AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoires de Loup.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 73
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans mon Bureau.
Phrase du jour : Moi je voudrais que la liberté soit comme je l'imagine, c'est à dire, qu'elle ne soit pas limité.


Carte d'identité
Chain: March Hare
Pouvoir: plonger son contractant dans un état de léthargie


MessageSujet: Histoires de Loup.   Sam 27 Oct - 21:55

Bon, c'est un texte qui date d'un peu plus d'un an, je l'ai laissé tel quel, donc il est vraiment naz. J'ai aussi mis les vidéo qui m'on aidé à trouver les mots pour chacun de ses... "chapitres". Alors bon, bref, bonne lecture(ou ennnuis)~

/!\ Bien entendu ce texte est de moi, et par conséquent (même s'il est nul) je vous demanderais de ne pas y toucher. Si je le retrouve ailleurs qu'ici et sur mon.. "blog" vous risquez les problèmes. /!\

1 - Intro

Spoiler:
 
xX Retour en Arrière Xx

Pourquoi, comment?
Je ne sais pas.
Un jour, on est le maître de tout un univers, le plus puissant de tous. Quelqu'un qui se prend pour le plus grand. Et qui l'est. Quelqu'un qui aime se faire passé pour un prince pourri et gâté. Quelqu'un qui exige tout, et qui obtient tout. Je n'étais pas n'importe quel maître. J'étais celui du monde.
Un autre jour, on a plus rien. On se retrouve seul, délaissé. Alors on ne trouve qu'une solution. En finir. Et puis, au même moment, il y à un nouveau maître. Quelqu'un qui souhaite s'amuser. Alors au lieu de vous laissez mourir, il vous propose un marché. Un pact. C'était dans ce vieux bâtiment délabré, j'avais une hache dans les mains. Prêt à en finir. Ce maître n'est pas n'importe lequel. Il est le maître du jeu.

xX Fin du Flash Back xX

J'avance vers lui, la hache en main.
"P-pourquoi toi?"
Le jeune garçon qui se trouve en fasse de moi tremble de tout ses membres. C'est le dernier. Il a peur. Il me regarde avec effrois. Il sais, qu'il y passera. Comme les autres. Il se retrouve bloqué, contre le mur. Aucune échappatoire.
Le Maître du jeu avance derrière moi, et m'attrape par les épaules, doucement, me tire en arrière, contre lui, et passe sa tête près de la mienne. Juste pour pouvoir me chuchotter à l'oreille quelques mots. Ceux qui font que tout commence, et que tout s'arrête à la fois. Ceux qui me permette de ne pas me rendre compte que la folie m'emporte. Mes yeux deviennent d'une couleur qui lui est familière. Le rouge. Ils sont rouge vif, et bien plus que le sang qui à déjà coulé dans ce bâtiment.
Je me rapproche de la victime, qui tient à peine debout, et en fini avec elle. Je lui donne le dernier coup. Celui qui stoperra sa vie, et cette partie. Il s'écroule par terre, et une flaque de sang se forme juste autour de lui. Mon regard change, la couleur de mes yeux redevienne bleu. Je perd légèrement mon calme en me rendant compte de ce que je venais de faire, mais il est là. Le maître du jeu. Celui qui tire les ficelles.
"Tu vois, ce n'est pas compliqué? Je savais que tu m'offrirais un superbe spectacle! Comme à ton habitude! Allons, reprend ton calme. La partie est terminée."
Il me cache cette vue. Cette vue sur le dernier des joueurs en passant sa main devant mes yeux. Pourquoi me le cache t il? Je le sais. Je sais ce que j'ai fais pourtant. Mais, ces mots qu'il me murmure à chaque fois... Ces mots qui font que je les tuerais sans hésitation, sans pitiée. Ces mots qui effacent momentannément le peux de contrôle que je peux avoir sur moi même. Le peu de coeur que j'ai. Que sont ils? Comment réussit il à me manipuler aussi facilement? Ca..

Je ne sais pas.


2 - Nouveau Lycée

Spoiler:
 

xX Bien Plus Tard xX
[4 mois on passé]

Après deux belles semaines de vacances, je retournais à mon lycée! Bon, j'avoue que cette idée ne me mettais pas forcément d'humeur habituellement, mais... J'ignore pourquoi, cette fois là, j'affichais un grand sourire! Comme si cette journée allait vraiment être ensoleillé! Pourtant, je n'ai aucun amis, là bas... Ils me regardent tous de travers et me déteste, j'ignore pourquoi... J'ai un mauvais caractère, et je comprend qu'ils ne me supporte pas. Mais pourquoi me rejeter comme ça? Pourquoi m'insulter?! Mais passons, j'ai l'habitude. Je taquine deux ou trois élève en passant pour rejoindre ma salle de classe, comme d'habitude, et je me suis souvenu d'un détail qui date de 3 semaines environs.

xX Retour En Arrière xX

Le proffesseur avait l'air vraiment très sérieux, ce qui est innabituel. D'habitude, il est décontracté, et il est vraiment sympa! Il a toujours l'air de bonne humeur. Ce n'est pas qu'il ne l'est pas, mais à cet instant, on aurait dit qu'il allait nous annoncé quelque chose de grave. Il à déposé sa malette près de son bureau, et s'est placé devant celui ci, les bras croisé.
"Herm. J'ai une chose importante à vous dire! A la rentrée, après vos deux semaines de pause, vous pourrez faire connaissance de vôtre nouveau camarade! Il vient d'assez loin, alors j'aimerais, pour l'amour du ciel, que vous soyez correct, accueillant, et gentil avec lui!"
Il avais raison de prier le ciel pour que le pauvre nouveau ne se le prenne pas! Bien sur, il y a toujours un imbécile pour répondre a ce pauvre professeur de musique.
"Hey M'sieur! Vous en demandez trop, là! On peux pas être tout ça à la fois!"
Et oui, la petite racaille des bac à sables avait parlé. Enfin, petite? J'ai faillit me retrouver avec un bras cassé l'an dernier! Mais, il ne restait pas moins une sombre tâche sans cervelle! Je lui répondait donc avec un large sourire en croissant de lune inscrit sur le visage.
"Parle pour toi. Ici, il y en a qui peuvent retenir plus de trois choses pendant plus d'une journée~"
Aïe. Provocation. Le jeune idiot se leva et calmement, se dirigeait vers mon bureau. Le professeur l'interpella, mais celui ci s'en moquait bien! Il voulait me frapper. La colère était inscrite sur son visage. Le jeu, la moquerie, sur le mien. J'ai sortit un petit porte clef de la poche de mon pantacourt et lui montrais. Sur le moment, il serra les dents et les poing, encore plus énervé. Puis le proffesseur l'a attraper par le poignet.
"Retourne à ta place."
Il lui obéit, se disant que je n'en vallait finalement peut être pas la peine.

xX Fin du Flash Back Xx

J'entrait dans la salle, qui avait l'air calme. Il n'y avait que 4 ou 5 élèves qui discuttait tranquillement. Comme la cloche n'avait pas encore sonné, ils n'étaient pas tous arrivé. J'espèrait que ce nouvel élève ne sois pas comme cette brute et sa bande... Je n'espèrais pas non plus qu'il sois de mon côté, mais... Si je pouvait enfin voir un élève NORMAL dans un lycée comme celui ci! Un qui ne sois pas abrutit par les jeuxc vidéos, la télé, et l'ordinateur! Un qui ne pense pas qu'à faire n'importe quoi en ville! Ou alors, qu'il sois sympatique. Mais je peux rêver. Quand il apprendra que je suis le solitaire du lycée, il ne m'approchera plus, me verra comme me voient les autres... Me détestera comme eux. Il apprendra que j'ai un caractère insupportable, et ne verra plus que mes défaut.
Comme les autres.
Après avoir posé mes affaires, je m'instalais à mon bureau, et la cloche sonnais enfin le début des cours. Les derniers arrivaient rapidement pour s'installer à leur places, et chacuns sortait ses affaires en silence. Certain laisse leur sac près d'eux, d'autres les accroche à leur table, d'autre encore le laisse sur leur table, généralement ceux du fond, qui sont des feignasse et préfère faire un sieste. Enfin, jusqu'à ce que le professeur se décide à laisser tomber le gros dictionnaire de deux tonnes sur leur tête! Pratique comme réveil! Justement, voici nôtre professeur d'Art qui arrive, et accompagné par un surveillant. Le surveillant, lui, s'arrête devant la porte, comme pour cacher quelque chose. Comme pour le protéger. Serais ce l'élève en question?
"Bon, Je vous ai parlé d'un nouvel élève, n'est ce pas? Et bien, le voici. J'espère que vous lui ferez bon accueil, et que vous serez gentils avec lui!"
Le surveillant nous saluait tous et repartait après avoir refermé la porte. Le garçon avait plus l'air d'une fille avec ces cheveux de couleur rose! Il avançait jusque devant le bureau, à côté de l'enseignant. Et puis, cet air.. Cet air, je le connais... Je l'ai déjà vus..
"Bonjour, mon nom est Akiko!"
Nieh? Drôle de nom. Quoique, je n'ai pas à commenté. Pour les cheveux aussi, mais... C'est étrange. Il m'a l'air vraiment sympathique, j'ai presque envie de lui parlé, ce qui est anormal chez moi. Franchement, vouloir parler à un nouveau, moi? Nouveau ou pas, je reste dans mon coin! Je n'aime pas vraiment parler à qui que ce sois. Mais lui... Il est différent.

Pas comme les Autres.


3 - Rencontre avec la Chance

Spoiler:
 

2 semaines ont passés, et finalement, je suis devenu très ami avec Akiko! Ca m'a vraiment étonné! Franchement, qu'elle drôle de rencontre. Enfin, c'est plus bizarre que comique, mais quand on y repense, cette journée était vraiment ensoleillé pour moi, malgré la pluie et les nuages gris qui se formaient au dessus de nos tête...

xX Retour en arrière Xx

Super. Il est midi, et je n'ai pas trop faim. Quoique, je n'ai jamais faim quand je sais que je vais devoir rester manger à la cantine. Cantine ou le cuisinier est un gros porc, la serveuse une vieille sorcière qui ne sais faire que hurler après tout le monde, et où les deux surveillant sont des sadiques! La "nourriture" est aussi infecte. On pourrais presque voir des mouches voller au dessus des plats! Alors voici donc mon plant; Un sandwitch. Et oui, j'en suis venu à devoir préparer le tout chez moi pour ne pas avoir à retourner en cour le ventre vide!
Plus loin, le nouveau ne s'était pas encore fait d'amis. Etonnant. Tout le monde devrait pourtant être autour de lui et le harceler de question! Non, là, tout seul, à une table, en train de regarder son plat comme s'il s'agissait d'une viande radioactive et carniovore. Comme si la crême brûlée vraiment brûlée allait le dévorer, et ce n'est pas s'il pensait s'étouffer avec le pain! Finalement, il pris son plat, allait jeter le tout à la poubelle pour faire comme s'il avait mangé, il rendait son plat en esquissant un sourire, et il repartait. Il allait s'installer dans la cour, pendant que d'autre osaient manger ce qu'on leur donnais. Moi, je regarde le contenu du sachet. Ce que je m'étais préparé, comme si j'en étais à présent aussi dégouté. Je rangeais le tout dans mon sac, me relevais, sortait du bâtiment, et le rejoignais.
La veille, je me suis dit; "Ecoute, tu ne va pas te faire plus d'ennemis! Dans tes bonne résolution, note que tu essaiera d'être plus social!"
Alors je le rejoind. Je m'assis à côté de lui, ouvre mon sac, en sort un sachet qui contient deux sandwitch, et lui en tend un.
"La cantine est vraiment lamentable, hein?"
Il m'avait regardé un moment, plutôt surpris. Et finalement, il prit le repas que je lui proposais en souriant. Il me remerciait, puis l'entammais.
Après ça, nous avons discutter longuement, nous nous sommes présenté, il m'a expliqué son cas, et moi le mien... Nous avons aussi plaisanter! Je m'entendais extraordinairement bien avec lui, chose que je pensais impossible! Habituellement, quand j'apprend à quelqu'un que je suis un asocial pourris qui se prend pour un prince et qui à un bien mauvais caractère, la personne me regarde de travers, ou elle se pose des questions à mon sujet. Lui, non. Il a ris. Pas pour se moquer, mais parce qu'il pouvait me comprendre... Qui sais, peut être qu'on restera longtemps bon amis. Du moins, je l'espérais. Je l'espérait vraiment...

xX Fin du Flash Back Xx

"Bon, tu vient?!"
Nous allions à la bibliothèque, dévisagé par les autres, mais, on s'en moquait bien! Bibliothèque. Pas pour lire, mais pour dessiner. Inventer. Ecrire. Nous avions un petit projet, tout les deux. Comme j'adore écrire, et lui dessiner, nous avions commencé une petite bd... Elle est plutôt amusante!
Cette bd raconte l'histoire de 2 personnes bien seules qui ont finis par se trouver.
Je crois que c'est le premier ami que je me fais. Cette fois ci, j'ai envie d'imaginer que la chance ne me fuis plus, qu'elle reste. Elle est près de moi, sous la forme d'un Androgyne un peu neko... Un neko à cheveux rose. J'esquisse un sourire, m'assis près de lui, qui commence à exposer ses idées pour la suite...

4 - Jour de pluie, Jour de Geek

Spoiler:
 

xX 8 Jours Plus Tard Xx

Je ne me souvient pas avoir été un jour, un monstre sans coeur qui repousse tout le monde. Akiko me l'avait fais oublié. Depuis que je l'ai pour amis, les gens osent plus s'approcher de moi, on dirais... Il bel et bien Ma chance. Nous nous sommes fais de nouveaux amis il y a 5 jours.

xX Retour en Arrière Xx

Et bien, cette fois ci, nous avons droit à une averse. Mais la chance est avec moi, alors je m'en fiche. Nous qui voulionjs aller au parc pour prendre l'air, c'est raté! On aurais pus faire le tour du cirque qui venait d'être monté mais, sous la pluie, bonjours les virus et compagnie! Alors finalement, nous somme aller dans un bâtiment. Un bâtiment qui est le rêve de tout fans de jeux vidéos, mais, qui serait mon pire cauchemar. Il y a du monde. Beaucoup de monde. Beacoup trop pour nous. Mais nous nous sommes regardé un instant, et on a souris. Deux drôles de zigoto dans un endroit bondé de jeu, à quoi s'attendre? Nous allions directement vers un jeu que j'aime bien, et qui n'est pas virtuel.
Bref. Après avoir passé un moment à jouer, nous avons remarqué que la pluie s'est arrêté. Alors que nous allions partir, nous vons entendu une jeune fille crier.
"Alkio, oui! Met lui ton poing! OUAIII!!"
Qui pouvait bien hurler ça? Y aurait il une bagarre? Non, j'aperçevais au loin trois personne. L'une d'elle à les cheveux très court. Ca doit être le joueur, qui m'a l'air bien occupé. Il est accompagné par deux jeunes filles. L'une joue les supporter, l'autre à l'air d'être agacé par le bruit. Elle à un livre dans les mains, c'est peut être la plus jeune. Akiko remarque enfin que je ne le suivait plus, et me demande ce que j'ai vus pour m'arrêter en chemin.
"Tu as vus le groupe, là bas?
-Oh! On va les voirs? Ca à l'air amusant!
-... Bon, si tu veux..."
Il me tirait par le bras, m'entraînant avec lui pour se rapprocher de ce groupe. Le joueur ne s'arrêtait pas de jouer. Il ne lâcherais pas les manettes tant qu'il n'aura pas battut le record du siècle, on dirais! La supporter lui hurlais toujours dessus, comme si ça allait l'aider... Et finallement...
"OUAIII!! JE L'AI EUUU!!
-Bien jouer!
-Bravo. On rentre maintenant?"
Sans relever la tête de son livre, la plus jeune avait vraiment l'air de s'en fiche royallement. En revanche, les deux autres... Ils finirent par se rendre compte que nous les regardions jouer d'un peu plus loin. Alors que je comptais partir, mon ami me retînt par la manche. Il n'avait pas l'air de vouloir partir.

xX Fin du Flash Back Xx

Nous avions donc fais la connaissance de Jools, Théa, et Alkio. Depuis, nous nous rejoignons au parc, près d'un lampadaire et d'un banc, pour décider de ce que nous allons faire dans la journée.
Alkio est un garçon qui adore ce qui se rapporte aux jeu, et en connais un rayon! Un peu survolté, mais très sympatique. Théa, elle, est un peu le contraire. Elle préfère le calme, la lecture. Et Jools, elle, est un peu comme leur ange gardien. C'est la plus vieille des trois, et doit bien souvent les empêcher de se battre à cause du même sujet. "Jeux ou Livres". "Arcades ou Bibliothèque". Ce fut une rencontre rapide, mais agréable. Nous avions donc fais le tour du cirque tous ensemble, et avions fais connaissance. Bien entendu, contrairement à eux, je n'ai pas beaucoup parlé, mais... Je pense que mon silence dit tout. Ils ont bien compris que je n'étais pas vraiment comme eux, mais, ils ne m'ont pas rejeté pour autant. A présent, ils connaissent mon caractère, mais ne me haïssent pas pour autant.
J'ai des amis, et je jure sur ma propre tête que je les protégerais quoi qu'il arrive! Je tient à eux. Ce sont les seuls que j'ai pus me faire. Les seuls amis que j'ai. Et les seules personnes auxquelles je tient plus que ma propre vie...
Je vient découvrir une chose. Oui, c'est un peu comme une grande découverte. Je pensais ne pas avoir de coeur. Je pensais être un être immonde qui se ferais rejeté toute sa vie. Comme si ma vie était un crime. Mais lui.. Enfin, eux... Il m'ont montré, prouvé que j'en avais un... En fait, non.

Il m'en ont donné un.

5 - Rires et Souvenirs
Spoiler:
 

xX 1 Mois Plus Tard Xx

Quelle matinée! Un soleil vraiment superbe aujourd'hui! La journée commence bien, j'espère que ce soir je serais toujours d'aussi bonne humeur! Il n'y a pas de raison que ça change! Du moins, je l'espère... Je me prépare donc pour rejoindre Akiko et Argentine qui m'attendaient certainement déjà en bas. Argentine. Voilà déjà 2 semaines que je connais cette miss. Elle est plutôt discrète, et très timide. Mais elle est aussi sympathique que les autres membres du petit groupe que nous formons tous!

xX Retour En Arrière xX

"Ouaw! J'adore ce requin!"
Et bien, Jools et Akiko scotchés à la vitre, admire un requin marteau qui passe rapidement. Ah, l'aquarium! Quel endroit génial! Finalement, Théa a eu une idée merveilleuse! Elle avait des tiquets depuis un moment et venait de se rappeler qu'il n'y avait pas de date dessus. Elle les avaient gagné à un concour d'écriture et laissés traîner sur le haut de sa petite bibliothèque. Alkio en avait aussi déjà un. Lui l'avait déjà parce qu'il l'avait remporté grâce à un match de baby foot avec Luca, son pire ennemis. Le perdant devait donner à l'autre son bien le plus précieux. J'ignore ce qu'Alkio aurait pus lui laisser, mis à part son poing dans la figure...
"Hey! Regardez! On dirais que le poisson lune me fixe!"
Des rires se font entendre. Dans la série "Se faire remarquer dans l'aquarium", je vous présente... Moi.
Ce poisson me fixe vraiment! Je m'amuse comme un gamin, ici. Les autres aussi d'ailleur. Akiko s'amusait à suivre le requin de droite à gauche, suivit de Jools. Théa lisait attentivement la descriptions des poissons qui l'interresse le plus, et nous apprend quelque chose de temps à autre.
Ici, le petit groupe s'amuse vraiment! On prend bien le temps de visiter la grande pièce, et l'étage, avant de passer à la suite. Cette visite promet de tous nous mettre hors service pour ce soir! Mais... On dirait qu'ici, tout le monde ne s'amuse pas forcément. Une jeune fille, peut être de 13 ans, à l'air inquiète. Elle n'a pas l'air de s'amuser, elle surveille tout ce qui se passe autour d'elle, comme s'il allait lui arriver quelque chose de grave. Elle devrait s'amuser pourtant, mais non...
Elle avancait, et passait pas loin d'Akiko et Jools. Le dos tourné à la vitre. Le requin s'arrête juste derrière, comme si lui, l'observait. Ces deux grands admirateurs arrivent donc devant elle et la salue.
"On dirait qu'il t'aime bien!
-Pardon?"
Elle se retourne, et sur le moment, très surprise, recule. Elle poussa un cris, comme terrorisé et fini par se retrouver par terre avec Théa. Elle à du la bousculer en reculant, sans le vouloir. Le peuple les regardent tout les 4 un instant avant de repartir chacun de leur côté avec leur famille respective, voir les amis. Je les rejoint donc pour leur demander si tous va bien. Akiko et moi les aidons à se relever. La demoiselle s'excuse, visiblement gênée par l'incident.
"Tu n'as pas à avoir peur tu sais, il est derrière la vitre."
Elle acquiessa, mais m'expliqua qu'elle avait un peu peur de l'aquarium. Elle avait surtout peur que les aquarium se brisent et que tout les poissons s'en prennent à elle, mais je la rassurait. Alkio pris la parole.
"Tu es seule? C'est bizarre. Si tu as peur d'être ici, pourquoi venir?"
Elle lui dit qu'elle aime bien les poisson, et qu'elle voulait essayer de prendre son courage à deux mains, mais... Elle est assez peureuse et est resté à cette étage depuis déjà une bonne heure, tétanisée. Elle aurait voulu partir, mais elle est du genre timide à ne pas demander de l'aide à quelqu'un qu'elle ne connait pas...
Après avoir bien visiter cet endroit merveilleux, nous sommes passé rapidement à la boutique. Akiko à pris un porte clef poisson-lune, Alkio et Théa un stylo fantasy, Argentine, elle, s'est prise une petite peluche de dauphin, et moi... Un carnet avec la tête d'un grand requin blanc dessus!

xX Fin du Flash Back Xx

Je descend rapidement les deux étages de l'immeuble et les rejoints.
"On t'attendais!"
J'affichais un large sourire et les saluaient. Nous rejoindrons ensuite les autres, et nous irons dans le labyrinthe! Je sens que cette journée va être amusante. Vraiment amusante, et pleine de rire, et... De souvenir!

6 - Loup y es tu, m'entend tu, que fais tu?

Spoiler:
 

xX 6 Semaines plus Tard Xx

Il est tard, chacun rentre chez sois, nous sommes tous fatigué après avoir jouer aussi longtemps! Mais qu'elle journée! En ce moment, je ne fais que rire, et m'amuser... C'est vraiment génial! Je me suis fais des amis extraordinaires. Dire que tout à commencé à partir de ce.. Sandwitch? Non, c'est autre chose... Mais quoi?
Je ne sais pas.
J'arrive donc devant l'immeuble et place la clef dans la serrure de la porte du bas. Puis, un mauvais pressentiment...

"Joue avec moi."

Non! Une vision d'horreur. Ces 3 mots, je les reconnais. Chaques année je les entend une fois. Toujours venant de la même personne.
"Non. Pitié, pas ça! Pas encore! Ces derniers mois ont été les plus beau de ma vie! Je ne tient pas à ce que tu me brises tout ça! Je ne veux pas abandonner mes amis! S'ils apprennaient ce que tu me fais faire, ils me détesteraient! Arrête, pas cette fois! Laisse moi un peu! Si je disparait un moment, ils vont se demmander où j'ai disparut!"
Je ne me retournais pas, n'osant pas le regarder. N'osant pas lui faire face. Je ne lachais pas la clef, ne me retournais pas. Lui, si. Il bouge. Il se rapproche jusqu'à se retrouver pile derrière moi.
"Oh, ne t'en fais pas. Tu ne les quitteras pas."
Non. Non. Tout mais pas ça. Dites moi qu'il plaisante, qu'ils ne les as pas...
"Que comptes tu faire..?"
Il ricanna doucement, puis m'attrape au niveau des épaule pour me tirer vers lui. Comme à ce moment. Puis il me dit à l'oreille, justement ce que je ne voulais pas entendre.
"Tu pourras jouer avec eux, aussi..."
A cet instant, mon coeur se mis à ratter quelques battements, je commençais à paniquer. Je voulais m'enfuir, le bousculer, le.. tuer..? Non, pas ce mot! Il passa l'une de ses main devant mes yeux, me cachant la vue, comme s'il y avait ce cadavre devant moi, puis il poursuivit.
"N'oublie pas le pact que tu as fais avec moi. Et, ne t'en fais pas... Ce sera la même chose!
-Non! Non! Ce sont mes amis, je ne pourrais jamais faire ça!"
Je ne le voyais pas, mais je pouvais sentir que sur son visage, s'inscrivait un large sourire sadique, monstrueux.
"Pour..Pourquoi..?
-Je sens que ça va être amusant!"
Ce n'est pas le maître du jeu que j'ai derrière moi. Ce n'est pas le maître d'un loup, ni un être humain...

Il est le diable.

Il me chuchotta à nouveau quelque mots à l'oreille, et cette fois ci, noir complet. Comme si je m'étais.. Endormis?
Le maître du jeu nous entraîne dans son monde. Le diable nous entraîne dans sa folie. Le monstre qu'il est veux tout détruire. Il nous entraîne vers la perte. Vers le batîment. Vers un cauchemar dont on ne peut sortir. La panique. Tout les mots négatifs décrivent cet endroit. Le batîment que je haïs.

Il est l'enfer.



Hé hé, pourris hein? :] Si vous voulez, j'ai la suite, mais je ne m'embêterais pas à la poster si ce début ennuyeux ne vous a pas plu... La suite est moins ennuyante, c'est clair, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/


L'admin fêlée

Messages : 2016
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 19
Localisation : Devant un Drama 8'D
Personnages préférés : ISLA YURA 8D
Phrase du jour : Helow, cadow, chamalow ^^


Carte d'identité
Chain: Mad Hatter
Pouvoir: Détruit tout se qui est en rapport avec l'Abyss (mouhéhé)


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Dim 28 Oct - 1:07

Franchement Reim, faut pas que tu te rabaisses comme ça: cette histoire est superbe et les musiques qui accompagnent notre lecture se maries extrêmement bien au texte. Le milieu est un peut long, c'est vrai, mais tu prends le temps de développer un personnage (toi?) et la fin est bouleversante. Seul petit hic, le mots que tu utilise pour dire "foule" dans l'aquarium: le peuple, ça casse le rythme je trouve.
Met nous la suite! Et ne te rabaisse pas autant! Il faut être fier de se que l'on fait!

-----------------------------------------


*v*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 73
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans mon Bureau.
Phrase du jour : Moi je voudrais que la liberté soit comme je l'imagine, c'est à dire, qu'elle ne soit pas limité.


Carte d'identité
Chain: March Hare
Pouvoir: plonger son contractant dans un état de léthargie


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Dim 28 Oct - 16:10

Ah? Désoler, à cette époque je devais encore faire pas mal d'effort pour éviter de parler trop... Familièrement. Je te remercie, mais tu sais, c'est une habitude chez moi. ^^' Me rabaisser, c'est presque un tic. ._. Enfin bon, je poste la suite, donc! Je vais re créer un topic pour ne pas que ça bug trop, ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 73
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans mon Bureau.
Phrase du jour : Moi je voudrais que la liberté soit comme je l'imagine, c'est à dire, qu'elle ne soit pas limité.


Carte d'identité
Chain: March Hare
Pouvoir: plonger son contractant dans un état de léthargie


MessageSujet: Histoire de Loup [2]   Dim 28 Oct - 16:26

Voici donc la suite, et, pour vous répondre, je parle à la première personne car c'est une habitude. Le personnage, ce n'est donc pas forcément moi. Bref, voici;


7 - Que le Jeu Commence
Spoiler:
 

xX Loin de La Ville Xx
Aïe! Ma tête! Quelle horrible migraine!
"Hey, ça va?"
Je me réveille, allongé sur un sol glacial, n'ayant pas de souvenir de la veille. Quoique...

xX Pensée Xx

J'enfonce la clef dans la serrure de la porte du bat, et m'apprête à monter les deux étages pour rentrer chez moi, me servir un bon lait frais, et m'afaler sur mon lit.

xX Fin du Flash Back Xx

Non. Je n'ai plus aucun souvenir, rien. Le noir complet. Qu'ais je fais avant d'arriver ici, et que s'est il passé? Je me redresse et vis Akiko, accroupis à mes côté. Que fait il là? Il n'est pas chez lui?

"Qu'est ce que... Où suis je? Et que fais tu ici?"

Il se contentais de m'aider à me relever, puis me dit de ne surtout pas me retourner. De rester face à lui. Maintenant que je suis bien réveillé, je regarde un peu autour de moi. Derrière Akiko, Théa, Jools, Alkio, et Argentine. Mais que font ils là, eux aussi?! On dirais que nous somme dans un vieux batîment délabré, sur les murs, quelques petites fissures, et des tâche noircies...

"Ne.. Ne te retourne pas, s'il te plait, et vient. On s'en va... J'ai un peu peur, là.."

Akiko? Pâle comme un linge? Mais qu'y a t il? Ca devient vraiment bizarre! Bien entendu, je sais que je ne devrais pas me retourner, mais n'importe qui à ma place, poussé par la curiosité, l'aurait fait quand même. Je me retourne donc lentement, découvrant sur le mur qui se situe derrière moi, un grand message dégoulinant, de couleur rouge.

"Du.. Sang?"

Sur ce message est écrit; "Que le spectacle commence!" Quelle atrocité... A côté de celui ci, le dessin d'une tête de loup qui dévore celle d'un lapin. Mon dieu, mais dans quoi sommes nous tombé? Qu'est ce que c'est que ce cirque? Et ça commence à sentir le sang à plein nez! Je tire Akiko par le bras, et demmande aux autres de me suivre. Le plus grand silence, le plus pesant, reigne à présent. Seul le bruit de nos pas résonne dans le batîment. Ces tâches noircies, seraient elles aussi du... Non, je ne veux pas y croire! Finalement, nous arrivons dans une première pièce. Dans celle ci, 4 portes. Sur l'un d'elle, un morceau de papier. Je fais signe aux autres de rester derrière moi, puis avance. Je tendis ma main, légèrement tremblante, pour le prendre, puis lis à haute voix.

"Le loup est parmis vous. Trouvez le si vous tenez à la vie. Vous pourrez voir un code barre chacun sur vôtre bras. Vous ne pouvez l'utiliser qu'une fois, pour une porte. Sachant que derrière chaque porte se cache un indice. Bonne chance, mes lapins, et offrez moi un grand spectacle!"

Jools, Théa et Argentine, terrifiée. Akiko, Alkio, et moi, horrifiés. Chacun commençait réellement à avoir peur, et à s'inquiéter. J'essayais de garder mon calme pour leur anoncer une chose.

"Il faut trouver les indices et trouver celui qui à fais ça!"

Celui qui à écrit ses messages nous prend pour ses pions de jeu. C'est certainement un échappé de l'asile! Un détraqué et un monstre de la pire espèce! Ce qui est certain, c'est que nous avons intérêt de faire vite. Cet endroit empeste la mort. Cette semaine risque d'être vraiment longue... Très longue.

J'ai un bien mauvais pressentiment.


8 - Meurtrier sans pitié.

Spoiler:
 

xX Suite à la Découverte du Mot Xx

L'atmosphère se fait de plus en plus froide, et lourde. Chacun se regarde, ayant l'air de croire à cette histoire absurde. Comme si chacun pouvait être coupable, sans l'être vraiment. Un long moment d'incompréhension, et de réflexion. "Le loup est parmis vous". Celui qui à écrits ces messages est le coupable, et s'il est parmis nous, il faudrait le trouver avant qu'il n'arrive quoi que ce sois à l'un d'entre nous. Aucune des personnes présente ici ne peut être coupable. Un loup parmis nous? Ce serait donc une personne qui se cache dans l'ombre, attendant le bon moment pour s'en prendre à nous. Un monstre de la pire espèce, un fou.

L'atmosphère est tendue. On entend l'air s'engoufrer dans l'une des pièces fermée. Je me tourne vers Aki, et lui demande s'il ne voudrait pas m'aider à ouvrir l'une des portes. Nous avons donc essayé, en vain. Je remonte mes manches, et y vois un code, comme le disais le message. Chacun regarde à son tour et découvre les codes. J'allait devoir utiliser le mien. Nous allions TOUS devoir utiliser un code. Après avoir trouvé le coupable, nous pourrons certainement sortir de ce batîment.

"Aki. Je vais essayer cette porte. L'air s'engouffre à l'intérieur, peut être y a t il une chance que ça sois la sortie..?"

Je lui posais la question, l'air mal assuré, et d'espérer que ce serait beaucoup plus simple qu'on ne pensait. Peut être que c'est une plaisanterie de très mauvais gout? Et bien, Halloween passerait bien en avance! J'avance donc vers la porte. On espère. On souhaite que ça sois la bonne porte. Nôtre billet de sortie. J'entre donc le code sur le "cadrant" à côté de la porte pour l'ouvrir, et la pousse. Je demande à Akiko de restez avec le reste du groupe, je vérifirais s'il n'y a pas de danger. Si c'est le cas, nous chercherions tous ensemble.

J'entre donc dans la pièce, qui est plus grande que je ne l'ai immaginée, et dans le fond, une petite fenêtre à deux mètres du sol, avec bien entendu, des barreaux! Et bien, nous ne sommes pas prêt de nous echapper. On dirais une petite bibliothèque. Il y a quelques étagère en désordre, et à droite, dans le fond de la salle, un petit bureau, des papiers qui traînent, une agrapheuse, et un tabouret. J'appelle donc les autres pour qu'ils me rejoignent et qu'ils m'aident à chercher. Mais quoi? Que faut il trouver? Quel genre d'indice pourrait nous aider à comprendre ce qu'il nous arrive?

"Heu, Akiko? Vient voir ça!"

Jools venait de l'appeler pour lui montrer un livre. Pendant qu'ils discuttent et réfléchissent, moi, j'inspecte les papiers posé en désordre sur le buraux, et fouille les tiroirs. Théodora regarde les livres, Alkio et Argentine font le tour de la pièce pour voir vérifier si nous avons bien tout vus. Jusqu'à ce que l'un d'eux hurle.

Akiko et Jools ne sont pas loin de moi, en train de fouiller sur l'étagère de droite. Théodora venait juste de passer derrière moi pour passer à la rangée de livre qui se trouve sur l'étagère du milieu. Argentine et Alkio devaient faire le tour dans le fond de la pièce, pas loin de l'entrée, sur la gauche.

"AAAAH!! ALKIO!!"

Akiko, suivit de Jools et de moi, rejoignait rapidement Argentine pour lui demander ce qu'il se passait.

Horreur. Théa et Argentine restaient à quelques mètres de nous, horrifiées, et tremblantes. Jools tentait de les calmer, et se plaçait devant elles pour qu'elles ne voient pas la scène monstrueuse qu'Akiko et moi avions. Alkio est allongé sur le sol, les yeux grand ouvert, et couvert de sang... Comment cela a t'il pus arrivé?! Son visage affichait une expression étrange. On dirait qu'il est à la fois étonné, terrifié, et... Il a du souffrir... Mon dieu. Quel criminel de la pire espèce oserait faire ça?!

xX Un souvenir Xx

J'avance vers lui, la hache en main.

"P-pourquoi toi?"

Le jeune garçon qui se trouve en fasse de moi tremble de tout ses membres. C'est le dernier. Il a peur. Il me regarde avec effrois. Il sais, qu'il y passera. Comme les autres. Il se retrouve bloqué, contre le mur. Aucune échappatoire.

xX Fin du Flash Back Xx

Argh! Ma tête! Je retombe en arrière, prenant ma tête entre mes deux main, hurlant de douleur. Akiko, inquiet tombe à genoux et tente de ma calmer. Cette vision horrible et cauchemardesque me rendait malade. Akiko ne trouva qu'une solution pour arrêter ça. L'idée est peut être idiote, mais il n'avait rien à perdre. Il prit le plus gros livre qu'il avait à portée de main et le laissa tomber sur ma tête. Cette vision qui me faisait perdre la tête venait de s'arrêter. Le coup que je m'étais reçus m'avait bien surpris!

"Je vous en pris, calmez vous!"

Je lâchait ma tête, laissais tomber mes bras le long de mon corp, les yeux ouvert, et pourtant, c'est comme si j'étais ailleur. Il s'agenouille de nouveau près de moi, et me prend la main.

"Vous en faites pas, on va sortir de là!"

Je tournais légèrement ma tête pour le voir, et il me tendit un mouchoir. Je me redressais, et il me demandais si tout allait bien.

"Que vous est il arrivé?
-Je... Je n'en sais rien. Je vient de me souvenir de l'un de mes cauchemars les plus horribles. Je l'ai déjà fais deux ou trois fois, mais là..."

Akiko passa son mouchoir su ma joue. Qu'est ce que..? Une.. Larme? J'en était à ce point?

"Hey, sa ira. Si on ne se sépare pas, tout ira bien..."

Du moins, il l'espère. Et moi, je me dis que si je devais y passer pour que eux puissent s'échapper, alors, d'accord. Je resterais dans ce batîment.

Après un moment comme celui ci, nous finîmes par sortir de la pièce, et laissions le malheureux contre le mur, les yeux fermés. Il ne les ouvrira plus. Il y restera. Nous refermions la porte derrière nous après avoir pris quelques papiers ainsi qu'un livre, et nous retournions dans la grande salle où nous nous sommes tous réveillé avant la catastrophe, et la découverte du message de sang.

Le loup peint sur le mur dévore la tête d'un lapin. Ce loup nous observe. Ils nous vois, et ne nous épargnera pas.


9 - Survie

Spoiler:
 

xX 2ème Jour Xx

Tout le monde se "réveille". Nous sommes serrer les uns contre les autres, inquiet. Nous n'avons pas beaucoup dormis, et nous avons perdu un membre du groupe hier, dans ce qui semblait être la biliothèque, ou le bureau de recherche.

xX Retour en Arrière Xx

"On fais quoi, maintenant?"

Il est tard, nous sommes tous épuisé, les plus jeune d'abord. Argentine se frotte encore les yeux. elle à pleurer, et est morte de fatigue. Après avoir relu les papiers et chercher que faire pendant plus de 2 heures, nous nous étions décidé à chercher un endroit pas trop lugubre pour nous reposer.

"Ouvre une porte, on verra bien."

Nous sommes retourné dans la petite salle voisine du grand hall ou se trouve le message et le dessin de sang. Akiko avait ouvert une salle, et nous avions constaté qu'il nous restait un minimum de chance. Elle ne nous à pas encore trop abandonné. C'est une petite salle dans laquelle se trouvait des vieux draps, et il y avait une tête de lapin en peluche, plutôt effrayante et grande. Nous l'avons laisser plus loin, et nous somme installé dans un coin avec les draps. Il ne sont pas trop poussièreux, heureusement. Juste un peu déchiré, et taché par la peinture. A présent, serrer les uns contre les autres pour se réchauffer, se rassurer, nous espérons en silence...

xX Fin du Flash Back Xx

"J'ai faim!"

Argentine trouvait le moyen d'avoir faim dans une situation pareille?!! Quoique... Elle n'a pas tort. Malgré ces évènements tragiques, nous devions bien trouver quelque chose pour ne pas mourrir de faim et de soif. J'espère que l'une des salles que nous ouvrirons sera la cuisine! Chacun se lève tranquillement, laissant les draps dans le coin où nous nous étions installé.

"Dites, il y a une porte ici aussi!"

Théa venait de remarquer une partie d'une grande porte métalique derrière une armoire. Akiko m'aidait à pousser le meuble avant d'observer la porte. Je prend la poignée et la baisse, l'ouvrant difficilement et lentement. La porte est lourde, mais elle s'ouvre! Elle laisse une vue sur un couloir dont les murs sont recouvert de sang. C'est immonde. Il y a des tache un peu partout... Les traces de gens qui ont souffert, et qui sont mort ici. Mais nous n'avons pas le choix. Dans ce batîment, de toute façon, il y en a partout. Je devait prendre mon courage à deux mains et aller vérifier. Jools m'attrape le bras.

"Attend, je vient avec toi cette fois!"

J'acquiessais, et passait le premier. Après un temps dans le couloir, nous retournions auprès des autres pour leur faire part de nos observation.

"Je pense que les tâches sont la pour nous effrayer, nous faire reculer.
-On devrait aller faire un tour, il y a d'autres porte, là bas, et dans le fond, un escalier!"

Les tâches étaient certainement là pour nous effrayer, et nous détourner de quelque chose. Quelque chose de vital certainement. Finalement, nous nous sommes mis rapidement d'accord. Nous allions passer par ce couloir, certainement ouvrir une porte, et passer par les escaliers. Ceux ci mène à l'étage du dessus. Sur les dossiers que j'ai trouvé sur le bureau, il y avait un petit plan. Celui de trois étage. En regardant bien, Akiko en avait conclu que nous sommes dans les sous sols. Nous sommes au bout du couloir, et nous n'avons pas encore ouvert de porte aujourd'hui. Nous montons à l'étage, et nous retrouvons dans un autre couloir. Le long de celui ci, 4 portes.

"Silence, j'entend quelque chose!"

C'était le bruit de... Non... Une odeur aussi. Nous avançon dans le couloir. Je m'arrête devant une porte. Un clapotis? Celui de goutelettes qui tombe dans un évier. Serais ce.. ce que nous cherchons? Une forte odeur d'alcool provient de cet endroit... J'hésite.

"Je l'ouvre?"

Argentine me regardait, l'air d'être vraiment affamée. Un air bien triste et impatient à la fois.
J'acceptais, en priant tout les dieux pour que cette salle sois celle que nous recherchons. Elle l'ouvre, je pousse la porte, entre le premier, et le groupe suis. Akiko rentre le dernier. Cette salle est étrangement plus accueillante. Pas au point de pouvoir dîner tranquillement en famille, mais... C'est déjà mieux que ce que nous espérions. Le lustre mal accroché au plafond fonctionne, et éclaire la pièce. Il y a trois petites étagère sur lesquelles sont ranger des épices de toutes sorte, des boîtes de conserves vides ou pleines, et divers sachet. Plus bas, dans les tiroir des deux meubles, des vieux couverts abîmé et taché... Et il a pas mal de choses. Il y a même un frigot! Mais, il est preque vide, et est éteind. Il y à une bouteille de soda, une de cidre, une canette, et trois petites bouteilles d'eau. Finalement, nous rassemblons les aliments mangeable comme des champignons, des cacahuètes, et choses diverses. Akiko et Jools partagent pendant que je fouille encore un peu, et réfléchis.
Après avoir manger un peu, et fouiller la pièce de fond en comble, nous repartons avec un sachet plastique à moitié plein. Nous continuons a travers le couloir pour finir devant une porte. Au bout, juste une porte. Une vieille porte. Pouvons nous l'ouvrir? Qu'est ce qui pourrais nous attendre derrière celle ci?

10- Un Jeu bien Macabre
Spoiler:
 

Nous nous regardons tous. Je prend la poignée de la porte, je louvre, elle grince. On se croierais dans un chateau hanté à ce moment là. Le silence absolu reigne. C'est étrange, on dirais un son... Cette fois, c'est Akiko qui passe devant. Nous avançons jusqu'au milieu de la pièce.
Pas si lugubre que ça, mais, effrayante. Des toiles d'araignées un peu partout, des meubles bien vieux, poussièreux et abîmé. Elle est assez grande, les meubles et les affaires son en désordre, on ne vois pas très bien. Chacun fais attention où il met les pied. Du parquet? Etrange... Ce qui est certain, c'est qu'il est vieux. Il grince un peu. Cette fois ci, pas d'erreur. Théa, Akiko et Argentine forme un premier groupe. Ils ne se quittent pas des yeux et sont sur leur garde, tout comme Moi et Jools.

xX Du Côté du Maître du jeu Xx

"Alors... Qui sera le prochain?"

Sourire sadique, regard de détraqué fou furieux. Il attend le prochain bain de sang.

xX Retour de Nôtre Côté Xx

Jools regarde dans un tiroir et sursaute. Un insecte.

"Tu ne va pas avoir peur de ça après ce que nous vivons?
-Mais je n'aime pas les cafards!
-Moi non plus. Mais ne hurle pas~
-Et ça te fais rire?! Sadique!
-Hé hé~"

Elle s'éloigne légèrement et ouvre une armoire. Pleine de poussière. Tellement qu'en l'ouvrant, elle s'en prend plein la figure! Elle éternue, s'essuis le visage et regarde dedans. Elle n'ose pas toucher a la malette qui s'y trouve à cause des toiles gluantes et des mites qui grouille de partout. Elle hésite un instant, et fini par refermer doucement. Elle toussote encore à cause de la poussière, puis se retourne vers moi.

"Berk! Bon. Tu n'a rien trouvé?"

De mon côté, je regarde les toiles qui ont été placé derrière celle ci. Je m'éloigne de 2, 3 mètres pour les poser sur le sol et les regarders. Il y en à 4.

"Pas grand chose. Regarde."

Deux d'entre elles sont identiques. Les deux autres sont totallement différente, et sur l'une d'elle, un papier. Alors que je voulais prendre ce papier qui a l'air d'avoir été plié soignesement, je me pique à une punaise qui dépassait!

"Aïe! Mais que faisait elle là?!
-ça ira? J'y pense... Il faudrait qu'on ai quelque chose si on se blesse. Dans cet endroit, il vaudrait mieux y penser. Se balader comme ça n'est pas prudent.
-A qui le dis tu!"

C'est vrai. Je me suis piqué, ça, ce n'est rien encore. Mais si jamais il devait nous arriver autre chose... Ce que, bien entendu, je n'espère pas. Malheureusement, je n'aurais peut être pas du espérer! A peine eu je le temps de prendre le papier qu'on entendais le bruit d'un meuble qui s'écroule! Je range rapidement l'objet dans ma poche et rattrappe Jools qui est partit voir ce qu'il s'est passé.

Horreur! Une grande étagère remplie de livre est tombé sur Théa! Qu'elle ironie... Moi, Akiko et Jools pensons immédiatement à soulever l'armoire. Argentine tire Théa vers elle, un peu plus loin, et nous relâchons le meuble bien lourd, qui en s'écrasant, fait un grand nuage de poussière. On tousse, on se frotte les yeux, et finalement, quand on retrouve à peu près la vue, je porte Théa. Nous sortons tous rapidement de la pièce, et je dépose nôtre amie contre le mur. Dans le couloir, il fais plus clair, on y vois mieux.
C'est à ce moment que nous nous sommes rendu compte que Théa était en fait la victime suivante. Un liquide rougeâtre se répand sur le sol, je regarde mes mains ensanglantées... Je recule jusqu'à me retrouver contre le mur. Jools tente une fois de plus de rassurer Argentine et lui cache la vue du cadavre. Elle l'a prise dans ses bras et l'éloigne du corp, et un peu de nous. Akiko me prend par les épaules et me hurle de le regarder, mais tout ce que je voyais... C'était ce sang. Celui d'une amie. Une de moins. Je regardais mes mains, à la fois terrifié, téténisé, horrifié... Je tremblotte... Je ne parvient pas à me calmer.
Mais que m'arrive t il? C'est presque comme si je venait de découvrir que le tueur n'était autre que moi. La mélodie nostalgique d'une boîte à musique démarrait. Probablement celle que Théa avait ouverte en entrant. Elle avait du la trouver sur la petite chaise en bois, pas loin de la grande étagère.

xX Pensée Xx

Le Maître du jeu avance derrière moi, et m'attrape par les épaules, doucement, me tire en arrière, contre lui, et passe sa tête près de la mienne. Juste pour pouvoir me chuchotter à l'oreille quelques mots. Ceux qui font que tout commence, et que tout s'arrête à la fois. Ceux qui me permette de ne pas me rendre compte que la folie m'emporte. Mes yeux deviennent d'une couleur qui lui est familière. Le rouge. Ils sont rouge vif, et bien plus que le sang qui à déjà coulé dans ce bâtiment.

xX Fin du Flash Back Xx

"AAARGH!! Ma tête!"

Je me laisse glisser contre le mur, incapable de tenir debout, et hurle ma douleur. Akiko tombe à genoux devant moi, et me prend les mains. Il essaye de me calmer, une fois de plus... Plus loin, Jools bouche les oreilles d'Argentine pour ne pas qu'elle m'entende, pose sa tête sur la sienne, et ferme les yeux, laissant rouler quelques larmes silencieuse sur ses joues.

Est ce que l'un de nous survivra dans ce bâtiment..? Est ce que nous allons trouver le meurtrier?

Un rire glacial retentit dans le bâtiment. Un rire monstrueux, et celui d'un sadique.
Quoi qu'il arrive, celui qui fais ça doit vraiment être un monstre de la pire espèce. Il se joue de nous.


11 - Que la Lumière Sois

Spoiler:
 

Je suis le premier réveillé, la tête d'Akiko est posé sur mon épaule, Jools est à côté, et Argentine est assise sur elle.

xX Retour en Arrière Xx

Je ne parvient pas à me calmer, Jools et Argentine sont un peu plus loin. Akiko me serre dans ces bras et me parle de bons souvenirs pour me faire penser à autre chose. Après un moment, je parvient à me reprendre. Je suis calé contre le mur, mon ami m'aide à me relever, nous nous éloignons de la seconde victime. Nous retournons dans la salle où nous avions "dormis" la veille, nous nous installons de nouveau dans le coin, tirant les draps vers nous. Argentine est installée contre jools, et ferme les yeux. Quand à Akiko et moi, nous réflechissons à un moyen de sortir. A ce que nous allons faire. Les deux filles finissent par s'endormir, épuisées. Akiko se cale contre le mur, et moi, je reste éveillé. J'ai du dormir pas plus de 4 heures...

xX Fin du Flash Back Xx

"J'ai peur."

Jools serre Argentine contre elle, et Akiko se relève. Il me tend la main, mais je refuse.

"Je ne crois pas que ça sois..
-Si on avance pas, aucun de nous n'en sortira vivant!"

Il n'avait pas tort. Je me relève donc, suivit de Jools, puis la cadette. Nous nous dirigeons vers la salle voisine du grand hall, puis nous choisiccons une porte.

"Le code d'Alkio n'a pas servis."

C'est monstrueux d'y penser, mais, Akiko me rassura.

"On a pas vraiment le choix..."

J'osais retournais dans le bureau, pris une grande inspiration, puis portait le corp du pauvre garçon... Nous nous servons donc de son code, je le repose près de la salle, puis nous avançons. Chacun reste collé à l'autre, n'osant pas s'éloigner, de peur que ça ne recommence.
Une odeur de cerise..? Dans le fond de la salle, une porte de couleur violette. Que renferme cette salle? Nous avançons prudemment, jusqu'à ce qu'une lampe qui clignotte sur la droite nous fasse sursauter. Elle fonctionne mal, et à du s'allumer quand nous sommes passé devant. Une fois devant la porte, Akiko passe une seconde fois devant. Il l'ouvre, nous entrons. Une fois à l'intérieur, l'odeur de cerise se faisait légèrement plus forte. La porte se referme viollemment derrière nous. Nous nous retournons, effrayé. Puis un bruit. Non, un son. Le son d'une mélodie...

Une douce mélodie, qui pourrait nous inquiéter, et à la fois nous rassurer... Elle est plutôt douce, on à envie de l'écouter un moment. Elle pourrait presque nous endormir. Comme si elle souhaitait nous faire rêver...
Alors que nous pensions être tranquille, même si ce n'était qu'un cour instant, la musique s'arrête brusquement. Puis un bruit se fait entendre. Celui d'une lame aiguisée? Puis soudain, le noir. Chacun essais de repérer l'autre pour le serrer contre lui. Un bruit de pas.

"J-Jools..? T'es où? J'ai P-peur...
-Argentine? Je.. Je ne sais pas. Ne t'en fais pas, on va sortir de là, il faut juste que chacun reste calme et ne bouge pas pour le moment!
-Je suis d'accord, essyez plutôt de reculer. Vous savez ou se trouve la porte?"

Et au moment ou l'équipe commence à paniquer, le bruit de goutellettes qui tombe sur le sol nous glace tous.

Tic. Tic. Tic.

Un bruit stressant, et horrible.
Le bruit d'un corp qui tombe. De quelque chose qui s'écroule.
Puis finalement, la lampe se rallume. Enfin de la lumière! Mais... De la lumière pour voir quoi..? Que nous avons été trop imprudent. Akiko, à deux mètres de moi, sur ma droite, et jools, 3 mètres devant moi, légèrement décalé sur la gauche, et à 2 mètres d'argentine.

"Je... j'ai sentis quelque chose passé, mais j'ai eu peur, je n'ai pas réagis, ni compris. Je pensais que c'était Akiko..."

Argentine, devant nous, allongée sur le sol, inerte, et couverte de sang. Mon coeur bat la chamade, Jools épouventée, recule. Akiko passe devant. Il s'approche légèrement, aussi terrifié que nous. La gorge ensanglantée, et un couteau dans la poitrine, à l'emplacement de son coeur. Cette fois ci, le meurtrier à laisser l'arme du crime sur sa proie.

xX Pensée Xx

Je me rapproche de la victime, qui tient à peine debout, et en fini avec elle. Je lui donne le dernier coup. Celui qui stoperra sa vie, et cette partie. Il s'écroule par terre, et une flaque de sang se forme juste autour de lui. Mon regard change, la couleur de mes yeux redevienne bleu. Je perd légèrement mon calme en me rendant compte de ce que je venais de faire, mais il est là. Le maître du jeu. Celui qui tire les ficelles.

xX Fin du Flash Back Xx

D'autres immage venaient de refaire surface. Comme des morceaux de ma mémoire perdue. Suivit d'horrible maux de tête. Encore.

"HAAAAA!! Arrêtez ça!!"

Je m'écroule, à genoux, sur le sol glacé de la pièce. Les battements de mon coeur, et ces maux de tête sont insuportable! Akiko et Jools se retournent vers moi, inquiet. Akiko revient une fois de plus pour essayer de me calmer. Seulement, la douleur est tellement insupportable... Bien plus que les précédentes crises. Je souhaite juste en finir avec ça. Si c'est pour assiter à la mort de chacun de mes amis, autant arrêter la. Cette partie n'est pas comme les autres, elle est différentes.

xX Pensée Xx

"Tu vois, ce n'est pas compliqué? Je savais que tu m'offrirais un superbe spectacle! Comme à ton habitude! Allons, reprend ton calme. La partie est terminée."

xX Fin du Flash Back Xx

Je porte ma main jusqu'à ma poitrine, comme pour stopper les battement de mon coeur. Comme si je souhaitait l'arrêter définitivement. Akiko s'agenouille en face de moi, m'attirant vers lui. J'essayais de me reprendre, pour la énième fois, en vain. Je m'aggrippe à lui, et l'air presque suppliant, je lui dit;

"Je t'en pris... Prend le. Prend ce couteau, arrête ça. Je n'en peux plus."

Vraiment inquiet, il essayait de faire comme la dernière fois. Il me parlait des bons moments que nous avions passé tous ensemble, qu ce n'était qu'un cauchemar, et qu'il s'arrêterais bien. Jools s'approchait, et essayait à son tour. Elle posa sa main sur mon dos, tentant de me rassurer, d'aider Akiko.

"Ca ira, t'en fais pas..."

Ils sont tellement gentils. J'aimerais les remercier, mais plus un son ne sort de ma bouche.
Le Maître du Jeu aurait il déjà gagné..?

Aurait il gagné dès le début de la partie..?


______

Je vous poste la suite, ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/


L'admin fêlée

Messages : 2016
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 19
Localisation : Devant un Drama 8'D
Personnages préférés : ISLA YURA 8D
Phrase du jour : Helow, cadow, chamalow ^^


Carte d'identité
Chain: Mad Hatter
Pouvoir: Détruit tout se qui est en rapport avec l'Abyss (mouhéhé)


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Dim 28 Oct - 19:54

La suite est génial, comme son début. Tu nous tiens en haleine et les musiques continuent à s'accorder avec le texte.
Le problème, maintenant, c'est que c'est une copie de DOUBT... C'est dommage je trouve, au début, ça casse un peut de savoir ça mais le fait qu'on soit du coté du Loup et tentant et tu réussis bien ton coup!
Oui! Poste la suite!
Je t'ai fusionné ton histoire. Le mieux c'est de faire à la suite, c'est plus facile pour le lecteur que de sauter de topic en topic. ^^Si tu veux éviter les bugs, met les vidéos en spoiler! OwO

-----------------------------------------


*v*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 73
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans mon Bureau.
Phrase du jour : Moi je voudrais que la liberté soit comme je l'imagine, c'est à dire, qu'elle ne soit pas limité.


Carte d'identité
Chain: March Hare
Pouvoir: plonger son contractant dans un état de léthargie


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Dim 28 Oct - 20:05

Je sais. Sur mon blog, j'avais prévenu, mais j'ai oublié de l'ajouter ici... Et puis, ce n'est pas exactement comme une copie. J'ai justre pris ce jeu comme model, et à la base, c'était une sorte de délire avec des connaissances et amis. Alors bon.
Sinon, ça m'étonne que ça plaise, mais, tant mieux. ^^ Et merci!
C'est surtout le fait que la page sois trop grande, et donc, mon vieil ordi met largement plus de temps à charger.

Je poste la suite un peu plus tard~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 73
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans mon Bureau.
Phrase du jour : Moi je voudrais que la liberté soit comme je l'imagine, c'est à dire, qu'elle ne soit pas limité.


Carte d'identité
Chain: March Hare
Pouvoir: plonger son contractant dans un état de léthargie


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Dim 28 Oct - 20:30

12 - Incertain

Spoiler:
 

xX Le Lendemain Matin Xx

Ce matin, nous sommes tout les trois réveillé. Nous n'avons pas beaucoup dormis, et sommes épuisé. Trois de nos compagnons sont morts. Des proches auxquels je tenait énormément, et que nous n'oublierons pas...

xX Retour en Arrière Xx

Akiko m'aide à me relever, je passe un bras autour de son cou, ainsi que l'autre autour de celui de Jools. Ils m'aident à avancer, à tenir debout, je suis comme déconnecté de la réalité, à peine conscient. Ces souvenirs qui me reviennent me détruisent totallement...
Nous retournons dans la salle où se trouvent les draps, ils me calent contre le coin dans lequel, pour la troisième fois, nous allons nous reposer, essayer de dromir.

xX Fin du Flash Back Xx

Nous n'osons plus nous lever, et restons ensemble contre le mur. Jools tire le sac plastique vers nous, et nous donne de quoi manger un peu, puis elle se sert. Ensuite, nous prenons chacun une petite bouteille d'eau.
Nous préférons rester ici pour le moment. Nous discuttons, essayons de penser à autre chose. La peur toujours présente, l'atmosphère lourde, humide. Nous pleurons en silence la mort de précieux amis. Gardant nos larmes pour nous. Le coeur comme écrasé, une boule dans la gorge...
Je n'ai plus qu'eux. Je n'ai plus qu'Akiko et Jools.
Allons nous réussir à reprendre nôtre courage à deux mains? Allons nous réussir à nous échapper, ou même trouver le coupable..? Allons nous seulement pouvoir nous lever..?

"Aki, je... Je ne veux pas que vous aussi..
-Allons, vous en faites pas!
-Oui, on est là, on va se reprendre, et demain, ça ira mieux! On ne se séparera pas!"

Nous ne comptions pas nous éloigner à plus de deux centimètres les un des autres, tant que nous n'aurions pas trouvé la sortie. On serait encore solidaire...
Jusqu'au bout.
Finalement, il devait être tard. Quoique, comment le savoir? Il n'y a pas une seule horloge, montre, ou quoi que se sois. Nous avons perdu la notion du temps. Quelle heure est il? Et au fait. Quel jour sommes nous?!
Les minutes, les secondes passent lentement. Nous nous endormons.

xX Quelques Heures plus Tard Xx

Je me réveille brusquement. Je sentais Jools contre moi.

"Heu... ça va..?"

Elle n'a pas l'air de bouger. Je sens quelque chose sur ma main, un liquide... Je la porte devant mon visage.

"En.. Encore..? Non!"

Akiko se réveille à son tour et me regarde avec de gros yeux.

"Qu'est ce que..?"

Non, pas elle. Et comment? Nous l'aurions sentit?! Je me relevais rapidement avec mon dernier ami, et regardais le corp de la dernière fille de nôtre groupe s'écrouler sur le sol, comme lourd, et pourtant vidé de son sang. Liquide qui se répend autour d'elle, qui tâche les draps.
Une grand marque dans le dos, et pas loin de nous, l'arme du crime. Une hache. Hache qui à été planté dans son dos il y a un moment. Son sang était froid. Tout s'est passé pendant que nous dormions...
Jools s'est échappée. Sont rêve à été exhausser. Celui que ce cauchemar s'arrête. Faites qu'elle n'est pas souffert...


13 - Que tout ce teinte de rouge

Spoiler:
 

Après avoir fait cette macabre découverte, Akiko me prit par le bras et me tirait à l'extérieur de la salle.

"Nous ne sommes même pas en sécuritée ici, il faut avancer, s'échapper le plus vite possible!"

Je fini par me retourner et le suivre rapidement. Nous retournions rapidement dans la salle où Argentine est morte, et nous allions droit devant nous, comme poursuivit. Au fond de cette salle, une autre porte. Cette fois, le cadrant était légèrement sortit du mur, comme si quelqu'un avait déjà essayé de l'arracher. Mon dernier ami pris alors quelques petits fils qui dépassaient et tentait de traficotter le tout pour que la porte s'ouvre sans que nous ayons à utiliser un code. Je le regardait faire.

xX Pensée Xx

Il me cache cette vue. Cette vue sur le dernier des joueurs en passant sa main devant mes yeux. Pourquoi me le cache t il? Je le sais. Je sais ce que j'ai fais pourtant. Mais, ces mots qu'il me murmure à chaque fois... Ces mots qui font que je les tuerais sans hésitation, sans pitiée. Ces mots qui effacent momentannément le peux de contrôle que je peux avoir sur moi même. Le peu de coeur que j'ai. Que sont ils? Comment réussit il à me manipuler aussi facilement? Ca..

xX Fin du Flash Back Xx

Je prend ma tête entre mes mains, puis reculait de 2 mètre. Je me retenait de hurler ma douleur une fois de plus. Puis cette fois ci, tout s'est arrêter rapidement. Comme si quelque chose d'autre me préoccuppait tellement que j'en oubliais la douleur.

"J'y suis presque, on va pouvoir avancer!"

Akiko sentait qu'il pouvait parvenir à l'ouvrir. Comme s'il savait que la sortie était de l'autre côté, il affichait un grand sourire. Comme si d'un seul coup, la partie s'était simplifiée. Comme si nous avions juste à pousser cette porte et à respirer l'air frais. Et non cette odeur de sang qui envahis le bâtiment. Il pouvait ouvrir cette porte, et cette idée me rassurait un peu. Enfin, cette sensation n'a durer qu'un très cour instant, puisque...
Le Maître du Jeu est là. Je sens sa présence de fou furieux, son aura malsaine, celle d'un monstre. Je voulait me retourner, prévenir Akiko, hurler, mais... Je ne le pouvait pas. J'étais comme bloqué. Et finalement, il arrive silencieusement. Me prenant une fois de plus par les épaule, m'attirant à lui.

xX Pensée Xx

"Tu vois, ce n'est pas compliqué? Je savais que tu m'offrirais un superbe spectacle! Comme à ton habitude! Allons, reprend ton calme. La partie est terminée."

xX Fin du Flash Back Xx

Non. Non! Trop tard. Il me murmure à l'oreille ces mots. Les mots que je ne supporte pas. Ceux que je ne voulait pas entendre, et ceux que je redoute depuis le début de la partie. Une fois ces mots prononcé, une image. Comme une révélation.

xX Pensée Xx

Mes yeux se sont tinté de rouge à chacun de ces moments...
Je prend la paire de ciseaux qui traine sur le bureau et m'éloigne de mes amis un cour instant. Il m'a dit qu'Alkio serait le premier. Je me débarasse de lui pendant qu'Argentine regarde par la petite fenêtre, qui n'est autre qu'un "faux miroir" reflêtant un petit tableau au dessus de la porte. Il n'est pas le seul miroir dans cette pièce, mais personne ne s'en est rendu compte.
Je prend le long couteau de cuisine pendant que les autres se partages les aliments potables de ce bâtiment. Une fois dans la salle où le parquet grince tel celui d'un maison hanté, nous nous séparons. Mauvaise idée. Pendant que Jools se débarasse de la poussière qui la gène et aperçois la malette qui l'intrigue, je me débarasse de Théa rapidement grâce à un système quelque peu... Machiavélique? Je pousse un interrupteur qui se trouve derrière les tableaux. Théa se prendrait une flèche avant de se faire écraser par ce qu'elle aime tant. Je sais qu'elle aime lire, et je savait qu'elle passerait devant la bibliothèque. En la portant, j'avait jeter la flêche plus loin sans que personne ne s'en aperçoivent.
Une fois la porte violette refermé, les lampes s'éteindrait pendant un instant. Toujours avec une grande discrétion, j'avançais vers Argentine.

"J-Jools..? T'es où? J'ai P-peur..."

Au moment ou nôtre amie lui répondait, je lui plantait le couteau de cuisine dans la poitrine, tout en l'empêchant de parler. Mes mains sont déjà ensanglantée, personne ne saurais que je m'étais chargé de son cas.
En ce qui concerne Jools, ça été trop simple. Oui, d'une simplicitée extrème. Il me suffisait de prendre la hache qui se trouvait dans le meuble que nous avions déplacé, et de me débarasser d'elle dans son someil. il me suffirait de me réinstaller entre les deux belles aux bois dormant, avant de reprendre conscience.
Avant que mes yeux ne se tintent de nouveau en bleu...

xX Fin du Flash Back Xx

Le Maître du Jeu avait prononcé de nouveaux ces mots. Mes yeux se tintait pour la cinquième fois de la semaine, en rouge. Celui qui me contrôle à présent me glisse la hache dans la main. Je la serre fort, comme si je voulait à la fois trouver le courage de la jeter le plus loin possible, et aussi pour tuer le dernier de mes ami. Qui fut aussi le premier.
"Je crois que j'y suis presque, on va pouvoir passer derrière cette porte!"
Il se retourna vers moi. Se relève brusquement.

"Non... pas toi..?"


14 - Qui le Mérite remporte la Partie. Que le Perdant Reste.

Spoiler:
 

"Non.. Pas toi..?"

xX Souvenirs Xx

"La cantine est vraiment lamentable, hein?"
Il m'avait regardé un moment, plutôt surpris. Et finalement, il prit le repas que je lui proposais en souriant. Il me remerciait, puis l'entammais.
.
"Bon, tu vient?!"

Nous allions à la bibliothèque, dévisagé par les autres, mais, on s'en moquait bien! Bibliothèque. Pas pour lire, mais pour dessiner. Inventer. Ecrire. Nous avions un petit projet, tout les deux. Comme j'adore écrire, et lui dessiner, nous avions commencé une petite bd... Elle est plutôt amusante! Cette bd raconte l'histoire de 2 personnes bien seules qui ont finis par se trouver.
.
"Hey! Regardez! On dirais que le poisson lune me fixe!"
.
"On t'attendais!"
.
Jools regarde dans un tiroir et sursaute. Un insecte.

"Tu ne va pas avoir peur de ça après ce que nous vivons?
-Mais je n'aime pas les cafards!
-Moi non plus. Mais ne hurle pas~
-Et ça te fais rire?! Sadique!
-Hé hé~"
.

"Ca ira, t'en fais pas..."

Ils sont tellement gentils. J'aimerais les remercier, mais plus un son ne sort de ma bouche.
.

"Aki, je... Je ne veux pas que vous aussi..
-Allons, vous en faites pas!
-Oui, on est là, on va se reprendre, et demain, ça ira mieux! On ne se séparera pas!"

xX Fin du Flash Back Xx

Une larme roule sur ma joue, et pourtant, je suis le tueur sans âme et sans conscience, contrôlé par le maître du jeu, à ce moment même. Mais, une partie de moi se souvient... Une partie de moi me hurle de reprendre conscience de mes actes, de me battre. De ne pas me laisser faire... De donner fin à ce massacre. L'un de mes yeux reprend la couleur d'un bleu profond.
Akiko se rapproche de moi, attrappe ma main... Celle qui tient fermement l'arme que j'allait utiliser pour le tuer.

"Je sais que vous n'allez pas faire ça. Et si c'est le cas, alors fait ça vite."

Il m'avait dit ça très sérieusement, puis à lâcher ma main. Je levais la hache bien haut, puis me retournais pour l'envoyer sur celui qui tire les ficelles depuis le début. Bien entendu, il l'évita avant de me jetter un regard noir.

"J'aurais du faire ça depuis bien longtemps!"

Akiko me regardait bizarrement avant de me prendre par le bras et de me dire qu'il vallait mieux nous enfuir. Nous ouvrons donc rapidement la porte et courons à travers le grand couloir en espérent que cette fois ci, la sortie serait au bout de ce long chemin. Nous espérons aussi que nous sortirons de ce batîment tout les deux. Que nous pourrons vite échapper à ce cauchemar.
Et plus je réfléchissais, plus je me dit que je ne méritais pas de sortir de ce bâtiment. Pas avec lui. Je ne méritait même pas d'avoir des amis...
Arrivés au bout du couloir, il y avait un escalier qui menait à l'étage. Nous sommes donc rapidement montés pour continuer dans un autres couloir, plus larges, mais moins long. Il est aussi plus éclairé, il y à quelques petites fenêtres.
Une fois devant la porte de sortie, car c'est bien elle, Akiko me regardait un instant.

"Elle est fermée!
-Tu pourrais l'ouvrir avec ça?"

Je lui tendais le bout de papier que j'avais glisser dans ma poche la veille. Celui qui était sur le tableau. Dessus, il y avait un long code. Akiko s'empressait de le taper sur le cadrant.
Il arrivait. Je l'aperçus au loin, avec son large sourire de sadique.

"Allons, tu as mis fin au pact. Tu sais ce qu'il t'attend? Tu sais que tu ne t'en sortira pas aussi facilement?"

Oui, je le savais.

xX Flash Back Xx

"Si tu me laisse me servir de toi comme une vulgaire marionnette, en contre partie, tu gardes ton rang de shinigami. C'est à dire que tu auras toujours tes capacitées surhumaine, et tu vivras encore longtemps.
-J'accepte.
-Tu en est certain? Ne le regrette pas un jour. Tu sais comment je suis~
-Je le sais.
-Si tu met fin au pact en me résitant, c'est la mort qui t'attend.
-Très bien. Qu'il en sois ainsi!"

xX Fin du Flash Back Xx

Akiko n'avais plus que quelques chiffres à entrer pour ouvrir la porte. Je pourrais très bien m'enfuir avec lui. Je pourrais très bien achapper à ce sort.
Mais dans le fond. Que méritais je..?
Akiko ouvrait la porte.

"On peut y aller!"

Non. Tu. Toi, oui, pas moi. Je le poussais dehors et refermais la porte. Lui est libre. Lui n'a rien fais, lui peut sortir. Moi, j'ai fais du mal, et je suis toujours à moitiée contrôlé par ce monstre. Par le maître du jeu. Je ne veux plus faire de mal à personne, je ne veux pas que ça recommence... Et cette douleur... J'ai tuer mes propres amis... Des personnes pour lesquelles j'aurait donné ma vie! Je tenais à eux, et je ne me suis pas rendu compte qu'il me manipulait depuis le début. Il me surveillait. Il surveillais chacun de mes geste, près à apparaître et prendre le contrôle. Près à me donner l'ordre d'assassiner mes proches...
Un monstre de la pire espèce. Mais je n'ai rien à dire. J'ai accepté ce pact, et ne m'en suis jamais plaint jusqu'à présent.

Mais si je devais y rester, sachant que je mérite plus que n'importe qui, ce sort funeste... Je n'y passerais pas seul. Non, jamais. Jamais ça ne doit recommencer. Si j'y pase, qui me dit qu'il ne demandera pas à un autre de me remplacer? Qui me dit qu'il ne choisira pas un autre loup? Ce jeu infame doit cesser.

Je lui prendrais cette hache, et j'en terminerais!

15 - Triste vérité

Spoiler:
 

xX 3 Mois Plus Tard Xx

Akiko est le seul du groupe à avoir survécu. Il y en a au moins un qui s'en est sortit. La police avait été vérifier, mais le bâtiment était vide. Aucune trace de sang. Le pauvre avait été pris pour un imbécile. Mais comment est ce qu'en une journée ces traces et les cadavres de l'étage avait disparut?
Le diable est malin.
Il s'est éloigné un peu du carnaval qui avait lieu pour se rendre près de l'étang, endroit secret que seul nôtre petit groupe connaissait! J'adorait cet endroit. Nous l'avions découvert tout les deux peux de temps après nôtre rencontre! Il est bien caché, et c'est un endroit merveilleux, calme, et l'herbe est fraiche, jamais trop humide. Il y a suffisament de soleil pour qu'on y vois bien clair, et il se reflète sur le petit étang, et il y a aussi pas mal d'ombre, histoire qu'on sois à l'aise.
Il s'était installé, et repensais à ce cauchemar... Moi le poussant en dehors du bâtiment, le sang qui passais juste sous la porte...

"Il m'a sauvé et est mort pour ça. Cette mort ne sera pas inutile, je resterais en vie! Je te le promet!"

J'espère bien. Mais quelque chose m'effrais.

xX Flash Back Xx

"Je te prendrais cette hache et j'en finirais!
-C'est ce que tu crois."

Au moment où je suis arrivé devant lui, je fus comme bloqué. Paralysé. Je me tient debout, devant lui, je pouvais prendre cette arme et le tuer. Mais non. Aucun geste, aucun son venant de moi. Il posa ses mains sur mes épaules pour la dernière fois. Sur mon visage, l'expression d'une personne à la fois horrifiée, terrifiée... Et dégoutée. Il appuya légèrement. Je tombais à genoux, devant lui.
Il brandis l'arme que j'avais utilisée pour tuer Jools, et me porta un coup.
Je m'écroule sur le sol, incapable de bouger. Il avait eu encore un minimum de contrôle sur moi, je n'ai pas été suffisemment fort... Il me retournais avant de me redresser légèrement, de manière à ce que je le vois encore.

"Tu vois, je te l'ai dit. Tu aurais du m'obéir. Tu n'aurais pas du te faire d'amis. Je t'ai prévenu avant que tu n'acceptes le pact."

Puis il me laissait retomber sur le sol, me regardant de haut. Je me vidait de mon sang, je fermais les yeux.

xX Fin du Retour en Arrière Xx

Akiko se relevait, puis regardait une dernière fois son reflet dans l'eau, immaginant que nous sommes toujours à ses côtés. Mais au lieu de ça, un cauchemar qui revient. Des images. Il jette une petite pierre dans l'eau pour l'effacer, puis se retourne. L'un de ces reflet n'a pas disparut.
Le diable est partout.

"Je te propose un pact."

Quand un jeu se termine, on peut toujours y rejouer. Mais dans ce jeu là, personne n'a vraiment le choix.
Le diable est Maître de son Jeu.


________________

Et voilà, c'est tout. Alors, vous vous êtes bien ennuyé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/


L'admin fêlée

Messages : 2016
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 19
Localisation : Devant un Drama 8'D
Personnages préférés : ISLA YURA 8D
Phrase du jour : Helow, cadow, chamalow ^^


Carte d'identité
Chain: Mad Hatter
Pouvoir: Détruit tout se qui est en rapport avec l'Abyss (mouhéhé)


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Lun 29 Oct - 1:54

C'est génial! Cette histoire est magnifique! Et le fait que ton héros meurt est très bien, il n'avait pas d'autre échappatoire ^^. Par contre, "Hokage" c'est trop Naruto, il aurait fallut que tu trouves autre chose je pense. Tu nous en montres d'autres? J'ai envie d'en lire d'autres, met les à la suite (si tu veux bien) et change le titre genre "mes nouvelles" Ça fait du bien de lire des texte inventés! Continue comme ça! ET ARRÊTE DE TE RABAISSER! *_*

-----------------------------------------


*v*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 73
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans mon Bureau.
Phrase du jour : Moi je voudrais que la liberté soit comme je l'imagine, c'est à dire, qu'elle ne soit pas limité.


Carte d'identité
Chain: March Hare
Pouvoir: plonger son contractant dans un état de léthargie


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Lun 29 Oct - 12:03

hokage? Shinigami tu veux dire... Si je n'ai pas changé, c'est normal, je te l'ai dis. A la base, pour cette histoire, j'ai pris les pseudonymes de mes connaissance ainsi que nôtre délire. Mais c'est vrai que j'aurais du trouver autre chose...

D'autres? o_o Tu plaisantes..? ça t'intéresse vraiment..? Heu... Bon, je veux bien..

Mais si je les ajoutes ici, je ne vais vraiment pas pouvoir faire quoi que ce sois... ça buguera trop... Tu ne pourrais pas plutôt faire un autre forum et me déplacer cette histoire dedans? Comme ça, je créerais un topic pour chaque "contes", et je m'y perdrais moins. (Et au moins ce sera plus rapide, parce qu'il me faut plus de 5 minutes pour charger cette page, déjà.)

Sinon.. merci. ^^' Enchanté que l'histoire plaise à quelqu'un en dehors de ma plateforme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/


L'admin fêlée

Messages : 2016
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 19
Localisation : Devant un Drama 8'D
Personnages préférés : ISLA YURA 8D
Phrase du jour : Helow, cadow, chamalow ^^


Carte d'identité
Chain: Mad Hatter
Pouvoir: Détruit tout se qui est en rapport avec l'Abyss (mouhéhé)


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Lun 29 Oct - 12:17

Mmmmmmmmh... Non, par contre, je peux te déplacer ton histoire dans les "fanfic" même si ça n'en est pas une. Et pour que ça ne bug pas, il faut mettre tes vidéos en spoiler. Je vais le faire tout de suite comme ça tu pourras rapidement lire ce message et me dire si tu es d'accord éOè

-----------------------------------------


*v*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 73
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans mon Bureau.
Phrase du jour : Moi je voudrais que la liberté soit comme je l'imagine, c'est à dire, qu'elle ne soit pas limité.


Carte d'identité
Chain: March Hare
Pouvoir: plonger son contractant dans un état de léthargie


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Lun 29 Oct - 14:36

Bon, écoute, c'est sur, ça bug moins de cette manière, (au lieu de 5 minutes ça met 3 minutes) mais la page reste tout de même très grande, et par conséquent, longue à charger.

Ensuite, ce que je proposais, c'est que tu me fasse un sous forum, dans lequel tu déplacerais ce topic. Et je pourrais créer d'autre sujet pour poster d'autres histoires...

(c'est plus clair, dis comme ça? Parce que je me demande si tu comprend vraiment, des fois...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/


L'admin fêlée

Messages : 2016
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 19
Localisation : Devant un Drama 8'D
Personnages préférés : ISLA YURA 8D
Phrase du jour : Helow, cadow, chamalow ^^


Carte d'identité
Chain: Mad Hatter
Pouvoir: Détruit tout se qui est en rapport avec l'Abyss (mouhéhé)


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Lun 29 Oct - 17:11

xD Je comprend très bien, ne t'inquiète pas pour ça. Je gère un forum tous de même! >.< et je ne suis pas idiote tu sais Cool
Ce que je vais faire plutôt c'est "Vos petite nouvelles" que je vais mettre avec Fanfic et là tout le monde pourra poster autant de nouvelles que l'on veut.
Parce que, vois tu, je n'ai pas envie de faire un sous forum exprès pour toi. éOè

-----------------------------------------


*v*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Vous commencez à me connaitre, nan?

Messages : 73
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans mon Bureau.
Phrase du jour : Moi je voudrais que la liberté soit comme je l'imagine, c'est à dire, qu'elle ne soit pas limité.


Carte d'identité
Chain: March Hare
Pouvoir: plonger son contractant dans un état de léthargie


MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Lun 29 Oct - 19:27

Je comprend, d'accord. ^^'
par contre, pour le moment, j'en trouve pas un(conte) potable. Et le seul à peu près potable est celui que je n'ai pas terminé. Je posterais donc ça bien plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-the-infinite-disorder.eklablog.com/
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Histoires de Loup.   Aujourd'hui à 0:13

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoires de Loup.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jay-Kurtis le loup-garou
» [Quête]La prière du vieux loup 1
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Fanfics-