AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Princesse et la Sadique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Princesse double

Messages : 24
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 16
Localisation : Wonderland
Personnages préférés : Alice, Break & Elliot
Phrase du jour : "Parfois, c'est bon d'être un minable" ~ Break



MessageSujet: La Princesse et la Sadique   Sam 8 Nov - 14:01

Je marchais en lisant un livre, ne prêtant aucune attention autour de moi. Absorber par ma lecture passionnante, je n’arrivais pas m’arrêter de lire. Je lançais des regards prudents de gauche à droite pour ne pas me cogner contre un inconnu. Les bruits de la ville devinrent lointains, le nombre de passant baissa rapidement. La lumière devint de moins en moins présente, ce qui me dérangeait affreusement. Je m’arrêtai pendant quelque seconde avant de m’apercevoir que ce fut des ombres humaines qui me cachaient les rayons du soleil. Je levais ma tête à contrecoeur en observant les alentours. Je vis trois hommes adultes qui m’encerclèrent. Leurs vêtements n’étaient pas de très bonne qualité, leurs chevelures étaient grasse et en bataille. Je pouvais deviner que ce fut des personnes de rang moyen ou plus bas.

- Pauvre petite. Tu as perdu ta maman, dit l’homme en face de moi avec une odeur puante venant de la bouche.

Je reculais lentement. Soudainement, mon dos se cogna contre un mur. Ces trois hommes se rapprochaient dangereusement de moi, en ayant l’impression qu’ils gagnaient de la hauteur en taille. Je regrettais de mettre encore perdue et Nagi n’allait pas perdre son temps à me sauver. Tout à coup, je vis une fille à droite, une atmosphère malsaine rodait sur elle. En pleine fascination, je l’examinais de haut en bas. La jeune fille semblait avoir seize années, en portant une simple robe à bustier blanc, celle-ci lui arrivait jusqu’aux genoux. Par-dessous, une cape longue de couleur rouge écarlate bordurée par un tissu doré. Son visage pâle était moitié caché par l’obscurité, ce qui lui donnait un air mystérieux. Je pouvais apercevoir ses cheveux mi-longs de couleur gris claire en ayant des mèches plus longues sur l’avant du visage. Je trouvais ses yeux bleu-gris magnifiques, cependant, celui-ci ne montrait qu’un sentiment de folie.  

En n’oubliant l’existence complète de mes agresseurs, je regardais la jeune inconnue droit dans les yeux. Je serrais mon livre contre moi, un des hommes m’avait plaqué contre le mur, se rapprochant près de mon visage.

- Quelle mignonne petite fille, dit-il en touchant ma joue gauche lentement.

J’ouvris ma bouche pour répliquer, cependant, aucun mot ne put s’échapper de ma gorge. La tête de l’homme s’envola dans les airs, en laissant du sang gicler au niveau du cou. Le corps sans tête tombait en arrière, une flaque de sang se formait autour de celui-ci....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Psychopathe Schizophrène

Messages : 513
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 16
Localisation : Sur internet non ?
Personnages préférés : Break, Cheshire, Echo et Noise
Phrase du jour : Pouic Pouic


Carte d'identité
Chain: Dledum
Pouvoir: Elle peut contrôlée n'importe qui grâce à ses fils !


MessageSujet: Re: La Princesse et la Sadique   Sam 8 Nov - 14:28

Je marchai avec ma cape rouge qui traînait au sol. J'étais habillée dans les habits d'Echo car c'était plus discret pour se promener dans les grandes rues mais maintenant que j'étais dans une petite ruelle sombre où personne ne venait, j'avais remis le symbole montrant que j'étais une Baskerville.
Vincent m'a donné une mission, je suis toute excitée ! Je vais la trouver et l'égorger ! Ou la rapporter à Vincent ? Il ne me l'a pas spécifié...

- Ahlala Vince, il faut spécifié ce que tu veux ! chantonnai-je

Il n'y avait vraiment personne, ces endroits de la capitale sont vraiment à éviter... Enfin ça dépend pour qui, pas pour une jeune fille de seize ans qui paraît innocente mais qui est en réalité une Baskerville qui prend du plaisir à tuer.

Arrivé à un tournant, je vis trois hommes de dos, ils entouraient quelque chose qui était plaqué contre le mur.

- Pauvre petite. tu as perdu ta maman, fit l'homme

Donc il s'adresse à une fille, effectivement sous le bras d'un des agresseurs je vis une blonde aux yeux verts clairs, elle portait des vêtements assez bourgeois. Elle avait un livre dans les mains.
Elle me remarqua alors que je continuai d'avancer tranquillement. Elle avait un petit regard apeuré, comme un petit chat effrayé... Comme c'est dégoûtant ! Les gens qui ne savent pas se protéger tous seuls !

- Oh les gros tas, vous me bouchez le passage ! leur dis-je avec un regard hautain
- Quelle mignonne petite fille, continua l'homme en touchant la joue de la blonde et sans se soucier de moi

Il ne m'écoute pas ce pauvre ?! Il va le payer...

Je sortis l'une des lames aiguisée de Echo, pris les cheveux de l'homme qui agressait la bourgeoise et lui découpai le cou sans grande difficulté, j'envoyai sa tête contre le mur avec une grande force. Je léchai la lame ensanglanté en riant sadiquement. Les deux autres acolytes du décapité prirent la fuite sans demander leur reste et en hurlant comme des femmelette.

- Et toi dégage d'ici avant que tu ne finisse comme l'autre. Je n'ai pas de temps à perdre donc je te laisse le choix : la fuite ou la mort. fis-je à la jeune fille en lui plaçant la lame sous la gorge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Princesse double

Messages : 24
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 16
Localisation : Wonderland
Personnages préférés : Alice, Break & Elliot
Phrase du jour : "Parfois, c'est bon d'être un minable" ~ Break



MessageSujet: Re: La Princesse et la Sadique   Mer 12 Nov - 20:45

Je regardais la scène dans un silence inconfortable. En remarquant que la pointe de sa lame se trouva sous ma gorge, je lâchai mon livre par surprise. Je lançais des regards furtifs de gauche à droite, personne ne se rôdait dans les parages. L'odeur du sang régnait dans cet endroit, ce qui était désagréable. J'avalais ma salive difficilement.

-Tu...

En perdant tous mes mots, mon cœur battait fortement contre ma poitrine, mon rythme cardiaque accélérait à une vitesse folle.

- Waouh, dis-je en me remémorant cette scène.

Mes yeux brillèrent de fascinations absolues :

- Êtes-vous... Non ! Attendez ! Vous devez être celui qui décapite les corps ! Non, ce n’est point cela... Celui qui découpe la langue avant de torturer ses victimes... ? Mince, je viens de me tromper... Je ne vois pas... Je réfléchis... Je m’excuse ! Qui êtes-vous ? Votre spécialité ? Vos hobbies ? Vos prénoms ? Je voudrai tout savoir sur vous, jeune fille !

La jeune adolescente me regardait avec un air étonné. Après quelque seconde, son visage se crispa de colère. En lâchant un long soupire, avec une vitesse surprenante, je pris mon objet fétiche qui était caché sous ma robe avec ma main gauche, en maîtrisant la poignée droite qui tenait la lame grâce à mon autre bras libre. Mes pairs de ciseaux pointèrent sur l’œil droit de l’inconnue, mon visage collé sur son oreille gauche, je murmurai :

- Êtes-vous celui qui est à la recherche d’un quelque chose ou de quelqu’un, demandais-je avec un ton menaçant.

En reculant tranquillement de celle-ci, un sourire innocent se forma sur mes lèvres en jouant avec mon objet fétiche. Je pris mon livre au sol en nettoyant la poussière sur la couverture.

- Ai-je l’honneur d’avoir une interview, si voulez-vous bien ? De plus, vous aurez tout votre temps de m’assassiner après. Enfin, si vous pouvez me tuer.

Un petit rire sarcastique sortit de ma bouche et je pointais de l’autre côté de la ruelle :

- Pouvons-nous discuter en marchant ? Cela pourrait m’aider à me familiariser à Réveil. C’est fascinant à quel point cette ville est gigantesque et rempli de secret ! Un petit détail, quel est votre prénom ?

Sa réponse fut un silence inconfortable. En espérant que Nagi venait pour me tenir compagne, je fis du bruit avec mes ciseaux pour briser le silence. Clic. Clac. Clic. Clac. J’avais toujours adoré ce son majestueux. Après ce petit temps d’amusement, celle-ci finit par me répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Psychopathe Schizophrène

Messages : 513
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 16
Localisation : Sur internet non ?
Personnages préférés : Break, Cheshire, Echo et Noise
Phrase du jour : Pouic Pouic


Carte d'identité
Chain: Dledum
Pouvoir: Elle peut contrôlée n'importe qui grâce à ses fils !


MessageSujet: Re: La Princesse et la Sadique   Jeu 13 Nov - 21:18

La bourgeoise, au lieu de prendre peur s'enfuir et ne plus rien dire m'asséna de questions étranges.

Mais qui c'est cette psychopathe ?! Elle devrait s'enfuir au lieu de me demander qui je suis et quelle est ma spécialité !

Mon visage se crispa de colère, une grande envie de la dépecer me vint à l'esprit.

Le boucher voudra sûrement d'un bon jambon de porc...

Mais sans que je ne le remarquai, une lame de ciseau se trouva juste devant mon œil droit et la blonde me chuchota quelques mots à l'oreille.

- Êtes-vous celui qui est à la recherche d’un quelque chose ou de quelqu’un ?

Je me tendis d'un seul coup.

Comment le sait-elle ? Elle fait parti de Pandora ? Non je ne pense pas... Mais qui est-elle ?

Alors qu'elle se reculai tranquillement et me demandai une interview, moi je souris sadiquement en pensant à ce que je pourrais faire d'elle. Tout ce que j'entendis de son monologue fut qu'elle me demanda mon prénom.

Finalement le boucher n'aura pas de jambon aujourd'hui...

Après un long silence où l'on entendit que les clac clac interminables de sa paire de ciseaux. Pour ne plus entendre ce bruit répétitif, je décidai de lui répondre.

- Zwei, Zwei Baskerville. Et toi, qui es-tu ? Tu es certainement une bourgeoise déjà... Et comment sais-tu que je recherche quelque chose ? lui demandai-je
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Princesse double

Messages : 24
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 16
Localisation : Wonderland
Personnages préférés : Alice, Break & Elliot
Phrase du jour : "Parfois, c'est bon d'être un minable" ~ Break



MessageSujet: Re: La Princesse et la Sadique   Sam 15 Nov - 1:32

- Zwei, Zwei Baskerville. Et toi, qui es-tu ? Tu es certainement une bourgeoise déjà... Et comment sais-tu que je recherche quelque chose ? Demanda la prénommée Zwei.

- Je suis qu’une simple princesse venant d’une petite monarchie. Je suis Sonia Nevermind, ravie de te rencontrer Zwei Baskerville, dis-je en m’inclinant de politesse.


En me relevant, Zwei eut un sourire étrange sur son visage.

- Ça confirme ma question. Je pense qu’il est temps de marcher, n’est-ce pas ? Vous ne voulez pas perdre du temps avec une simple princesse innocente, déclarais-je avec un sourire.


Je m’avançais vers Zwei. En face d’elle, j’enlevais sa cape en laissant celle-ci tomber au sol. Je vis son visage entier, un magnifique spécimen...

- Tu es vraiment mignonne !


Je pris sa main droite, mon livre dans la main gauche, mes paires de ciseaux sous ma robe. Sa main était gelée, mais douce... Je pris plaisir de ce geste. Je me dirigeais vers l’extérieur de cette ruelle ensanglantée avec une nouvelle compagnie. Les rayons du soleil m’aveuglèrent, en utilisant mon livre comme une ombrelle, les bruits de la ville m’engloutirent. J’avançais vers le seul chemin que je connaissais, le manoir des Vessalius ! À côté de Zwei, je chantonnais une comptine enfantine joyeusement. Les passants étaient toujours les mêmes, bourges ou pauvres. En observant les lieux, je vis une blonde au loin avec des inconnues, des amis à elle sûrement. En courant vers celle-ci, Zwei s’arrêta net et accourra à la direction opposée en serrant sa main avec une force étonnante.

- Zwei ! Tu me fais mal, s’exclamais-je en m’arrêtant de courir.


Zwei lâcha ma main brutalement. Son expression faciale me fit trembler. Une telle fureur mélanger à une envie de meurtre... Je me sentis embarrasser pour une raison inconnue... La présence de Zwei ? Peut-être, qui sait ? Celle-ci semblait d’être dans un autre monde, pensif, dirais-je. Je décidai de lancer mon livre sur son visage. Un geste amical, selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Psychopathe Schizophrène

Messages : 513
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 16
Localisation : Sur internet non ?
Personnages préférés : Break, Cheshire, Echo et Noise
Phrase du jour : Pouic Pouic


Carte d'identité
Chain: Dledum
Pouvoir: Elle peut contrôlée n'importe qui grâce à ses fils !


MessageSujet: Re: La Princesse et la Sadique   Dim 16 Nov - 19:42

La jeune fille m'enleva ma cape à ma grande surprise, elle la laissa tomber au sol comme si ce n'était qu'un vieux déchet !

Mais pour qui elle se prend de laisser les affaires des autres au sol ?! J'ai envie de la frapper~ Mais retenons-nous.

- Tu es vraiment mignonne ! lança-t-elle

Elle me prit la main avec douceur, et elle avait l'air d'en prendre plaisir. Ceci me dégoûta au plus au point.

Je l'utilise et ensuite je la tue, je l'utilise et ensuite je la tue ! Mais franchement elle m'a pris pour qui ?! Je suis un tueuse moi pas une petite fille culcul la praline ! Aller, je l'utilise et ensuite je la massacre de toute façon~

Elle commença à me tirer vers la grande rue.

Et mon vêtement je le laisse là j'ai même pas le temps de le récupérer idiote ?!

Je me baissai en récupérant la cape pourpre, comme elle ressemblait à un draps ou une couverture si on mettait la capuche à l'intérieur, je pouvais la transporter sans problèmes. Nous prîmes donc la route de cette grande rue lumineuse de Réveil. Les commerçants marchaient bon train et les familles faisaient leurs achats quotidiens.

Il faisait assez frisquet, en même temps nous étions en hiver, d'ailleurs la blonde n'avait pas l'air d'avoir froid, pourtant sa robe était courte et elle n'avait aucun manteau.

C'est une folle de toute façon... C'est pas étonnant...

La robe d'Echo était plus chaude que ce que l'on pouvait penser, surtout que je portai quelque chose en dessous.

La princesse commença à courir pour une raison qui m'était inconnue, je regardai dans la direction où elle se dirigea et fit volte-face en serrant fortement sa main de colère, d'ailleurs elle se plaignit de douleur. Après être de retour dans la petite ruelle sombre et ensanglantée, je planquai Sonia -car c'était son nom- contre le mur et la menaça avec sa propre paire de ciseaux, qu'elle avait mis sous sa robe, sous sa gorge.

- Je savais bien que tu étais folle ! Tu es de mèche avec cette saleté de Vessalius ! lui crachai-je furieuse

Elle avait un air apeuré, elle était sans défense, plus aucun armes sous la main... Elle était à ma portée ! Tout ce qu'elle décida de était de me lancer son livre au visage, ce qui me mit dans une colère encore plus noire que celle que j'avais jusqu'à présent. Même si je n'avais pas spécialement mal... Sûrement à grâce à la peur qui lui donnait peu de force.

Espèce de pourriture, je vais te massacrer, j'attends ça depuis que tu m'as parler...

- De toute façon j'ai du travail, Adieu chère princesse d'un petit territoire ! lui dis-je avec un sourire démoniaque

Je pris mon élan pour lui planter la lame tranchante des ciseaux dans la gorge mais une main ferme m'arrêta dans mon mouvement furieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Princesse double

Messages : 24
Date d'inscription : 27/10/2014
Age : 16
Localisation : Wonderland
Personnages préférés : Alice, Break & Elliot
Phrase du jour : "Parfois, c'est bon d'être un minable" ~ Break



MessageSujet: Re: La Princesse et la Sadique   Sam 13 Déc - 14:48

Zwei me plaqua contre un mur en me menaçant avec mes propres pairs de ciseaux sous ma gorge, encore une nouvelle fois. Je me sentis mal pour mes ciseaux... La peur s’agrandit en moi. Allait-elle me torturer ? Me couper la langue ? M’arracher les yeux ? Me couper la tête ? Je n’en avais aucune idée... Tout à coup, je vis une ombre familière au loin... Lui... ? Qu’est-ce qu’il fessait dans cette ruelle ? Il ne dormit pas ?

- De toute façon j'ai du travail. Adieu chère princesse d'un petit territoire !

En soulevant mon objet fétiche, il arrêta son geste meurtrier d’une main ferme. Celui-ci reprit mes ciseaux et me le redonna en caressant sauvagement mes cheveux.

- Encore perdue, me demanda-t-il avec en baillant en ignorant Zwei.

En bougeant ma tête de gauche à droite, je dis :

- Pas vraiment. J’ai demandé à Zwei le chemin, répondis-je en pointant la meurtrière.

- Je vois, dit-il en la regardant.

- Au fait, pourquoi un cache-œil, dis-je en remarquant le cache-œil blanc sous l’œil enflammée.

- Pour paraître moins étrange, peut-être. Idiote, va !

- Cela te donne un air plus suspect comme ça....

- ...

Un blanc s’installa dans la conversation... Soudainement, il ne sortit qu’un mot :

- Stupide.

- Idiot.

- Espèce de psychopathe.

- Espèce de chien.

Après cette conversation qui ne menait à rien avec ma Chain, Nagi, Zwei nous regardait d’un mauvais œil... D’un côté, je la comprenais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Psychopathe Schizophrène

Messages : 513
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 16
Localisation : Sur internet non ?
Personnages préférés : Break, Cheshire, Echo et Noise
Phrase du jour : Pouic Pouic


Carte d'identité
Chain: Dledum
Pouvoir: Elle peut contrôlée n'importe qui grâce à ses fils !


MessageSujet: Re: La Princesse et la Sadique   Mer 25 Fév - 17:41

Alors que je m'apprêtais à tuer la princesse une main masculine m'arrêta, je levai les yeux vers cet homme aux cheveux noirs corbeaux et blancs (moitié moitié) et à l'accoutrement assez étrange, il portait un cache-œil qui le rendait encore plus suspect.

- Au fait, pourquoi un cache-œil ?  fit Sonia en regardant l'homme
- Pour paraître moins étrange, peut-être. Idiote, va !


S'il voulait vraiment paraître moins étrange il aurait surtout dû changer de vêtements, il portait une sorte de manteau court qui arrivait au bassin noir et blanc avec un signe rouge sur le haut d'un capuchon. Il portait aussi un pantalon fait d'une matière étrange, il était noir mais ça ne ressemblait pas aux bas qu'on pouvait acheter dans ce pays. Peut-être que ce genre de vêtements étaient vendus dans le pays de la princesse.

- On voit de loin que cet homme est un étranger... S'il voulait passer inaperçu avec cet accoutrement c'est raté, murmurai-je doucement à moi-même

Je m'apprêtai à partir car leur discussion n'avait vraiment rien d'intéressant et était complètement stupide quand ma Chain Dledum m'interpella :

"Ce garçon est une Chain... ça se sent à son odeur..."

Je jetai un regard excité derrière moi en emprisonnant mes nouvelles marionnettes dans les fils de Dledum.

- Alors finalement tu n'es pas qu'une princesse idiote, lançai-je avec un petit rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La Princesse et la Sadique   Aujourd'hui à 1:15

Revenir en haut Aller en bas
 

La Princesse et la Sadique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤ Personnage le plus cruel/sadique ¤
» Attention.. Je t'ai retrouvéééé... ** Tête de sadique folle 8D ** [ PV Ryu ! ]
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |
» Event !! Tournoi, premier tour [The Rainbow's Girls VS Sadique Empire]
» Méchant? Non. Peut-être sadique... Un peu vieux aussi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RPG :: Le monde de Pandora Hearts :: Rèveil :: Bas quartiers-