AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Sam 26 Jan - 14:04

Il n’y a pas à dire, ce n’est pas facile tous les jours d’être au service de l’héritière de la famille Rainsworth, elle est charmante le problème n’est pas là, tout fois elle est assez capricieuse… en même temps quant tous le monde et à vos pieds au moindre de vos désir, il y a de quoi devenir capricieuse au bout d’un moment. Bref, je passais mes journées à traverser le manoir, de long en large pour assouvir les demandes de Mademoiselle Rainsworth, la plupart du temps je devais aller lui chercher une tasse de thé puis lui amener dans le jardin, comme il faisait beau c’était à l’extérieur que se dérouler ses rendez-vous, d’ailleurs elle avait une bonne descente de thé.
J’étais donc partit lui chercher une autre tasse de sa boisson préféré, pour aller en cuisine je passais l’extérieur pour m’y rendre. Je prenais délicatement la tasse et la posait sur mon plateau de couleur argenté, puis pour l’emmené dehors de décidais de passer par l’entré, il faut croire que j’aime me promener… A ma grande surprise la porte d’entré était ouverte, pourtant j’avais emprunté se même chemin il y a quelques minutes et je n’avais rien remarqué. Aurais-je mal fermé la porte après mon passage ? J’essayais de me remémorer ce que j’avais fait lors de mon précédent voyage et à moins que mon cerveau soit vraiment défaillant, au quel cas je devrais commencer sérieusement à m’inquiéter sur mon état cérébral, j’étais sur, sans aucun doute d’avoir fermé la porte.
Je m’avançais doucement en direction de la porte, soudainement je m’arrêtais, la cause était un bruit que je venais d’entendre :

-Miaou…miaou

-Un…un chat ?

Je descendais mon regard au niveau de mes pieds, je voyais un chat, un chat était là en plein milieu de la pièce. C’était un chat noir, si j’étais super-sticieux, je dirais que voir un chat noir de la tête au pied et un mauvais présage, était-ce le cas ? Quelques choses allait-il se produire ? Il me fixait doit dans les yeux qui étaient d’un jaune très vif. Il faisait tournoyer sa queue sur le sol, à ce moment je me dis, qu’il faudrait l’embaucher pour le nettoyer, qu’avec sa queue qui tourner dans tous les sens il ferrait un bon balayeur. Après se moment d’égarement dans mes penser je revenais à moi et dans un moment d’intense réflexion je comprenais enfin qu’un chat à lui tous seul ne pouvait pas avec ses quatre petite pattes, qui était plus petites qu’un chapeau ouvrir une porte d’environs trois mètres de haut pour environs un peu plus de deux mètre de large je dirais en la voyant comme ça avec un pois de plusieurs centaine de kilos. Je me mettais à tourner pour voir si quelqu’un c’était introduit dans le manoir, mais je ne voyais personne, peut-être avais-je besoins de lunette…je ne sais pas. Je m’accroupissais a cotés du chat, puis je mettais une de mas deux mains sur sa tête :
-Dit moi mon beau, tu as vu quelqu’un d’autre dans cette pièce toi ?
Je me relevais, voila que maintenant je me mettais à parler à un chat… quelques chose avec moi ne tourner vraiment pas rond. Je ne comprenais toujours pas comment la porte que j’avais fermé avait-elle put se retrouver ouverte, et pourquoi il y avait un chat dans l’enceinte du manoir ?
Je regardais la tasse de thé, puis je la touchais, avec le temps qui c’était écouler le thé était devenu froid, je ne pouvais tout de même pas servir à Mademoiselle Rainsworth une tasse de thé froide alors que cette boisson qu’elle aime tant se boit chaude. Froid pour froid, je n’étais plus pièce après, maintenant que c’était froid je n’avais aucune raison de me presser, je posais le plateau avec la tasse sur un des nombreux meubles qui se trouvaient dans la pièce. C’est à ce moment que je réfléchissais que si je ne voyais personnes il n’y avait pas trente-six milles raison. Soit il n’y avait réellement personne donc dans se cas c’était bien le chat qui avec ses petite aurait miraculeusement réussi à ouvrir la porte…se sui parait dur à croire tour de même et dans se cas je me faisais du souci pour rien, soit il y avait bien une autre personne que moi dans cette pièce, mais ou serait-elle ? Pour pas que je ne la voie, la seul solution serait qu’elle se soit cacher, mais ou ? Cette pièce était très vaste, si quelqu’un voulait s’y cacher, ce n’est pas ce qui manquait ici…je me lançais donc à la recherche d’une personne… Mademoiselle Rainsworth risquait d’attendre un certains moment son thé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Jeu 31 Jan - 21:54

Un soleil de plomb. Une légère brise printannière, bien qu’on soit au début de l’été. L’herbe qui bruissait doucement. Quelques nuages dans le ciel. La Chain sentait tout ça. Mais ce qui mobilisait tous ses sens, ce n'était pas la beauté un peu sauvage et pourtant travaillée du paysage, mais un petit élément de ce décor paisible. Plus précisément, une jolie créature toute mignonne à quatre pattes, tout de noir poilue. Une boule de poils à peine plus grosse qu'un lapin d'élevage, une boule de poils qui miaulait; un mignon petit chat noir. Etait-elle sous le charme de ce sympathique animal ? Que nenni lecteur ! Elle avait peur. Peur de lui, ridicule félin à peine assez fourni en fourrure pour lui faire un manchon. Et lui, encore jeune pour vouloir jouer avec cette jolie petite créature, mi jeune fille souriante du genre qui lui offrait du lait, mi quelque chose d'autre...

Le minet s'approcha donc, curieux de voir quel jeu allait lui préparer l'humaine; car les chats se fichent autre mesure de la différence entre une Chain qui ressemble à une humaine et d'une humaine qui ressemble à une Chain ! surtout à son âge, où tout n'est que jeu et galipettes dans l'herbe à coté de ses frères. Il tenta de frôler malicieusement la jeune fille, qui recula alors de 3 mètres. Amusé, il retenta l'expérience, persuadé du prémice d'une nouvelle après-midi de folles cavalcades burlesques avec sa nouvelle amie. Mais voilà qu'elle prit de la vitesse, et la poudre d'escampette. Intrigué, il la suivit, comme l'aurait fait tout chat qui souhaite jouer... Et voilà le début d'une course-poursuite à la Benny Hill; profondément affligeante, certes burlesque, mais navrant au possible...

Tout ceci aurait pu durer des heures, voire des jours, des semaines, qui sait combien de temps peut survivre un chat sans nourriture ? Mais voici qu'heureusement qu'une porte se présenta aux yeux de notre pauvre Chain affolée. Une porte collée au milieu d'un mur, rattaché à plusieurs autres qui formaient un manoir, mais Naughty Mouse ne vit que la porte, ce morceau de bois salvateur qui allait lui permettre de ce cacher du redoutable félin. Sans hésiter, elle poussa le battant comme une forcenée, s'introduisit dans le riche hall d'entrée et courut se placer plus loin, histoire de voir le terrible fauve être bloqué par ce merveilleux bout de bois.

Dans toute sa jeunesse candide, le chat noir ne comprenait qu'on ne rentrait pas chez les gens comme ça; il franchit le seuil de la porte restée ouverte et posa ses petite patttes ingénues sur le carrelage froid. Ce que c'était grand ! Il miaula gaiement, heureux d'avoir trouvé un nouveau terrain de jeu. Mais sa curieuse amie avait disparu; tant pis, elle ne pourrait pas profiter de cet espace si magnifique ! Il commença à batifoler paisiblement dans le hall, comme seul un chat peut le faire. Que d'objets pour humains ! Et cette terre, si dure sous les coussinets et si froide, quelle étrangeté ! Sa mère ne lui avait jamais montré pareil prodige ! Le félin regardait autour de lui, quand une grande statue qu'il n'avait pas rencore vue entra dans son champ de vision. Il s'assit et l'épia. A son grand bonheur, celle-ci ne tarda pas à avancer dans sa direction; chouette, un nouvel humain pour jouer ! Le minou miaula une nouvelle fois, l'invitant à jouer.

Le jeune homme se pencha vers le félin, intrigué. Puis il commença à entamer la conversation avec lui, tranquillement... Avec un chat ! Naughty Mouse était choquée: comment pouvait-on causer routine avec un si horrible animal ? Cachée derrière un grand vase, elle tremblait encore de la chasse que lui avait donnée cette panthère miniature. Et cet humain qui semblait vouloir tailler une bavette avec ce monstre ! Comment pouvait-on être aussi imprudent ? Et maintenant, il trempait son doigt dans la tasse du breuvage qu’il tenait depuis le début, paisiblement. Et voilà qu’il commençait une petite balade de santé à travers le hall, comme s’il était vide....

Le chat regardait son nouvel ami déambuler dans l’entrée, regarder discrètement derrière les meubles et sous les rideaux. Il le suivait gaiement, miaulant et minaudant quand il se retournait vers lui pour lui adresser qualques mots. Il aurait bien voulu l'aider, mais il ne comprenait pas trop la démarche et ces objets semblaient si lourds.... Jamais ses petites pattes de chat ne pourraient déplacer ça comme le faisaient celles de l'humain ! Mais il miaulait des encouragements, c'était suffisant....

La Chain regardait le prédateur terrible suivre l'humain, qui devait être un serviteur du manoir, au vu de la tasse qu'il transportait sui précieusement et à ses dires. Elle priait pour que ni l'un ni l'autre ne la trouve; l'information comme quoi elle venait de rentrer illégalement dans une propriété privée était enfin parvenue jusqu'à ses neurones noyés d'adrénaline. Qui sait ce que ce jeune homme pourrait lui faire subir s'il venait à la trouver ? Surtout quand il verra cette preuve irréfutable de son appartenance à l'Abyss que sont les deux oreilles arrondies grotesques et poilues qui gigotent sur son crâne ! Comme d'habitude, elle allait être traitée come le monstre qu'elle pourrait être et on tenterait de la tuer en lui hurlant des insultes et des injures abominables... Les humains ont si peur des Chains...

Le chat eut soudain une idée pour aider son nouvel ami humain: et s'il cherchait son amie pour qu'elle vienne l'aider à jouer ? Elle, elle pourrait déplacer et soulever les objets comme le faisait l'humain ! Et elle serait moins fatiguée de suivre ces grandes jambes qui allaient si vite ! Il partit donc en quête de son amie la Chain...

Naughty Mouse vit le terrible fauve s'approcher d'elle, l'air décidé. Aussitôt, elle ne pensa qu'à fuir la menace horrible, et en oublia et le vase qui la camouflait de l'humain et l'humain lui-même ! Ce qui devait arriver arriva... D'abord il sembla chanceler comme un ivrogne, tituba d'un côté, puis de l'autre. Et puis le récipient se décida à faire le grand saut et se jeta du haut de la boiserie où il était entreposé. la Chain se retourna, frappée de ce bruit soudain dans sa fuite; les débris affalés par terre lui firent prendre conscience très vite de l'énorme bêtise qu'elle vvenait de commettre. Mais le serviteur était déjà là, si proche. Naughty Mouse se cala contre le mur, priant intérieurement pour se transformer en Chain-caméléon ou au moins oiseau ou gecko....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Sam 2 Fév - 12:51

Je continuais mes recherches pour trouver cette personne, encore fallait-il que je ne sois pas devenus fous et qu’il y avait bien quelqu’un d’autre à par moi, j’étais conscient que cela faisait déjà quelques minutes que je cherchais en vain, le temps passait et à mon plus grand désespoir, je ne voyais rien, rien mis à par se chat bien évidement. Je voulus me retournais pour le voir, après avoir cherché derrière les rideaux et quelques meubles de grande envergure. Je ne le voyais plus, je pivotais donc à droite ou je ne voyais toujours pas cette boulle de poil noir et enfin je pivotais vers la gauche. Il marchait en direction d’un grand vase, qui d’après mes souvenirs et les dires de mademoiselle Sharon était très précieux aux yeux de madame sa mère, d’après se que je pouvais me souvenir de cette histoire, il appartenait jadis au père de Madame Raisworth, autant dire qu’il n’était pas tous jeune, malgré son état qui pourrait faire pensé le contraire… Si jamais il venait à tomber je n’osais pas imaginer la réaction de celle-ci.
Pour moi ce n’était qu’un vulgaire vase il n’avait rien de plus que les autres, après tout un vase est vase, vous n’êtes pas d’accord ? Un de plus qu’il fallait nettoyer, entre nous s’il venait à se brisait je m’en ficherais complètement, j’aurais juste à enlever les morceaux de porcelaine qui joncheraient le sol, mais tous de même je n’avais pas envi d’avoir une mise en garde à cause d’un chat.

-Le chat, vient ici, ne va pas jouer avec se vase il est fragile.

L e chat se stoppa quelques instant, puis faisant comme ci de rien était, il continuait de marchait tranquillement dans la direction qu’il avait choisi, je m’approchais de lui doucement pour l’attraper mais celui-ci n’avait pas l’air du même avis que moi, il ne semblait pas vouloir être prit dans quelques bras soit-il. Il continuait d’avancer, toujours dans la même direction, je ne pensais pas qu’un chat puisse être aussi borné, mais en y repensant…nous ne parlons pas le même langage, moi je parle et lui il miaule on ronronne quant il est heureux.

-Stop le chat, ne touche pas à cet objet.

Il continuait d’avancer toujours avec la même envie, il y aurait-il quelques chose derrière se vase, serait-ce la personne que je recherche ?
Le vase se mettait à tanguer comme un bateau par grande marée, il allait de gauche à droite de plus en plus rapidement, il finissait sa course, je le voyais se briser par terre formant une mer de débris de morceaux de porcelaine sur le sol… et voilà, je n’avais plus qu’à nettoyer et expliquer que le vase de madame, n’était plus de se monde… Je regardais le chat, toutes ces histoires autour des chats noirs et des malédictions qu’ils apportaient, après cela je croyais bien que j’allais finir par y croire, à ma grande peine, je n’étais pas au bout de mes surprises pour aujourd’hui.
Après que le vase fut tombé, je voyais une personne, qui se reculait, d’un cotés j’étais heureux car cela prouvait que je n’étais pas devenu fous et que en effet un chat ne pouvait pas ouvrir une porte aussi imposante avec ces petites pattes aussi belles soit elles. Cette personne se reculait j’avais juste eu le temps de remarquer que c’était une dame, je ne saurais vous dire son âge, mais je pense qu’elle n’était pas très vieille. Après se qui venait de se passer elle devait juste avoir envi de disparaitre, mais je n’allais pas la laisser me glisser entre les mains, elle c’était assez fait prier comme ça tout de même.

-Qui êtes vous, que faites vous là ?

Je prenais un ton sec et plutôt froid, même si ce n’est pas se que j’aime faire le plus, cela n’est pas dans mon tempérament de jouer le méchant pas contant et je pense que notre invité indésiré l’avait bien comprit. Moi-même je n’étais pas convaincu de se que je venais de dire… enfin du ton que je venais d’employer, si je n’arrivais même pas à me convaincre moi-même, comment convaincre une autre personne ?
Elle se recroquevillait sur elle, pour sans doute se faire la plus petite possible, je pense qu’elle était terrifier se que je peux comprendre, je ne suis pas un monstre tout de même, je m’approchais d’elle le plus doucement et lentement qu’il soit pour ne pas l’effrayer d’avantage, certes je voulais s’avoir le comment du pourquoi de son arriver dans le manoir Rainsworth, mais je devais également faire en sorte que celle-ci se calme et retrouve son sang froid… Pour le moment c’été mal partit et je n’avais pas la moindre idée de comment m’y prendre… Le chat était à coté de moi, il c’était assis regardant notre invitée qui semblait paniquer un peu plus chaque seconde qui passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Lun 4 Fév - 19:01

«Qui êtes vous, que faites vous là ?»

Le ton était tel le désert de Gobi, sec et glacial. Naughty Mouse n'en menait pas large..... Disons même qu'elle tremblait de tous ses membres ! Cet humain avait l'air si terrible, il allait sûrement la découper en morceaux ! Ou pire, l'attraper pour la donner en pâtée pour son terrible compagnon félin ! la Chain regardait désespérément autour d'elle, mais tout n'était que vases, meubles riches, tapisseries, carrelage, murs..... et porte close.... Et les deux horribles monstres qui s'avançaient imperturbablement.... Que devait-elle faire pour fuir ?

Naughty Mouse est une Chain-souris, et se comporte donc parfois comme ce rongeur. Et que fait un petit animal piégé ? Il fait tout pour s'enfuir ! Essayez donc d'attraper une souris, justement; elle vous passera entre les jambes pour vous faussez compagnie ! Tout ça pour dire que Naughty Mouse mourait tellement de peur qu'elle était dopée à l'adrénaline et commençait à ne plus réfléchir posément, et c'est pour ça qu'elle fit la chose la plus incroyable venant d'elle; elle sauta au cou d'un pauvre serviteur qui barrait le chemin nommé Zack Rainsworth. Non comme une fiancée amourachée, attention ! Comme une bestiole enragée, laissant de belles traces de morsures sur sa nuque avant de se carapater à l'autre bout du hall, tandis que le serviteur hébété se relevait de sa surprise et du poids qui venait de lui atterrir dessus.

Le jeune félin était tout heureux: chouette, un nouveau jeu ! Il avait vu son amie sauter sur son ami puis se mettre à courir, et son instinct lui avait soufflé, on ne sait pourquoi, de se mettre à courir lui aussi, mais après la jeune fille. cela avait l'air dêtre la bonne façon de jouer, et le chat en était content. Mais une chose le chagrinait dans ce nouveau divertissement, c'est que sa compagne de jeu criait toutes sortes de sons suraigus qu'il ne comprenait pas du tout et auquel il ne pouvait répondre que par des miaulements, ce qui la faisait hurler toujours plus fort..
Mais c'est alors que son infatigable amie s'arrêta. Intrigué, son poursuivant la regarda prendre un vase et le lancer; mais pourquoi ne prenait-elle pas une baballe, comme avec un chien ? Le félin s'offusqua qu'on le prenne pour un canidé en miaulant sèchement, tandis que le récipient précieux lui frôlait les moustaches et se dispersait en jolis peits morceaux colorés à travers la pièce. Puis elle reprit sa course, plus vite encore que jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Dim 10 Fév - 12:39

J’étais passé de debout sur mes deux jambes à par terre, sur le sol et le dos en seulement quelques secondes, je n’avais pas eu le tendre de comprendre ce qui m’étais arrivé, je ne comprenais toujours pas d’ailleurs. Elle avait bondit sur moi tel un chien enragé. Sans doute j’avais employé un ton trop sec, je n’avais nullement l’intention de l’effrayer, bien au contraire, je regrattais un peu, mais ce qui été fait, été fait, une fois retrouvé je lui présenterais des excuses. Je devais l’avoir offensé ou je ne sais quoi, on dit que les femmes sont délicate, j’en avais l’amer démonstration.
Ma nuque me brulait, cette bestiole avait planté ses crocs dans ma chair, je passais ma main sur cette dernière, du sang… Elle avait planté ses crocs si fort quand j’en avais saigné, mais je ne devais pas m’énerver, cela n’allait pas arranger les choses. En attendant, elle avait filé, il ne me rester pas grand-chose à faire… Lui courir après tel un chien après son os.

Je me relevais, je pouvais confirmer que le sol du manoir Rainsworth , n’était pas confortable, en même temps personne n’été sensé s’allonger dessus. Je saignais toujours, cependant j’avais décidé de faire abstraction de cette blessure, je préférais me concentrer à rattraper la fuyarde. Je ne pouvais pas la laisser ce promener dans le château, il est si grand qu’elle ce perdrait, de plus je préférais imaginer ce qui se passerai si jamais elle tombait sur miss Rainsworth.
Avant de partir je regardais le plateau argenter, il était toujours poser sur le meuble, il n’avait pas bougé d’un pouce, comment j’allais bien pouvoir expliquer tout ceci à Mademoiselle ? J’avais intérêt à trouver une bonne excuse, je ne comptais pas lui dire la vérité, sans doute par peur que cette dernière ne me croit pas. Je fixais toujours la tasse, j’allais me faire tuer mademoiselle déteste qu’on la fasse attendre... Surtout quand il s’agit de son breuvage préféré, elle devait commencer à trouver le temps long.

-Et merde.

Je suivais le chat qui poursuivait aussi l’intrus, il avait de s’amuser lui au moins, ce n’été pas mon cas…Enfin je ne pensais pas que le mot intrus était le bon, en voyant sa tête, elle était égaré et totalement paumer. Cet univers de grandeur ne devait pas lui correspondre, je croyais d’ailleurs que le chat l’apeurait encore plus. Mais comment elle avait bien pu entrer dans l’enceinte du manoir sans ce faire repérer, il est tout de même garder, voilà une question qui allait lui poser une fois que j’allais l’avoir retrouvé.

Je me mettais donc à courir dans les couloirs du manoir, elle était tellement affolé qu’elle avait lancé un autre vase, un tas de morceau recouvraient le sol, après l’avoir retrouvé, une séance de ménage allait m’attendre, entre le vase dans le hall et maintenant lui. Peut être n’aimer telle pas les vases, j’essayer de les éviter, je sais par expérience que marcher sur ce genre de débris peut faire mal, même très mal. La fuyarde courait vite, j’avais du mal à la rattraper, ce n’est pas mon sport favoris de courir après des « invités ».
Désormer, je rattrapais le chat, il était tout content à ce dégourdir ses quatre petite pattes noir, mais, elle, je ne la voyais pas encore, cela ne devais tardé, j’accélérais le pat, je ne pouvais pas la laisser filer. Au loin je la voyais, elle courait dans tout les sens, petit à petit je me rapprochais, après plusieurs minute je me trouvais juste derrière elle, je tendais le bras pour voir si je pouvais l’attrapée ainsi, mais je n’y arrivais pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Lun 11 Fév - 15:34




Le terrible félin la pourchassait ! Il était à ses trousses ! Il allait lui sauter dessus ! Elle allait être dévorée ! Et le vase ne l'avait ralenti... Il ne l'avait même pas touché ! Elle allait mourir.... Dans d'atroces souffrances sous les mâchoires de l'abominable mammifère ! Naughty Mouse commençait à vraiment ressentir la fatigue, à force de se faire courser. Alors qu'elle disait mentalement sa dernière prière, elle ralentissait imperceptiblement. Et bientôt, n'en pouvant de mourir de peur, elle se retourna face à son ennemi, pour fixer dans les yeux la mort, et se stoppa.

La Chain fut tellement surprise qu'elle en oublia de crier et joua au poisson pendant 10 bonnes secondes. Le chat s'était transformé en Prince Charmant, comme dans les contes ? mais non, ça c'est les vilains crapauds.... Non, c'était bel et bien l'humain, celui qui causait encore avec le félin il n'y a pas si longtemps, qui se trouvait maintenant à dizaines quelques centimètres de Naughty Mouse. Lui aussi comptait la manger? Mais non, il était juste très en colère qu'elle soit rentrée dans son palais.

«Mais enfin, je l'ai pas fait exprès de rentrer dans votre château, fichu monsieur ! Laissez-moi donc tranquille, arrêtez de me courir après ! je ne suis qu'une pauvre jeune fille ! Laissez-moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! » s'écria la Chain-souris de sa petite voix aigu, tout en agitant les oreilles de nervosité. Puis elle courut un peu plus loin pour se calmer, tout en regardant toujours le serviteur.

Quelques larmes, surtout dû à la fatigue, plutôt qu'à sa peur, coulèrent sans qu'elle s'en rende vraiment compte, et elle se retourna brusquement dès qu'elle sentit les petites gouttes caresser ses joues, rouge de honte. Ainsi, elle put enfin reprendre totalement ses esprits et se rendre compte qu'elle s'était trouvé à moins d'un mètre d'un garçon. La nouvelle la percuta comme une météorite et elle vacilla, sous le choc. elle tenta de se relever le plus vite possible de peur que le serviteur l'approche aussi près de nouveau et partit à toutes jambes en hurlant.

C'est ainsi qu'elle se retrouva au milieu du hall, qu'elle se cogna contre un meuble, fit tomber un récipient luxueux, rempli naturellement d'un liquide; ce qui rendit le sol trèèèèèès glissant. Et Naughty Mouse chuta de tout son long et se cogna la tête par terre. elle se releva, rechuta, glissa, tenta de se rattraper, toucha de nouveau le sol durement, tomba à plusieurs reprises, ce qui permit au liquide de se répandre et d'être barbouillé dans la moitié du hall et au serviteur d'avoir le temps de revenir. Quand la Chain découvrit ces deux faits, elle fit des yeux comme des soucoupes, se sentit piégée dans sa propre maladresse et utilisa la seule option qu'il lui restait : elle hurla sur la note la plus aigu possible; ce qui eut au moins le don de faire fuir le chat, mais pas l'humain. Alors elle lui cria assez rudement de partir le plus loin possible d'elle et se remit à faire la sirène. Bref, la Chain avait réussi, elle qui aimait être discrète et ne pas attirer l'attention, l'élément intrus le plus visible de tout le comté.
Prions une minute pour ce pauvre serviteur devenu sans doute sourd qui allait devoir expliquer le bazar à ses maîtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Sam 23 Fév - 15:53

Je saignais toujours, je sentais le sang couler le long de ma nuque, tachant mes vêtements au passage, pour cela aussi je devais trouver une bonne excuse. J’essayais de faire celui qui ne ressentais pas la douleur de la blessure, mais elle me brulait de plus en plus, si sa se trouve, avec ces crocs, elle m’avait transmis je ne sais quel microbe. Mais j’avais d’autre problème à régler, celui-ci n’était pas le plus important, j’avais mal, mais il ne fallait pas abuser non plus, la douleur n’était pas insoutenable, loin de là, un cout d’alcool, un mouchoir et ce problème pouvait être régler. J’allais m’en occuper mais plus tard, tout d’abord savoir qui est cette personne courant dans les couloirs sans y être invité, voila, ça c’été mon principale soucis.

-«Mais enfin, je l'ai pas fait exprès de rentrer dans votre château, fichu monsieur ! Laissez-moi donc tranquille, arrêtez de me courir après ! je ne suis qu'une pauvre jeune fille ! Laissez-moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! »

Elle me criait dessus, je ne savais pas pourquoi, je voilais juste essayais de la calmer et de la rassurer, mais je n’arrivais pas à parler. Je la regardais avec de grand yeux, un peut surpris pas sa réaction. La pauvre était toute affolée, je voulais l’aider rien de plus, lui dire que ceci n’été pas grave, maintenant je savais qu’elle n’était pas rentrée intentionnellement dans le manoir, mais elle était plus en panique à chaque minutes qui passaient… Je devais faire quoi dans une telle situation, je n’étais qu’un simple serviteur et non psychologue ou je ne sais quoi du même genre, calmer les gens ce n’est pas les choses que je faisais de mieux.
Avant qu’elle ne ce retourne, j’avais cru voire des larmes couler sur son visage, je me remettais en question, et si c’été de ma faute, moi qui la faisais pleuré… Je me sentais mal, pas à l’aise cette idée ne me plaisais pas, faire pleurer une demoiselle, ce n’est pas très gentleman. Je m’apprêtais à m’excusé, lui demander si elle allait bien mais je n’avais pas eu le temps…

-Vous…

Elle avait de nouveau filé, partit comme ça, sans raison apparentes, encore une fois je devais lui courir après, quand au chat, il était derrière moi, tout fière, ronronnant de plus belle, se frottant contre mes jambes. Il m’empêchait de courir après cette jeune femme. Au grand problème les grands remèdes, j’utilisais donc la manière forte, le chat voulait être avec moi, il allait y être. Je me baissais et prit la bestiole toute noire dans mes bras, comme un bébé, la tête sur mon épaule et le reste du corps sur mon torse. Je pouvais enfin allais lui courir après. Je partais donc à une allure vive.
Je l’avais retrouvé, je posais délicatement le chat sur le sol, il me regardait d’un air heureux, elle était dans le hall, le récipient de madame Rainsworth, qui contenait je ne sais quelle liquide visqueux, écrasé sur le sol. Quand à la personne elle était aussi sur le sol, elle avait certainement du tomber à cause du liquide, le hall en était rempli, c’été impraticable, je regardais le désastre avec de grand yeux, là j’allais être VIRE, c’été sur, personne ne voudraient garder un serviteur tel que moi. Puis sans avoir reprit mes esprits, elle ce m’était à crier, une note très aigu, à vous percer les tympans, je protégeais mes oreilles mettant mes mains dessus. Je fermais les yeux, elle continuait à crier, cella avait durée de longue secondes, je n’étais pas partit en revanche le chat avait déguerpi, quand je rouvrais mes yeux, il n’était plus là.
Je m’approchais doucement en marchand avec prudence sur le liquide visqueu, rependu dans tout le hall, le sang continuait à couler dans ma nuque, je le sentais toujours. A plusieurs reprises j’avais failli tomber, mais à chaque fois j’avais réussi à me rattraper inextrémiste, aux nombreux meubles. J’arrivais enfin à sa hauteur, j’espérais juste que cette fois elle n’allait pas encore s’enfuir, je m’accroupissais devant elle je lui faisais un sourire.

-Vous allez bien mademoiselle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Lun 18 Mar - 17:32

«Vous allez bien mademoiselle ? »
Le serviteur s’était quand même bien rapproché. Et Naughty Mouse état toujours coincée. Comment avait-il fait pour arriver jusque-là d’ailleurs ? Et écoutait-il seulement deux secondes de temps à autre ? Ha oui, c’est vrai, il avait du devenir sourd à cause des hurlements suraigus de la souris.

Voyons, il suffisait d’avancer lentement, comme lui. Doucement… Doucement… Dou…ce…ment… La Chain glissa lamentablement au sol une fois de plus. Deux, trois, quatre, cinq fois encore et enfin parvint à s’affaler sur un truc mou en manquant de justesse un nouveau choc avec le carrelage visqueux. Truc mou et délicatement chaud. Elle respira un instant l’odeur de ce matelas confortable ; cela sentait bon ! Et puis elle comprit qu’elle était tombée sur le larbin et prit une couleur rouge vif, sa tête s’étant trouvée sur son ventre. A quelques décimètres près, une de ses mains aurait été sur… Naughty ne voulait pas en réfléchir plus et se cacha dans ses mains, rouge de honte. Elle commençait bien son premier vrai contact physique avec un élément de sexe masculin ! Elle lui vrillait les tympans, se montrait faible et maintenant lui tombait dessus…

«Ex… Excusez-moi ! Je vous assure que je suis une innocente jeune fille ! Je suis d’une innocence rare, jamais je n’aurais voulu… voulu… voulu… »

La pauvre ne put terminer sa phrase, incapable d’adresser la parole à si charmante créature dans des conditions si peu propices à l’ouverture d’esprit sur une jeune fille avec des oreilles et une queue de souris !

«EXCUSEZ-MOI !! »

Et elle s’enfuit en courant. Enfin, en dérapant sur place. Et tombant. Et plus elle tombait, plus elle devenait rouge ! Et plus elle était gênée, plus elle perdait l’équilibre.

«Aidez-moi… »

Finit-elle par pleurnicher, essayant de surpasser toute la honte qui lui brûlait les entrailles. Pour une fois qu’un beau jeune homme ne fuyait pas en la voyant, il fallait que les circonstances soient complètement contre elle !

Violation de propriété privée, dégâts matériels volontaires et presque prémédités, attaque sans sommation, nuisance sonore, et naturellement lui tomber littéralement dessus, ce qui devait être le crime le plus grave, car voilà bien une atteinte à sa dignité et ho misère, s’il avait cru qu’elle allait le violer ? Naughty Mouse, en bien brave jeune fille ingénue, imaginait les pires choses possibles et paniquait complètement dans le silence interminable d’hall.

Elle qui n’avait jamais vraiment côtoyé l’autre sexe, à part le mince laps de temps durant lequel l’individu en question ne remarquait pas encore les grosses oreilles difformes ou la queue serpentant sous ses jupons, elle ne savait strictement rien de ce qui était admis ou non dans la période préliminaire à une relation affective. Est-ce que d’ailleurs laisser traîner sa tête au beau milieu de son estomac et ses mains reposer pas si loin d’un certain endroit faisaient partie d’une potentielle parade amoureuse ? Que pensait-il d’elle enfin ? Rah, et pourquoi se prenait-elle la tête avec ces histoires de tentative de séduction ? Elle était une Chain, point. Et une Chain c’est un monstre. Et un monstre ça ne va pas avec un humain. Même beau.

«Oui, même beau. Même très magnifique à vous faire palpiter le cœur comme une horloge folle…»

Dit-elle à elle-même. Elle essayait juste de mettre de l’ordre dans ses pensées, mais elle avait quand même parlé à voix haute. Et… Non, le beau serviteur ne l’aurait pas entendu dire ça quand même ? Elle en rougit encore plus et repartit dans ses pensées vaporeuses, se coupant à nouveau de tout ce qui pouvait lui arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Dim 24 Mar - 16:25

Je m’approchais doucement de la jeune fille, je ne voulais pas lui faire peur, ni une fois de plus la faire fuir, je voulais juste l’aider, essayais de comprendre comment elle avait fait pour rentrer ici et ce qui l’effrayais ainsi. Elle était une nouvelle fois au sol, elle devait avoir mal à force de tomber. Je me disais que par chance, personnes n’étaient encore venue, cependant, il ne fallait pas rester ainsi encore des dizaines d’années. Les gens, les autres valets avaient surement entendu son hurlement. Non s’était même sûr, il m’avait d’ailleurs rendu à moitié sourd. Ma gentillesse allait vraiment finir par me tuer et me retomber dessus. Je voulais juste aider les gens…
Je ne comprenais pas pourquoi elle passait son temps à me fuir, je lui faisais peur ? Etait-ce la veste ou bien l’air sérieux que mes habits de travail me donner ? J’enlevais tout doucement ma veste, je me retrouver un débardeur, il était d’ailleurs un peu petit, il laissait paraître le montre signe de muscle, on voyait bien chaque centimètre de mes pectoraux et mon vente. Heureusement que je n’avais pas de graisse, sinon cela aurait été moche et pas agréable. Bon, s’était la dernière fois que je le mettais car je n’étais pas à l’aise dans des vêtements qui me mouler ainsi, ce n’était vraiment pas agréable, j’avais l’impression que chacun de mes mouvements était réduits, que j’avais du mal à bouger.

Je m’accroupissais doucement à son niveau et je lui tendais doucement une main. Je faisais en sorte de ne faire aucun mouvements brusque. Cependant ; ma stratégie n’étais pas encore au point. Elle se relevait, elle n’avait pas dû me voir, je me retrouvais, sans vraiment comprendre ce qui venait de se passait, étalé sur le sol, avec la demoiselle sur moi.
Je devenais tout rouge, s’était la première fois qu’une personne se trouvait sur moi, de plus il s’agissait d’une demoiselle. Une demoiselle qui était vraiment, non, non, non pas de pensées perverse ou bien déplacer. Je la voyais pour la première fois de près. Tout son corps semblait frêle, elle paraissait faible et fragile. A la voir ainsi, je n’avais qu’une envie, la serrer contre moi et la protéger.

«Ex… Excusez-moi ! Je vous assure que je suis une innocente jeune fille ! Je suis d’une innocence rare, jamais je n’aurais voulu… voulu… voulu… »

La pauvre semblait encore plus paniquée qu’avant. Elle avait posé une de ses mains près de mon entre cuisse sans le faire exprès et je ne le remarquais pas tout de suite. Je devenais encore plus rouge et je priais pour que cela ne se voie pas. Elle était vraiment belle… Elle avait un charme fou et même sa maladresse commençait à me plaire.
Je remarquais sa queue et ses oreilles de souris, elle était donc un chain. Je n’avais aucune chance. Je n’avais jamais entendu parler d’une union entre un chain et un humain. Il fallait dire que les humains passaient leur temps à fuir les chains. Cependant, j’avais la preuve sous les yeux que tous n’étaient pas méchants, que tous ne désirais pas qu’une seule chose mangeait des humains, se nourrir.

-Je vous crois mademoiselle.

La jeune fille fuyait à nouveau avant de tomber une nouvelle. J’avais vraiment qu’elle se fasse mal à la fin. A force de tomber, elle allait finir par se faire mal, et je n’étais pas médecin, ni infirmier. Je sais juste mettre de la crème lors d’une brûlure. Mais compétence médical n’était pas bien élevé, même très basse.

«Aidez-moi… »

Je ne pensais pas qu’il était possible d’être plus paniqué que le demoiselle qui était devant moi. Elle pleurait, allongé sur le sol. Je m’approchais très doucement d’elle et lui tendais une main. Je ne faisais aucuns mouvements brusques, aucuns mouvements qui pourraient lui faire peur. Je lui prenais une main afin qu’elle ne s’enfuit pas une nouvelle fois.
Je la prenais doucement dans mes bras, je la soulevais tout doucement du sol. Je la portais comme une princesse afin de la déposé délicatement sur le canapé, puis après réflexion, ce n’était pas une bonne idée. Je ne pouvais pas l’amener ou tout le monde la verrais… Il ne restait plus qu’un seul endroit… Ma chambre…
Je rasais les murs des couloirs pour ne pas me faire repérer en allant le plus vite possible. Je ne voulais pas non plus qu’elle se fasse des idées, je ne pensais vraiment à rien de mal. J’ouvrais la porte de ma chambre, je la déposais avec délicatesse sur mon lit. Elle pleurait toujours, je ne savais pas quoi faire ni quoi lui dire. Je m’asseyais à côté. Je prenais les couvertures pour la mettre à l’intérieur de ces dernières, je le voulais pas qu’elle attrape froid. Je prenais ensuite un mouchoir et je lui tendais.
Je passais une main dans ses cheveux comme pour la rassurer, lui faire comprendre qu’elle n’avait rien à craindre, qu’elle était en sécurité et que je ne lui voulais pas de mal.

-Mademoiselle, vous allez bien ? Désirez-vous quelque chose ? Avez-vous mal quelque part ?

Je désirais la prendre dans mes bras afin de la calmer, mais je ne pouvais me permettre un comportement aussi déplacé envers une pauvre demoiselle sans défense.

(H.S: c'est quoi ta couleur ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Jeu 28 Mar - 20:44

Ho que oui, cet humain était si beau ! Un vrai prince charmant ! Pour une fois qu’un chat lui apportait quelque chose d’agréable… Il avait l’air d’un seigneur ! Et qu’est-ce qu’il paraissait gentil ! Et elle, elle n’avait fait que le mordre, lui hurler dessus et autres choses… Les pensées de Naughty Mouse tournaient en rond dans son petit crâne fragile. Que pensait-il d’elle ? C’était vraiment délicat, elle ne pouvait pas lui poser la question comme ça ! Quoi qu’elle puisse faire, elle avait tellement peur qu’il le prenne al maintenant… Que pouvait-elle faire pour arranger cette désagréable situation ? Déjà, peut-être parler. Elle sécha ses larmes tandis qu’il lui caressait les cheveux.

«Mademoiselle, vous allez bien ? Désirez-vous quelque chose ? Avez-vous mal quelque part ?


- Oui oui et… Mais mais ! Mais ce n’est pas ma chambre ! »

s’écria-t-elle en guise de début de conversation. Il faut dire qu’elle venait de se rendre compte qu’elle se trouvait sur un lit. Un lit inconnu. Elle s’agita un peu.

« Je n’habite pas là monsieur ! »

L’idée lui était venue comme une évidence : ce serviteur avait dû croire qu’elle habitait ici et s’était occupée d’elle.

« Et je ne compte pas vivre ici… »

Se reprit-elle. Bien sûr qu’il devait savoir qu’elle n’habitait pas ici ! C’était un domestique, il devait connaître ses maîtres tout de même !

« Je suis entrée ici par hasard. »

Non mais vraiment ! Naturellement qu’elle n’avait pas l’air de vouloir être adoptée ! Ce qu’il fallait avant tout, c’était se justifier.

« Pourquoi vous êtes-vous occupé de moi ? »

lui demanda-t-elle, vraiment surprise. En y réfléchissant, il n’avait aucune raison. Elle avait l’air d’une intruse, il aurait dû la chasser depuis longtemps…

« Excusez-moi monsieur, je vous prie de m’excuser d’être entrée par inadvertance dans votre manoir… Et de vous avoir crié dessus, mordu et… Bref, excusez-moi. »

dit-elle en baissant la tête, honteuse. Elle avait beaucoup de mal à soutenir la vue de ce jeune homme. Elle se releva, se rassit, battit des pieds dans le vide. Elle avait la patience d’une enfant, et le silence devenait déjà pesant pour elle…

« Vous comprenez, j’étais un peu tendue avec ce terrible félin dans les parages. Vous savez, ce chat… Normal, étant une… souris. »

Essaya-t-elle de plaisanter. Ce silence la pesait beaucoup. Elle observa les couvertures dans lequel elle était enveloppée.

« Et je ... je n’ai besoin de rien merci. »

Parvint-elle à répondre en souriant maladivement. Ces draps… Ses draps ? Elle le regarda, un peu gênée. Pouvait-elle se permettre de lui poser pareille question ? Et s’il disait non, elle se sentirait bien bête… Qu’allait-il penser d’elle encore ? Qu’elle aurait voulu ce que fût ses draps et son lit ? Après tout, c’est ce qu’elle désirait.

La Chain-souris, de toute son agilité de créature de l’Abyss, s’extirpa des couvertures qui l’emmaillotaient, juste assez pour tirer Zack à elle sous les couvertures et l’embrasser.

« Au moins maintenant, je n’ai plus à me poser de questions ! Mon comportement est sans équivoque à ton égard, petit humain. »

s’expliqua-t-elle avec un grand sourire. Naughty Mouse n’aimait pas se compliquer la vie trop longtemps et trouvait que cette solution n’avait rien à redire. Après, la réaction de Zack, on s’en
foutait un peu. Enfin, elle ne l’avait pas prise en compte.

Elle finit quand même par le lâcher et fila se cacher sous le lit, rouge de honte.
Que venait-elle de faire ? Elle venait de l’embrasser. C’était si simple et en même temps si compliqué ! Elle venait de poser ses lèvres sur les siennes, sans la moindre pudeur, comme la dernière des filles de joie ! Elle se sentait rouge jusqu’à la pointe de ses cheveux. Comment avait-elle osé ? Comment avait-elle pu ? Elle qui n’avait jamais embrassé personne, voilà qu’elle se jetait sur un inconnu pour être à la limite de le violer ! Elle voulait s’enfoncer dans le sol, se réduire en poussière et disparaître du monde. Jamais plus elle n’oserait poser un œil sur le charmant jeune homme après ce qu’elle avait fait ! Tant pis, elle sortirait cette nuit, quand il… Rah non, c’était sa chambre ! Et rester après qu’il se soit couché, c’était plus que tendancieux…

Quoiqu’elle aurait bien aimé savoir ce que ça faisait de dormir avec lui. Se pelotonner tout contre son grand corps si moelleux… La jeune fille sourit béatement à cette idée. Son corps avait été si agréable à… heurter ? Enfin bref, elle se demanda comment faire pour parvenir à dormir avec lui.

Elle sortit de sous le lit et se colla contre lui d’un air boudeur.

« Câlin. »

[HRP : toute ressemblance, surtout à la fin, avec quiconque, surtout la joueuse, serait mais alors complètement fortuit XD Telle joueuse, tel perso 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Lun 1 Avr - 22:48

Je la regardais dans les couvertures, elle était tellement enfoncé dedans que sa tête en ressortait à peine ce qui me faisait assez rire. Je m’asseyais doucement sur le lit et je restais sans bouger, sans parler, la laissant se calmer et se reposer. Je regardais le mur, il n’avait pas vraiment changé depuis ce matin même pas du tout en réalité. Mais ce n’était pas grave. Je voulais regarder la charmante personne qui se trouvait dans mon lit, mais, non, cela n’était pas le comportement d’un gentleman. Mais, il fallait me comprendre, elle était si belle et si mignonne, un peu naïve certes et pas très doué je l’accordais très facilement, mais sa beauté faisait oublier tous ces petits défauts et puis, des défauts, j’en avais également. Un être humain sans défaut, n’en était pas un. C’est vrai, imaginez une personne parfaite, cela ne serait pas intéressant, elle aurait réponse à tout, le physique d’un dieu, l’intelligence d’Albert Einstein, il serrait doué en tout, il serrait arrogant, énervant, nombriliste, et j’en passais des vertes et des pas mures.

Le monde était quand même bien fait, injuste, mais bien fait. Il y avait des dominants, pour faire régné paix et prospérité et … Des dominés pour jouer les larbins… Des méchants et des gentils, des chains et des agents de Pandora. Tout était réfléchi au millimètre près, enfin presque, car, qui aurait pu penser qu’un pauvre majordome comme moi, pourrait trouver une jeune chains tellement magnifique qu’il serait capable d’en tomber amoureux ? Hahaha, personne, et pourquoi ? Car c’était mathématiquement impossible. Les chains vivaient dans l’Abyss et seuls quelques-uns d’entre eux arrivé à s’en échapper et le reste, ceux qui arrivé à s’évader de ce monde et qui atterrissaient ici étaient retrouvé par Pandora, et pourquoi ? Car ils se nourrissaient de personnes comme moi. Je supposais qu’elle n’avait rien fait de tout cela elle, sinon, elle ne serait pas ici, ça voulait dire qu’elle n’allait pas me dévorer ? Enfin, si elle avait voulu le faire, elle l’aurait fait depuis longtemps. Au lieu de ça, elle était toute effrayée.

J’entendais les draps bougeait, ce qui me faisait me retourner en direction de cette charmante demoiselle. Elle se redressait, me regardant et parlant. Elle parlait tellement vite que j’avais du mal à tout comprendre. Elle disait qu’elle n’habitait pas ici, non vraiment ? Je n’étais pas au courant tien, qu’elle ne voulait pas être adopté, de toute façon, elle était une chain, elle ne pouvait pas… Et oui, les gens faisaient tout par l’apparence et non pour ce que l’on avait à l’intérieur, dur justice. Puis, elle enchainait en reprenant à peine sa respiration pour me demander pourquoi je m’étais occupé d’elle et enfin elle disait qu’elle s’excusait, qu’elle était rentré ici par erreur, et je la croyais d’ailleurs. Il n’était pas compliqué de voir qu’elle n’était pas rentrée dans le manoir des Rainsworth exprès, ou sinon, elle n’était vraiment intelligente.
Cette famille était membre de Pandora, il y avait donc une chance sur deux, aller sur trois qu’elle se fasse attrapé par un de ses membres…
Je la regardais en souriant, plus elle parlait, plus je la trouvais mignonne, durant un cours instant, je voulais l’embrasser pour la faire taire, pour qu’elle se calme. J’aurais donné mon premier baiser à une parfaite inconnu, j’étais incontestablement tombé amoureux d’elle. Son charme était, comment dire, original ? Et puis, elle était si gentille, elle n’avait aucune mauvaise intention. Même ses oreilles de souris ainsi que sa queue de chain me faisaient craquer.
Je rougissais légèrement avant de lui répondre tout en lui souriant et la regardant.

-Je n’allais pas laisser une demoiselle en détresse, surtout… Hum… Quand… Hum… Elle est aussi belle que vous.

Je toussais priant qu’elle n’ait pas comprit la fin de ma phrase. Puis elle changeait à nouveau de position, elle n’avait pas l’air d’être une grande patiente. Elle se mettait assise à côté de moi et elle battait des pieds comme une enfant qui s’ennuyait. Elle s’ennuyait sans doute d’ailleurs. Je n’étais pas vraiment d’une bonne compagnie, j’aimais le calme et surtout, j’étais timide, déjà quand temps normal je ne savais pas très bien comment il fallait que je me comporte, ni ce que je devais dire, mais alors en présence d’une demoiselle comme elle qui me troublait, je perdais complétement mes moyens. S’était la première fois que je sentais mon cœur battre, ainsi, il fallait dire que c’était la première fois qu’une personne me plaisait…
J’étais à nouveau perdu dans mes pensées, des pensées plus que plaisantes en fait. Je rêvais d’amour, de mariage, d’enfant, et le tout avec elle. Comment je pouvais vouloir de cela avec une personne que je ne connaissais pas ? Etais-je devenu fou ? Non, elle me faisait juste tourner la tête, perdre toute pensées normal, j’étais comme fou d’amour et de romantisme.

Du chaud, humide. Je sentais quelque chose de choix et d’humide à la fois sur ma bouche. Je revenais à moi, finit les rêves de grand amour, de palais et de mariage dans la cours d’un château, j’étais dans la vrai vie et une vie qui à ce moment précis m’apportait beaucoup de bonheur. La très belle chain me voler mon premier baiser, était-ce son premier aussi ? Si cela était le cas, je serais vraiment flatter et heureux. Cette petite souris, ma petite souris était vraiment adorable.

« Au moins maintenant, je n’ai plus à me poser de questions ! Mon comportement est sans équivoque à ton égard, petit humain. »

Plus se poser de question ? Son comportement sans équivoque envers moi ? Cela voulait dire quoi ? Je ne comprenais pas, de plus, petit humain ? C’était moi le petit humain ? Ha bha oui, nous étions que deux dans la pièce, elle et moi, donc à moins qu’elle aimait parlé au mur, il s’agissait de moi et je ne comprenais absolument pas.
Elle me regardait un cours instant, rouge, toute rouge comme une tomate avant d’aller se réfugié sous le lit. L’espace entre le lit et le sol était tel que je me demandais comment elle avait fait pour se faufiler dessous. Ah oui, il était vrai que les souris pouvait se rendre toute petite, vraiment toute petite, elles arrivaient à se fourrer dans tout et je le savais parfaitement car j’avais dû leur faire la guerre durant de longue semaine il y avait quelques semaines de cela.

Je me baissais afin de regarder sous le lit, elle était là, se faisant la plus petite possible et je devais dire que cela était réussi. Si elle pouvait se fondre dans le sol, elle l’aurait fait sans problème. Elle me sautait littéralement par terre.
Je me retrouvais donc allongé sur le sol avec une très, très, très charmante demoiselle sur moi.

« Câlin. »

Je le serrais doucement et tendrement contre moi, posant sa tête contre mon torse et je caressais doucement et toujours tendrement, presque avec amour ses cheveux.

-D’accord, câlin charmante demoiselle. Je m'appel Zack, je suis un serviteur, cela doit vous décevoir, je suis désolé. Je dois vous avouer que votre beauté est d'une rareté, et que vous faire un câlin fait de moi la personne la plus heureuse de ce bas monde.



(de quoi tu parles voyons ?)
(P.S, se sont tes câlins qui font de moi la personne la plus heureuse ♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Jeu 4 Avr - 16:19

Contre toute attente, le serviteur mit ses grands bras très agréables autour d’elle et la serra doucement contre lui. Elle rougit encore un peu plus, se sentant si bien ! Il lui caressait les cheveux tendrement. Si elle avait été un chat, elle aurait ronronné de plaisir.


« Je m'appelle Zack, je suis un serviteur, cela doit vous décevoir, je suis désolé. Je dois vous avouer que votre beauté est d'une rareté, et que vous faire un câlin fait de moi la personne la plus heureuse de ce bas monde »

Naughty Mouse recula un peu, toute gênée.

« Je sais que t’es un serviteur, ça se voit. Et pourquoi cela devrait me déranger ? Les nobles peuvent être d’un ennuyeux …

plaisanta la souris. En vérité, elle cherchait surtout à cacher sa gêne : il venait de dire que lui faire un câlin le rendait heureux. Jusqu’où pouvait pousser une déclaration pareille ? Elle sentait le sang aller jusqu’à ses oreilles et se cacha le visage. Voilà bien un étrange sentiment, elle se sentait comme quand elle avait trouvé cette meule de gruyère géante au fin fond d’une maison abandonnée : heureuse. Simplement heureuse, mais elle avait grand mal à définir pourquoi.

Elle revint se blottir contre le bienveillant Zack, chuchotant son prénom avec un grand sourire et le regard brillant d’une petite fille. Ce que son contact était agréable ! Cela faisait longtemps que quelqu’un n’avait pas fait de câlin à la pauvre jeune fille. Cela l’agaçait un peu, mais elle adorait les câlins de Sully. Il savait parfaitement comment serrer, ni trop fort ni pas assez, juste faire un câlin. Elle ne se levait comme une petite fille modèle que pour avoir ce câlin matinal, avant qu’il ne parte travailler. Elle en éprouvait chaque milliseconde dans sa mémoire dès qu’elle se sentait triste, les câlins de son Sully. Haaa Sully…

Sully. Naughty n’avait pas le droit de l’appeler comme ça, et encore moins par son prénom entier, Sullivan. Pour les demoiselles, c’était Monsieur Gray, pour ces affreux gens en rouge Dorian, pour les voisins Gabriel, sir Helgen pour les colporteurs, Williams pour l’organisation et ‘’affreux menteur ‘’ pour le contractant de Mad Hatter, Barma quand il avait sa perruque rouge et Vessalius quand il portait sa gigantesque cape grise…
Naughty Mouse se fichait bien de savoir que son contractant change de nom suivant les gens et la saison, qu’elle doive se cacher ou qu’il se travestisse ; seuls comptaient qu’il fasse bien les câlins, s’occupe d’elle et soit là pour satisfaire ses caprices.

Mais certaines personnes l’appelaient quand même Sullivan, comme ce gamin freluquet ou son double bombant le torse et bagarreur à l’Organisation, ou cette vieille dame que Sully embêtait… Et même le contractant de Mad Hatter sur la fin, ce qui avait bien énervé Sully…

Naughty Mouse soupira. Ha, cet énergumène et son horrible Chain… Autant elle le trouvait drôle, il lui donnait même des bonbons en cachette, autant elle savait qu’être à côté de son terrifiant comparse était au moins aussi dangereux que se retrouver chez le Chat. Il avait l’air gentil comme ça, lui et son nom imprononçable. Mais il faisait peur à Sully. Ce dernier le détestait beaucoup d’ailleurs ! Il pouvait passer des heures à maudire Pandora et ses dirigeants. Ce seigneur blanc cachait bien son jeu la prévenait constamment Sully… Mais au dire de son contractant, c’était comme…

Naughty Mouse se jeta presque sur la maigre fenêtre. Elle l’ouvrit, contempla la vue sur la prairie et de charmantes collines au loin, fascinée.

« Mais ! Je suis chez les Rain… Rains…. Rains-machin ! »
s’écria-t-elle brusquement, les oreilles agitées d’émotion.

«Sully m’a toujours dit que je devais me méfier d’eux, qu’ils étaient méchants ! Pourtant, moi c’est plutôt les gens en rouge qui me font peur, pas le monsieur avec les cheveux blancs avec les bonbons… »

Continua-t-elle en murmurant, pour elle-même. Elle se rappelait d’avoir regardé sur cette colline là-bas, ce manoir, et Sully qui lui expliquait. Ses yeux brillaient d’émotion. Elle se tourna vers Zack.

« Mais alors toi tu es le petit larbin mal coiffé de la harpie hystérique ! »

Comprit-elle avec un grand sourire. Puis elle fit la moue.

« Mais c’est idiot comme surnom, j’aime comment ils sont tes cheveux moi… »

continua-t-elle en maugréant, rougissante.

« C’est vrai que ta maîtresse frappe tout le monde ? J‘ai pas envie qu’elle te fasse du mal moi ! »

se renfrogna la jeune fille. On ne touchait pas à son Zack ! Elle bomba sa frêle poitrine, comme pour montrer qu’elle s’attaquerait à quiconque ferait du mal à cet humain. Elle avait décidé sur un coup de tête que Sully était un idiot et que son nouveau protecteur(-esclave-à-tout-faire)-faiseur de câlins serait ce Zack.


Dernière édition par Naughty Mouse le Ven 19 Avr - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Jeu 18 Avr - 23:42

Je la serrais délicatement contre moi, j'aimais la chaleur de son corps contre le mien. Son visage de si près était un vrai bonheur, une beauté telle que je pouvais facilement la prendre pour une déesse. Je sentais son cœur battre contre le mien, je sentais tout son être contre mon corps si faible en sa présence. Elle me rendait faible, impuissant, en sa présence, je n’avais qu’une envie, la contempler. Regarder des heures durant son si beau visage, sa si belle silhouette qui était ni trop mince, ni trop en forme, elle était juste parfaite. Elle était la jeune femme la plus en beauté que la demeure Rainsworth pouvait avoir en son lieux aujourd’hui. Bien évidemment, je ne critiqué pas le physique de ses dames de cette humble famille, cependant, je trouvais Naughty, bien plus belle que toutes les dames de la cour réuni.
La jeune femme était plus petite que moi, sa tête arrivait à mon torse, et pourtant, j’étais loin d’être grand. J’étais d’une taille bien raisonnable et elle ne me paraissait pas petite non plus. Je fermais doucement les yeux, entendant bien mieux sa respiration qui était assez calme, cependant, la chain semblait nerveuse. Elle n’avait pas l’air à son aise. Je mettais cela sur le fait que nous étions que tous les deux, seuls dans une chambre close et que je venais de lui faire une belle déclaration « d’amitié ». Amitié, nous n’étions pas amis non plus, elle me plaisait et il n’y avait rien de plus à mon grand malheur. En y repensant, la scène était ambiguë et je ne voulais pas qu’elle se fasse des idées. Je ne voulais pas qu’elle pense que je l’avais amené ici afin d’abuser d’elle ensuite. Ou que je voulais la tuer, ou je ne savais pas quoi d’autre. Je ne désirais vraiment pas que Naughty se fasse de fausses idées.

« Je sais que t’es un serviteur, ça se voit. Et pourquoi cela devrait me déranger ? Les nobles peuvent être d’un ennuyeux … »

Je rigolais légèrement, tout comme la chère demoiselle. Elle avait donc une vue parfaite, j’avais beau avoir des habits élégants, il n’en restait pas moins des habits de valets. Son sourire était doux et si beau, elle était une vrai princesse, une princesse d’un conte de fée et je priais pour ne pas en sortir. Je voulais qu’on me laisse encore un peu rêver, qu’on me laisse encore un peu avec Naughty que je connaissais à peine et que pourtant, je trouvais si charmante. SI j’avais été peintre, j’aurais fait d’elle ma muse, elle aurait ma plus grande inspiration, si j’avais été un guerrier, elle aurait été mon havre de paix, si j’étais marié, je l’aurais supplié pour qu’elle devienne mon amante, une amante que j’aurais bien plus chérie que la femme à qui j’aurais été marié.
Malheureusement, je n’étais rien de tout cela, je n’étais qu’un simple serviteur et sans grande valeur qui plus est. Je servais des tasses de thé durant mes journées, des coupes d’un alcool précieux la nuit lors de bals, une routine en soi. Elle ne devait donc pas me trouvait très intéressant, et pourtant, non étions d’accord sur un point ; noble ne voulait pas dire intéressant. Mais je n’étais pas plus intéressant qu’eux, même sur le point de vue conversation, certes, je n’avais pas les discussions qu’ils pouvaient avoir, mais, je n’en avais pas vraiment. Je ne sortais guère du manoir, je ne connaissais pas grand-chose du monde extérieur. Je ne pouvais donc pas engager la conversation sur un sujet que je connaissais en rien. Je passais tout mon temps cloîtré ici. Certes, j’avais des jours de congé, mais à quoi pouvaient-ils bien me servir ? Je n’avais plus de famille, alors, aller en ville m’avançais en quoi, me servait à quoi ? Ma vie était dans ses murs, mes souvenirs ce trouvaient dans ce manoir, les personnes à qui je devais la vie vivaient dans cette demeure, je n’avais donc rien à l’extérieur qui pouvait me motiver à aller explorer le monde. Peut-être que la belle demoiselle qui se trouvait dans mes bras aller changer les choses, mais il ne fallait pas que j’espère de trop.

Elle semblait partir dans ses pensées, je la regardais sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle avait l’air si jeune, si pur, si innocente et si naïve. Je ne disais pas qu’elle n’était pas intelligente, cependant, elle n’avait pas l’air très futé, mais sa beauté me faisait oublier tous ses défauts. A force de la regarder, je n’avais plus qu’une seule envie, gouter à ses lèvres, poser délicatement les miennes sur les siennes.
Naughty se précipitait à la fenêtre sans même que j’avais le temps de comprendre ce qui venait de se dérouler, tout avait été rapide, elle ouvrait la fenêtre et elle regardait à l’extérieur.
Puis, elle réalisait enfin qu’elle était chez les Rainworth, en revanche, ce que je ne comprenais pas c’était comment elle avait fait pour s’en rendre compte en regardant pas la fenêtre. Le paysage était partout le même, champs, montagne, verdure, fleurs, d’un manoir à l’autre tout était identique de loin, une seule chose changeait, les occupants.

« Mais alors toi tu es le petit larbin mal coiffé de la harpie hystérique ! »
« Mais c’est idiot comme surnom, j’aime comment ils sont tes cheveux moi… »
« C’est vrai que ta maîtresse frappe tout le monde ? J‘ai pas envie qu’elle te fasse du mal moi ! »


Elle devenait rouge à force de parler, quant à moi, je louchais pour regarder mes cheveux, et je passais mes mains dessus pour aplatir mes piques, j’étais comme un enfant quand on lui faisait une remarque. Il m’avait manqué des repère lors de mon adolescence, il y avait donc des choses avec lesquels j’avais du mal, je ne savais pas comment il fallait que je réagisse à ses propos. Tandis que la plus part des adolescents faisaient leur crise, je travaillais, sans jamais rechigner à la tâche, en accomplissant tout ce que l’on me demander, et je faisais face sans dire aux critiques que je recevais. Mais Naughty n’était pas ma maitresse, je ne savais donc pas comment je devais réagie, si ce qu’elle venait de dire était gentil ou bien méchant.
Elle bombait le torse, et sans réfléchir, je m’approchais d’elle et je posais mes lèvres sur les siennes. Sa façon d’être me faisait craquer, le fait de vouloir me protéger était la chose qui avait fait déborder mes envies. Je ne voulais pas aller plus loin avec elle, comme par exemple faire l’amour avec cette charmante demoiselle pure, non, je voulais seulement l’embrasser.

Je savais que ce que je venais de faire était loin d’être correct, et qu’elle allait sans doute me fuir, je reculais rapidement d’elle, la regardant d’un air désolé et triste à la fois, je n’avais qu’une seule peur, qu’elle parte. Des larmes commençaient à couler le long de mes jours. Des larmes d’excuse, de honte de dégoût envers moi-même pour ce que je venais de faire, je n’étais pas pardonnable et pourtant, entre deux sanglots, je tentais de faire des excuses.

-Excu…. Excusez-moi… Je suis qu’un …. Idiot… Désolé… Désolé…

Je ne voulais pas qu’elle voit mon visage, et je ne voulais pas la voir partir, je me mettais dans mes couvertures, dans mon lit et je pleurais à chaude larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Lun 10 Juin - 15:40

Zack s’approcha d’elle doucement tandis qu’elle faisait de son mieux pour prouver sa vaillance et l’embrassa. Tout d’abord Naughty lui sourit gentiment. Puis l’information remonta jusqu’à son cerveau et elle perdit ce sourire. Elle ouvrit de grands yeux, sentit une chaleur s’installer sur son visage et tout son corps et ouvrit bêtement la bouche.

Quand la jeune fille reprit conscience du monde, le jeune homme avait disparu. Mais que diable lui était-il passé par la tête pour l’embrasser comme ça ? Ha oui, elle l’avait embrassé. Et il était heureux de lui faire un câlin. Haaaaaaaa qu’est-ce que ça voulait dire ça encore ? Elle alla réfléchir sous la couette à disposition.

Sa tête percuta un truc mou. Elle tâta, ne tenant pas particulièrement à aller regarder et se trouver nez à nez avec un horrible monstre. C’était chaud. Et ça sentait….

« Zack ?! Qu’est-ce que tu fais là ? »

Pour être sûre, elle continua à tripoter ce qui semblait être son visage. C’était humide tiens ! Elle enleva la couverture qui l’empêchait de voir le visage du serviteur. C’était bel et bien sa figure, tout mouillée de larmes. Elle s’allongea tout contre lui.

« Pourquoi tu pleures ? T’es un grand garçon ! »

La Chain sentait tout le corps de Zack contre elle. Elle posa sa tête contre son torse instinctivement. L’air embaumait de son odeur et cela l’apaisait. Elle se détendit encore plus et couina de satisfaction. Zack remua un peu en retour et elle s’agrippa à son haut, tenant sans trop savoir pourquoi à rester baignée dans cette odeur humaine.
« Zack, je peux rester dormir ici ? Avec toi… »

Chuchota-t-elle. Elle enroula paresseusement sa queue autour la jambe la plus proche de son agréable compagnon de sieste. C’était tout chaud là aussi. Elle appréciait vraiment particulièrement le contact de cet humain. Elle se sentait profondément heureuse rien qu’à le sentir contre elle, à respirer son odeur… Son brave petit cœur battait à tout rompre. Zack l’entendait-il ? Elle lui prit délicatement une main et la posa contre son palpitant tout surexcité.

« Tu sens ? » chuchota-t-elle. Elle se sentait tellement bien… Elle relâcha doucement ses muscles et ferma les yeux, emportée petit à petit dans un monde tout de fromage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Mar 18 Juin - 13:59

Elle devait m’en vouloir… De l’avoir embraser ainsi… Mais, elle aussi elle l’avait fait, alors je ne pourrais pas? Peut-etre était-ce la première fois qu’elle embrassais un garcon? Je fermais les yeux, essayant de me calmer, son visage envahissait mes penser, son beau visage qui faisait éclater toute sa beauté, mon dieux, qu’elle était belle. Naughty devait faire furreur auprès des jenes home, certes, elle avait une queue et des oreilles de souris, mais au delà de cela, elle était magnifique, elle avait un physique à tomber. Et son comportement n’était pas mieux, sous ses airs de jeune fille forte, elle était toute faible, toute frêle et extrèment sensible, il n’était pas compliquer de la comprendre. Je prenais un peu plus de couverture dans mes bras, j’aurais préfèrer la charmante chain mais elle devait avoir fuit depuis bien longtemps, sans doute ne la reverrais-je jamais, mais meme si cela était le cas, son visage resterait toujours grave dans mon coeur.
J’y pensais, elle était une chain, pourquoi ne m’avait-elle pas manger, que faisait-elle ici, à faier comme ci tout aller bien, alors que rien n’allait ni bien ni normalement, si elle repartait par les couloirs, tous le monde allait la voir et bien sûr, comprendre qu’elle n’était pas une humaine normale. Elle serrait emprisonnée, pas tuée de suite car Break voudrait obtenir des information sur elle et l’abyss, mais je ne pouvais rien faire, surtout si celà me permettait de la voir à nouveau, de contempler encore un peu sa beauté et de profiter une dernière de sa gentillesse. Je me demandais comment elle avait vécu dans l’abyss, elle devait avoir un paser qui n’était pas des plus simples et une vie qui ne devait pas être enviable. J’avais juste envie de la protéger du monde extèrieur, d’embellir un peu son quotidian en la gardant près de moi, lui montrer que même si elle n’était pas comme tous le monde, elle pouvais être aimé avec ses belle oreilles et sa petite queue adorable, mais comment lui dire, comment lui prouver, elle ne devait plus croire aux belles paroles que l’on pouvait lui faire. Elle avait du rencontrer plus d’une personne qui l’avait manipuler seulement car elle était une chain, car ils voulaient son pouvoirs, mais il appartenait qu’à elle. Ce n’était pas à nous aures humains de decider ce qu’elle devait faire de son pouvoir, d’ailleurs, qu’elle était son pouvoir ? Elle ne l’avait pas déployer depuis notre rencontre. Etait-ce possible un chain sans pouvoir ? Non, ils en avaient tous. Alors, elle savait le controler ? Aussi bien, comment faisait-elle ? Et puis, ce n’était pas grave, elle me plaisait et c’était tout ce qui comptais, en fait… Non, ce qui comptais c’était elle, ses sentiments, ce qu’elle voulait, ce qu’elle ressentait, cela était le plus important, elle passait bien avant tout, même Miss Rainsworth, car elle était plus que tout à mes yeux.
 
Tandis que je réfléchissait je sentait quelques choses de chaud me toucher, une main, elle était si douce et rassurante. Naughty, c’était elle, que faisait-elle dans le lit? Je tenais la coquette assez fort dans mes mains, elle avait du se faufiller dans un tout petit espace, je me rappellais ensuite qu’elle était une souris, alors, elle pouvais entrée dans des trous de toute petite taille. Elle se rapprochais de moi, elle mettait tous son corps tendrement et gentillement contre le mien.
 
-« Zack ?! Qu’est-ce que tu fais là ? »
 
Je ne pouvais pas lui dire que je me cachais, c’était minable comme réponse et pitoyable et elle ne pouvait pas aimer un homme faible, elle avait besoin de quelqu’un qui la protégé, qui soit fort, pas d’un minable qui e cache pour pleurer car il a honte.
 
Pourquoi tu pleures ? T’es un grand garçon ! »
 
Elle avait donc remarquer, moi qui espérait que non justement. Elle était si gentille, pourquoi elle y était tant d’ailleurs, pourquoi ? …
 
-Je… Je ne pleure pas…
 
Elle allait très bien savoir que je mentais, mais parfois, il fallait mieux cacher la vérité, je n’amais pas mentir et encore moins à cette charmante demoiselle. Elle avait l’air assez intelligente, du moins autant qu’un chain pouvait y être.
 
« Zack, je peux rester dormir ici ? Avec toi… »
 
Je relevais la tête et la regardais d’un air plus qu’étonné, elle voulait quoi ? Dormir avec… Moi ? Mais enfin, pourquoi elle voulait une chose pareille ? Elle n’attendait même pas ma réponse, elle se mettait encore plus contre moi.
Doucement, elle venait me prendre ma main et elle la plaçait entre sa poitrine, au niveau de son coeur. Il battait à toute allure, mais je ne comprenais pas pourquoi ? Car elle était heureuse ? Oui, car il n’y avait pas d’autres raison, celà ne pouvait être que pour cette raison.
Elle me demandait si je sentait, oui, je sentait son petit coeur batter très rapidement, je ne bougeais pas d’un millimetre ma main, car je ne voulait surtout pas toucher sa poitrine, cette chose qui était le somome de la seduction chez une femme, et je ne regardais pas non plus, j’avais bien trop respect pour elle. Jamais je ne toucherais une de ses parties plutôt intime sans son accord?
Je passais mon autre main, très doucement, en faisant attention à ne pas lui tirer les cheveux, derrière sa tête, pour sentir encore plus sa presence contre moi.
 
-Oui, je le sent, il bat si vite.
 
J’embrassais tendrement son front comme pour lui dire que je voulait la protéger, qu’elle se sente bien avant de continuer à parler.
 
-Tu veux voir à quel point le mien bat vite également ?
 
J’enlevais ma main qui était contre son coeur pour prendre l’une des siennes? Je glissais mes doigts délicatement entre les siens et je mettais nos deux mains sur mon coeur?
 
-Je… Je t’aime… 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Mar 21 Jan - 14:31

Naughty sentit vaguement la main libre de Zack glisser derrière sa tête et ses lèvres caresser doucement son front. Elle n’osa remuer, sentant instinctivement l’infinie tendresse derrière ces petits gestes. Il murmura quelque chose d’une voix si douce que Naughty aurait voulu en retenir éternellement chaque son, mais déjà trop abattue par le sommeil, elle n’en saisit pas le sens.

Il enleva alors sa main et celle de Naughty de sa poitrine. La jeune fille douta quelques instants ; avait-elle fait quelque chose de mal ? L’aurait-elle brusqué en glissant si tôt sa main au contact de la peau fragile et si précieuse de son poitrail ? Elle savait de son ancien maître que cet endroit recelait l’un des trésors, que les hommes scrutent et dont ils veulent obtenir les faveurs, que les femmes de son âge ont et dont elles doivent jalousement garder secrets la vue et le toucher. C’est ainsi d’ailleurs par cela qu’il lui expliqua l’importance de s’habiller en jeune fille, et de ne plus se balader en culotte et torse nu comme une jeune enfant. Et c’était vrai qu’elle n’avait pas tellement à se plaindre de la taille de sa poitrine, elle restait plutôt dans la moyenne.

Mais il prit ses doigts entre les siens doucement et posa sa paume contre son propre torse, l’invitant implicitement à ressentir le régulier mouvement de son mécanisme vital. Et en effet, il battait tout aussi précipitamment que celui de Naughty. Elle ouvrit doucement les paupières et posa ses yeux sur le visage de Zack ; du moins ce qu’elle put en voir en pliant le cou le plus possible, c’est-à-dire le dessous du menton, et quelques reliefs typiquement humains, étranges en contre-plongée.
Sa peau était assez pâle quand même à cet endroit, presque trop. Le reste du corps devait sans doute avoir un peu plus de couleurs à cause de la bassesse de sa condition, mais ici, en cette partie peu touchée par le soleil, la clarté du teint de Zack transparaissait. Elle tranchait même vivement avec l’obscurité du col montant du haut de Zack. Naughty tendit pensivement l’index pour caresser du bout du doigt l’épiderme blafard.

« Je… Je t’aime… »

Naughty stoppa son geste en plein trajet et ouvrit de grands yeux. Elle enleva précipitamment ses doigts de ceux de Zack et se releva, le fixant intensément.

« Tu… m’aimes ? »

Elle secoua la tête, l’air incrédule.

« Quelle drôle d’idée ! »

Elle descendit rapidement du lit et épousseta sa robe.

« Tu es sûr de toi ? »

Elle scruta de pied en cap cet hurluberlu.

« C’est que je ne me donne pas au premier venu ! »

Continua-t-elle en se donnant des airs mais rougissant jusqu’à la pointe des oreilles et lorgnant éperdument le sol.

« Parce que c’est une lourde responsabilité de m’aimer, ça entraîne des conséquences non négligeables, des tas de problèmes… Et puis d’abord... ! »

Mais Naughty n’arrivait pas à continuer sa phrase. Les mots restaient bloqués dans sa gorge serrée, malgré tout ce qu’elle pouvait faire, par l’émotion. C’était la toute première fois qu’un jeune homme lui disait ça ! Mis à part peut-être cet hideux zoophile crapuleux qui avait plusieurs fois tenté de forcer la main à la pauvre jeune fille ensuite et dont les intentions étaient, bien que Naughty n’y ait pas compris grand-chose, très claires. Tous fuyaient, dès qu’ils apercevaient ses oreilles ou un bout de queue. Ils fuyaient…. Ils fuyaient… Par dizaines ! Et pas un ne restait pour les beaux yeux de la jeune Chain, ni ne regrettait son joli minois.

Les iris marron-rouge de Naughty se brouillèrent. Elle leva ses prunelles brillantes vers Zack, priant pour ne pas rêver et qu’il ne change pas d’avis.

« Mais ma queue ne te dérange pas ? Ni mes oreilles ? Ni ma voix, ma taille ? »

couina-t-elle en tenant son appendice caudal d’une main et aplatissant frénétiquement une oreille de l’autre, toute gênée. Elle s’approcha du visage de Zack et se mit à sa hauteur, se hissant sur la pointe des pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 85
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le jardin Rainsworth
Personnages préférés : Sharon
Phrase du jour : un seul être vous manques et tout est dépeuplé <3


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Dim 2 Fév - 13:16

Je n’en revenais toujours d’avoir prononcé ces paroles, que dis-je, je perdais complètement, la tête et cela à cause d’une seule raison, cette jeune femme. Son innocence, sa pureté, son petit côté enfantin, sa beauté sans pareil à mes yeux malgré ses oreilles et sa queue de souris. Oui, elle était une Chain, mais tellement différente, elle était loin de l’idée que je m’en faisais et de ce que l’on m’avait raconté, de ce que les gens disaient en général. Ces créatures du diable, n’étaient certes pas toute comme Naughty, mais peut-être avait on exagéré leur méchanceté et leur dangerosité ? Mais non, au fond de moi, je le savais bien, pour en avoir vue de mes propres yeux, ces créatures étaient assoiffées de sang et de vengeance. Alors pourquoi elle, Naughty n’était pas ainsi ? Elle était mignonne, adorable, gentille, naïve et j’avais à son égard une envie de protection. Elle semblait si faible, fragile et sans défense…

Je la regardais… Un mélange d’amour et de tristesse, car mon cœur me hurlais de l’aimer et ma raison, haa cette foutu raison, elle me disait de passer outre mes sentiments et de penser à mon avenir, à ma vie et a ce qui était désormais ma famille… La famille Rainsworth. Que diraient-ils, comprendraient-ils ? Je pensais sincèrement que Miss Sharon, dans cette histoire ne serait pas la plus incompréhensible, au contraire, elle, adepte des histoires d’amour, possible ou bien impossible, elle serait sans doute la plus heureuse, je pensais déjà à son sourire, je voyais déjà son côté pervers ressortir à aller demander des choses peu convenants à ma chère et tendre.
Mais… Mais le reste de cette famille, entre Break et la duchesse cela se passerait-il pareil ? Mais je ne pouvais écouter ma raison, mon cœur, mes sentiments étaient trop sincère et pur pour que je puisse y renoncer, et si… et si elle était la femme de ma vie… et si… et si avec elle je fondais une famille, je ne pouvais pas penser passer à côté d’une telle vie qui me remplirais de bonheur jusqu’à la fin de mes jours…
Et nos enfants, comment ils seraient ? D’ailleurs, il était possible qu’un humain et une Chain puisse enfanter ? Je le pensais, mais à quoi ils ressembleraient ? Se seraient donc des cybrides, l’ovule d’un animal, car elle était, aussi physiquement que psychologiquement proche d’une souris, avec les spermatozoïdes d’un humain. Nous aurions des enfants cybrides. Mais, tiendraient-ils plus de moi ou de leur mère ? Je voudrais tellement que mes enfants me ressemblent, que je laisse des traces de moi sur cette planète. Après tout, le but de l’homme que de chaque être vivant et d’assurer sa descendance, de transmettre ces gènes, nous somme tellement nombriliste.

Naughty n’était plus à mes côtés, elle était toujours dans la pièce, mais elle c’était éloignée. J’avais de beau rêve, mais comme toujours, il y avait une forte différence entre rêve et réalité, pour une fois, je voulais vraiment que mon rêve l’emporte, le rêve d’une vie meilleure à ces côtés, me lever le matin sans être seul. Mais la solitude, on y est tous confronté, seul, seul, toujours seul comme un pauvre humain sans famille, et elle ? Naughty aussi était seule ? Je ne savais même pas.
Elle secouait la tête comme pour espérer ce réveiller, mais ce réveiller de quoi ? D’un rêve ou d’un cauchemar ? Seul le destin pouvait répondre, j’aurais aimé connaître le futur, afin de savoir comment j’allais évoluer et avec qui.
Puis, elle ce mit à parler, je l’écoutais attentivement, elle avait vraiment des doutes, mais je ne pouvais lui en vouloir, c’était normal.

« Quelle drôle d’idée ! »
« Tu es sûr de toi ? »
« C’est que je ne me donne pas au premier venu ! »
« Parce que c’est une lourde responsabilité de m’aimer, ça entraîne des conséquences non négligeables, des tas de problèmes… Et puis d’abord... ! »
« Mais ma queue ne te dérange pas ? Ni mes oreilles ? Ni ma voix, ma taille ? »


Elle avait eu le temps de regarder le lit, me regarder et secouais sa robe pour quelle reprenne sa forme initial.
Qu’elle se donne à la première personne venue ? Mais je ne souhaitais pas cela, c’est bien ce que je me disais, j’aurais mieux fait de me taire, mes paroles étaient trop prématurées. Je savais que Naughty n’était pas une fille facile et j’aimais, j’aimais même beaucoup cela, il était tellement courant de voir des jeune filles sautaient au cou du premier venu, combien de foi cela m’étais arrivé lorsque j’allais à Leverru ? Un nombre incalculable de fois, et le pire dans tout cela, c’est qu’elles en venaient presque au viol, elles ne devaient sans doute pas avoir l’habitude qu’un homme leur résiste, car peu importe leur beauté, elles n’étaient et ne seraient jamais rien pour moi. Des filles faciles, à mes yeux, leur synonyme était tout trouver, des prostitués gratuits, messieurs, allé donc vous servir, la voie est libre !!
Des ennuis ? Quels ennuis je pourrais avoir ? J’assumais mon amour pour elle, même si elle était une Chain.

Elle s’approchait doucement de moi, je sentais sa respiration dans mon cou, je baissais les yeux sans oser faire de même avec le reste de mon visage, qu’allait-elle faire ? Mon cœur bâter la chamade, j’avais l’impression d’être un enfant qui allait à son premier rendez-vous amoureux, j’étais aussi fébrile et impuissant quant elle était aussi proche. Elle se mit sur la pointe des pieds, ainsi, son visage était plus proche du mien, ce qui me faisait rougir, mais, je pouvais constater que son visage n’était pas mieux que le mien. Elle rougissait sans doute bien plus.
Puis, délicatement avec l’une de ses mains, elle alla rabaisser ses oreilles, dommage, je la trouvais encore plus mignonne avec ces oreilles qui avaient viré couleur écrevisse.
Je passais doucement mes mains dans ses cheveux, afin de lui enlever ses mains de sur ces oreilles. Je baissais mon regard, ma bouche était près de la sienne, mais je n’osais bouger, et si je la brusquais, et si elle ne voulait pas ? J’avais déjà dépassé les limites de l’acceptable, il ne fallait pas que j’en rajoute d’avantage.

-Peu importe le physique des gens, oui, tu es très belle, mais je regarde d’abord la beauté intérieur, on en apprend d’avantage sur les personnes. Ton physique est magnifique…

Je m’arrêtais quelques instants, je plongeais mes yeux dans les siens, puis, je continuer mon monologue en parlant plus doucement.

-Tu es… Magnifique, aussi bien de l’intérieur, que de l’extérieur… Mais, je comprendrais que mes sentiments ne soient réciproque, mais... Si c’est du temps qu’il te faut, Alors… je te donne la vie entière pour réfléchir… Je ne veux pas… Surtout, je ne veux pas te forcer à faire ou te lancer dans des choses que tu regretterais… Naughty… Ta vie t’appartient et seule toi peux décider…

C’était sur ces belles paroles que je passais une de mes mains sur son visage, afin de lui caresser le visage doucement et avec délicatesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 69
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : Dans le coeur de Zack
Personnages préférés : Moi
Phrase du jour : Bonne fête des Papa \o/


Carte d'identité
Chain:
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Dim 6 Avr - 10:40

La Chain resta ainsi, hissée de son mieux sur ses petits petons aux bottines vernies, ne sachant ni vraiment le pourquoi ni même le comment elle parvenait à tenir aussi longtemps,  tandis que l’aimable jeune homme passait délicatement la main dans ses cheveux pour enlever les siennes de ses oreilles proéminentes.  

« Peu importe le physique des gens, oui, tu es très belle, mais je regarde d’abord la beauté intérieure, on en apprend d’avantage sur les personnes. Ton physique est magnifique… »

Dit-il, penché vers elle d’une façon si explicite que Sharon, ou quiconque autre, arrivant dans la pièce aurait refermé la porte doucement et chuchoté de brèves excuses balbutiantes devant la beauté simple et universelle de ce moment. Il continua d’un ton encore plus doux, ce qui ne laissait même plus de doute à la suite immédiate des événements.

« Tu es… Magnifique, aussi bien de l’intérieur, que de l’extérieur… Mais je comprendrais que mes sentiments ne soient réciproque, mais... Si c’est du temps qu’il te faut, alors… je te donne la vie entière pour réfléchir… Je ne veux pas… Surtout, je ne veux pas te forcer à faire ou te lancer dans des choses que tu regretterais… Naughty… Ta vie t’appartient et seule toi peux décider… »
Puis il passa de la plus tendre des façons sa paume virile sur le frêle visage de Naughty.

Celle-ci frissonna, les larmes aux yeux. Elle ne savait pas trop ce qu’il venait de se passer, mais elle avait coup sur coup envie de pleurer à chaudes larmes, de courir partout en hurlant, de fuir, de laisser son cerveau déconnecter et de battre à mort Zack. Voire tout ça en même temps.

Elle laissa une dernière pensée filtrer, qui lui intimait douloureusement l’ordre de remettre à plat ses pieds, et décréta la quarantaine de son esprit qui commençait à imploser sous tant de sollicitations saugrenues. Et mentalement, elle se mit à fuir loin…. Loin…. Si loin qu’elle pouvait courir partout en hurlant. Son corps avait quant à lui décidé de faire de qu’il était en mesure de mieux faire, c’est-à-dire faire naître une rivière lacrymale en frappant Zack jusqu’à  ce qu’elle se noie.

« Tu n’as pas le droit de dire des choses pareilles ! C’est impossible d’être aussi gentil ! Tu es méchant tellement tu es gentil ! Et d’abord tu es naïf, parce qu’il faut être idiot pour profiter de ma naïveté, parce que tu vas me violer et après tu ne voudras plus de moi et puis moi aussi je t’aime mais tu es tellement beau que tu as pas le droit de m’aimer, en plus t’es humain alors tu peux pas m’aimer, d’abord je te hais, t’es un menteur ! T’as le droit d’être aussi beau, parce que moi je veux me marier avec toi, et tu as pas le droit parce que je veux pas et que…. »

Et après ce flot de paroles, la jeune fille se noya elle-même dans ses larmes, faisant résonner dans toute la chambre l’écho de son déséquilibre psychologique soudain. La souris se ratatina dans un coin, se faisant presque aussi petite que ses congénères.

Un mouvement d’air fit bouger doucement ses cheveux, alors qu’elle tentait de se calmer et de reprendre une expression digne face à cet humain au comportement si…  ; ou était-ce la main de ce dernier? Elle ne savait pas, elle ne savait plus. Sans vraiment comprendre ce qu’elle faisait, la souris s’enfuit vers la porte et disparut comme une flèche dans les couloirs assombris du manoir, la nuit commençant doucement à tomber. Après tout, les rongeurs parvenaient toujours à s’enfuir des logis, celui-ci priait pour ne pas avoir trop pris de son apparence physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]   Aujourd'hui à 9:46

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelle personne bien étrange, mais.... charmante ? [PV Naughty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ? quelle personne ?
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» j'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne. (caleb)
» Un bien étrange rêve...
» ? J’aime bien votre haleine, mais vous aurez la même demain ? (martin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RPG :: Le monde de Pandora Hearts :: Manoir Rainsworth :: Les couloirs-