridicule et ne put s’empêcher d'un peu rire. Elle fuyait un marchand, c'était l'idée de la fuite qui l'amusait. On fuyait un danger, mais au marché c'était les vendeurs qu'il fallait éviter! Elle grimaça son bras rouge était irrité.

Un homme à quelques étales avait commencé à élever la voix. Il ne semblait pas apprécier la marchandise. Ce poisson... pas fraîs... prix trop haut... se moquer de moi...Grim arrivait entendre quelques brides de sa conversation avec le poissonnier. Quelques passants s’arrêtaient pour voir ce qui se passait. "Bientôt tout les badauds formeront un grumeaux autour de ces deux hommes" songea Grim.

Elle sourit à sa nouvelle connaissance. 

HRP:
 

-----------------------------------------


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandsilence.tumblr.com/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 2518
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 17
Localisation : Lol.
Personnages préférés : Elliot et Léo
Phrase du jour : Lol.


Carte d'identité
Chain: Crocodile Tic Tac
Pouvoir: Faire vivre à ses victimes leurs morts futures ; Tic Tac est aussi anthropophage et se nourrit de mains humaines pour garder ses pouvoirs.


MessageSujet: Re: Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]   Mer 21 Aoû - 17:07

"Comment vas-tu ? C'est gentil de venir me voir comme ça !"

Aria sourit et continua à jouer le jeu tandis que la blondinette fît un signe au vendeur, lui demandant de partir. Ce dernier semblait vexer, presque déçu. L'albinos s'était fait beaucoup d'ennemis, durant sa vie, mais jamais de manière aussi stupide ! Bien sûr, elle ne regrettait en rien son acte. Elle trouve cela même presque amusant. Elle n'avait jamais été du genre à rire du malheur des autres, cependant, le fait de voir un arnaqueur foirer son coup la faisait doucement sourire. "Voilà ce qui arrive lorsque l'on prend les clients pour des pigeons..."
Pour elle, les arnaques étaient un profond manque de respect envers les acheteurs. Cela leur rappelait qu'aux yeux des marchands, ils n'étaient que des machines à sous ou sources potentielles d'argent, êtres ignorants ou sans consciences.
Aussi, elle fût très heureuse de s'éloigner du stand de l'arnaqueur.

"Merci beaucoup. Ces vendeurs sont de vrais rapaces !"

Aria sourit à l'inconnue, amusée. Des rapaces, oui, c'était le mot ! Ils seraient capables d'arnaquer un orphelin, ayant à peine assez d'argent pour un bout de pain ! Et puis, pour une fois qu'elle arrivait à rendre service. Elle en avait marre d'être un boulet. D'habitude, c'était elle qui avait besoin d'aide ou les autres qui prenaient l'initiative de la sortir du pétrin. Elle était fière et à la fois heureuse de s'être rendue utile ! Elle avait hésité, mais ne regrettait pas son acte !

"De rien, c'est normal ! C'est le genre de vendeurs qui ne vous lâchent pas tant que vous n'avez pas acheté quelque chose ! Haha !"

Tout à coup, l'albinos vu son interlocutrice grimacer. Elle se demanda ce qu'elle avait, mais ne tarda pas à comprendre. Cela faisait pas mal de temps qu'elle tenait un sac de toile, apparemment lourd, et il avait fini par irriter son bras. Ca devait faire mal. Aria savait quoi faire avec les brûlures, elle avait des pommades... Mais chez elle. Après, ce n'était pas grave et l'adolescente décida de ne pas réagir. Non seulement elle ne pouvait rien faire, mais en plus c'était comme une bosse. Ca faisait un peu mal au début mais allait passer après.
Et quand bien même elle aurait voulu ouvrir la bouche, elle fût prise de court par un client en colère. Au début, elle crut que c'était le vendeur de stylos qui était tombé nez à nez avec un homme mécontant devant son arnaque. Mais non, rien à voir. Elle entendit la conversation, petits bouts par petits bouts, et constata que l'objet de la dispute n'était rien d'autre qu'un poisson, bien plus cher qu'il n'était frais. Aria réfléchit. Du plus loin qu'elle s'en souvenait, ce genre de scènes étaient courantes à Réveil. Dans ce cas, pourquoi elles attiraient toujours des spectateurs ? N'y avait-il pas de spectacle plus amusant ? Si elle avait été une cynique, l'adolescente aurait trouvé cela risible.
Aria sourit. Elle préférait ignorer la dispute d'arrière-plan. C'était mieux pour elle, elle avait toujours détesté entendre les gens crier. Parfois, ça lui donnait même envie de pleurer. Gênée, elle tenta d'entamer la conversation :

"Alors... Euh... Vous êtes ici pour une raison particulière ? J'ai remarqué qu'il y avait pas mal de touristes en ce moment..."

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Votre p'tite fondatrice

Messages : 1171
Date d'inscription : 26/08/2008
Age : 21
Personnages préférés : Le petit Oz (j'aime bien les petits blonds dans les mangas^^)



MessageSujet: Re: Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]   Dim 25 Aoû - 17:48

"Alors... Euh... Vous êtes ici pour une raison particulière ? J'ai remarqué qu'il y avait pas mal de touristes en ce moment..."
L'inconnue tentait une conversation, pourquoi pas? La timidité de Grim la handicapait dans ce genre de situation mais elle savait être professionnelle. Et elle pensait que répondre aux questions même indiscrètes ne serai pas un mal. Cela lui permettrai d'en savoir plus sur les coutumes locales et aussi de se créer un réseau. Lorsqu'on était envoyée sur le terrain pour la première fois c'était plutôt une bonne chose d'apprendre à connaître les autochtones.

Le fait qu'elle fasse remarquer qu'il y avait beaucoup de touriste intéressait Grim au plus haut point. Ainsi donc, l'endroit devait être très touristique ou peut être est-ce totalement exceptionnelle. Cependant il devait y avoir une raison bien spécifique. Cela arrangeait Grim qui pouvais ainsi passer plus facilement inaperçue dans la masse.

"Je suis juste ici pour quelques temps. La ville est très belle et ce marché est très mignon. J'irai bien voir les environs aussi. Les gens sont très aimables, excepté les marchands! Mais on a les même ches moi aussi!" dit-elle avec une pointe d'humour.

"Vous dîtes qu'il y a beaucoup de touristes, vous connaissez bien la région?" se risqua t-elle d'une voix qui commençait à trembler de gêne.

"Et voila! Bravo Grimalkin! Elle va voir que tu as peur..." Cependant elle était contente de trouver cette jeune personne souriante et avenante. Elle ne devait pas avoir plus de dix-huit ans, elle faisait très jeune. "Je me demande comment elle s'appelle..." Derrière la dispute entre le marchand de poissons et son client avait rameutait une telle foule qu'on pouvait confondre avec celle autour de quelques artistes des rues à l'autre bout de l'allée.

HRP:
 

-----------------------------------------


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandsilence.tumblr.com/
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]   Aujourd'hui à 0:14

Revenir en haut Aller en bas
 

Brûlure et panne de cahier [ RP LIBRE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RPG :: Le monde de Pandora Hearts :: Rèveil :: Le marché-