AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les aléas de l'Opéra !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité




MessageSujet: Les aléas de l'Opéra !   Mar 8 Juil - 3:12





De Rufus Barma
Duc du duché Barma
Manoir Barma
Pour Oz Vessalius
Fils du Duc Vessalius
Manoir Vessalius

Bonjour Mr.Oz,

Après vos nombreuses demandes pour me rencontrer, j'ai décidé de vous faire parvenir cette réponse.

Ayant bien remarqué et pris en compte vos motivations et celles de vos compagnons, j'ai donc l'honneur de vous inviter à l'Opéra, vous, ainsi que Xerxes Break, pour parlementer ce jeudi 7 Mars à 19 heures précise.

Nous pourrons, tout en admirant un magnifique chez d'oeuvre de l'Opéra, discuter des sujets que vous avez énoncé. Je les rappelle :
- La sanglante tragédie de Sablier ;
- Les choses relatives à l'Abyss ;
- Et enfin, de la découverte de sang particulier ( voir le rapport 486 des dossiers criminels ).

Cependant, je vous conseil fortement de ramener avec vous des informations qui pourraient aider à comprendre certains détails des sujets qui seront abordés.

Sur ce, je vous souhaite une bonne fin de semaine,

Cordialement,

Rufus Barma




Dernière édition par Rufus Barma le Mar 8 Juil - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Black, Bloody, Broken, Beloved

Messages : 51
Date d'inscription : 31/03/2014



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Mar 8 Juil - 9:03

Oz lisait et relisait la lettre qu'il avait reçu du Duc Barma, assis dans l'un des salons du bâtiment de Pandora. Il était près depuis un moment déjà, vêtu d'habits sombres et riches pour convenir à un endroit tel que l'opéra.
Les aiguilles du destin recommençaient à tourner; ils semblaient enfin avoir une piste sur la Tragédie de Sablier. Combien d'heures, de jours, Oz avait-il passés perdu entre les pages de bouquins qui parlaient de près ou de loin de l'Abysse? La réponse du Duc Barma était comme une bénédiction, car ils découvriraient très certainement de nouvelles informations qui leur permettrait d'avancer vers la vérité. Pourtant, le jeune fils de duc ne pouvait s'empêcher de croire que quelque chose clochait.
Il fallait aussi dire que la visite d'Elliot et de Leo au manoir Vessalius avait créé de nouvelles inquiétudes dans le cœur du garçon. Peut-être aurait-il des réponses à ces questionnements-là aussi, avec un peu de chance.
Quelqu'un frappa à la porte de la pièce qu'il occupait.


-Messire Vessalius? Votre diligence est là.

-Merci, j'arrive tout de suite!

C'était une voix qu'il ne reconnaissait pas; sûrement un employé de Pandora à qui on avait demandé de s'occuper de la réincarnation de Jack Vessalius pendant son passage au QG. Oz se trouvait à Pandora pour la simple raison qu'il faisait le voyage jusqu'à l'opéra avec Break et que ce dernier n'avait pas quitté le QG depuis quelques jours.
Oz se leva, rangea la lettre du Duc dans l'une des poches intérieures de son manteau et quitta le salon.

L'employé de Pandora n'avait pas menti; la diligence était bien arrêtée devant l'immeuble. Le blond ouvrit la porte pour entrer et ses yeux verts s'arrêtèrent sur la personne déjà assise près d'une fenêtre.


-Bonjour, Break!

Le Chapelier avait de grands cernes sous ses yeux – enfin, l'oeil – et sur ses lèvres trônait un sourire paresseux. Un mouchoir en tissu blanc émergeait de la poche de son long manteau noir... tiens, avait-il attrapé un rhume? Malgré cela, il était bien habillé lui aussi. Le ruban attaché en boucle autour de son cou lui donnait toujours un air un peu excentrique mais il semblait beaucoup plus mature qu'à son habitude. Oz remarqua aussi l'absence d'Emily.
Le jeune s'assit sur le banc en face de Break et lui sourit.


-Passé une mauvaise nuit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Chapelier Fou

Messages : 788
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Là où il y a des gâteaux!
Personnages préférés : Oz, Break, Lacie, Oswald, Echo
Phrase du jour : J'espère qu'à la fin de leur histoire, l'espoir saura briller sur eux... comme le soleil de ces jours passés.



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Mar 8 Juil - 9:08






Les aléas de l'Opéra
Xerxes Break



Les derniers jours avaient été une torture. Vraiment!
Break se sentait comme un vieillard qui n'arrêtait pas de se plaindre, mais écoutez l'histoire avant de juger le pauvre Chapelier!
Il y avait d'abord eu... l'incident, pendant une fête à Pandora, où il fut aspergé cavalièrement d'eau par un nouvel employé un peu trop ivre pour écouter son instinct de survie, ce qui s'était ensuivit d'un rhume pour Break. Qui avait ensuite rencontré un jeune garçon qui était en fait une sorte de Baskerville plutôt étrange et qui lui avait ouvert la jambe; ces deux maux rassemblés suffirent à Miss Sharon pour confiner Xerxes à un lit, dans l'une des chambres du QG de Pandora, jusqu'à ce que sa fièvre tombe. Et pour ajouter à l'insulte, elle l'avait privé de sucreries, prétextant qu'il en mangeait beaucoup trop et qu'il allait un jour mourir du diabète!
C'étaient les femmes Rainsworth qui allaient finir par le tuer!
Bon, il devait avouer que son rhume s'était presque totalement envolé et l'entaille à sa jambe guérissait bien (il ne devrait même pas avoir de cicatrice, cela grâce à un remède secret aux Rainsworth que la Miss l'avait obligé à utiliser), même s'il restait toujours un peu de douleur lorsqu'il s'appuyait trop dessus. Il ne guérissait plus aussi vite qu'avant, malheureusement.
Non, cela ne donnait pas le droit à Sharon de s'occuper de lui comme elle l'avait fait.
En tout les cas, la lettre de Barma était une bonne surprise, si seulement pour s'échapper au côté mère poule de sa jeune maîtresse.


Il se doutait que la visite à l'opéra pourrait dégénérer rapidement, surtout si la discussion déviait vers certains... points sensibles, mais le temps ne les attendaient pas; s'il n'agissait pas, Break finirait totalement aveugle, puis... qui pouvait dire ce qu'il perdrait ensuite? Le poids de ses deux Contracts pesait sur son corps. De plus, toutes les pièces du casse-tête s'assemblaient : les Baskerville réapparaissaient finalement après des années d'absence et le jeune Oz avait émergé de l'Abysse en formant un Pacte avec B-Rabbit; non, il n'y avait plus de temps à perdre.
Une fois assuré de son apparence, Break sortit du QG et se rendit à la diligence qui venait à peine d'arriver. Il se rendait à l'opéra avec Oz, puisque ce dernier n'était pas accompagné de ses deux protecteurs habituels, sans compter qu'ils avaient reçu la même invitation. Déposant sa canne sur le banc à côté de lui, il posa son regard sur l'extérieur, tentant de discerner les arbres du reste du paysage noir.
Oz ne le fit pas attendre très longtemps; il répondit à son salut d'un sourire, qui prit des teintes agacées lorsque le jeune le piqua sur son apparence.


-Effectivement. J'ai fait un horrible rêve où je me retrouvais coincé avec un gamin des plus déplaisants, et voilà que mon cauchemar est devenu réalité!

Son ton était à la fois dur et blagueur, reflétant la demi-vérité dans ses paroles. Oz était un gamin étrange, à la fois trop perceptible et étonnamment absent. Mais il savait se faire apprécier.
Il se laissait manipuler avec une délicieuse aisance.
La diligence démarra dans un grondement de roues et Break retourna son regard vers la fenêtre.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepusculedupendu.tumblr.com/


Black, Bloody, Broken, Beloved

Messages : 51
Date d'inscription : 31/03/2014



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Mar 8 Juil - 9:11

Oz rit à la réponse de Break avant de lancer :

-Venant de toi, je vais prendre cela comme un compliment!

Ils démarrèrent et le début du trajet se déroula dans un confortable silence. Break avait le regard perdu dans le vague et le blond décida de faire de même. Le paysage était agréable à regarder, quoiqu'un peu difficile à distinguer. Ces temps-ci, le soleil se couchait tôt le soir.
Oz recommença à penser à tous ce qu'ils savaient à ce jour. Le supposé péché qui avait causé sa chute dans l'Abysse, sa rencontre avec Alice, les révélations qu'ils avaient eu dans la dimension de Cheshire : qu'Alice avait été tuée pendant la Tragédie (chose que seuls lui et Break savaient pour l'instant. Oz n'avait pas encore trouvé le courage d'en parler à la concernée) et la rencontre des Baskerville à Lutwidge.
Pendant toutes ces aventures, il avait fait de nouvelles rencontres. D'abord Break et Sharon, qu'il n'avait que rencontré brièvement pendant sa cérémonie de passage à l'âge adulte, puis Echo, Vincent, Elliot et Leo. Ces deux derniers revenaient souvent dans ses pensées depuis qu'il avait appris l'attaque au manoir Nightray. Mais il n'y avait pas que cela, puisqu'il connaissaient tous deux la musique qui se trouvait dans la montre d'Oz.
D'ailleurs, le blond voulait poser des questions à propos des attaques chez les Nightray. Avec Break coincé dans la même diligence que lui, ça ne devrait pas être trop difficile de lui soutirer des réponses.


-Break? Tu as des informations sur les récents événements chez les Nightray?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Chapelier Fou

Messages : 788
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Là où il y a des gâteaux!
Personnages préférés : Oz, Break, Lacie, Oswald, Echo
Phrase du jour : J'espère qu'à la fin de leur histoire, l'espoir saura briller sur eux... comme le soleil de ces jours passés.



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Mar 8 Juil - 9:15






Les aléas de l'Opéra
Xerxes Break



-Ah ah, mais c'est tout sauf un compliment~!

Break n'aurait jamais crut le jeune garçon capable de rester silencieux pendant si longtemps. Pas qu'il allait s'en plaindre. Ça lui permettait de penser en paix sans avoir à jouer le rôle de celui qui voit tout, une pause appréciable avant de devoir jouer le grand jeu. Hors de question que le Duc Barma apprenne qu'il perdait la vue! Monsieur Je-sais-tout n'aura pas ce plaisir.

-Break? Tu as des informations sur les récents événements chez les Nightray?

Le regard rouge se dirigea par habitude sur la silhouette qui venait de parler.
Oh, le petit curieux. Xerxes savait effectivement quelques trucs à propos des Nightray, ayant parcourut les dossiers de Pandora sur les récentes attaques d'un Contractant Illégal (avec l'aide de Reim pour remplacer ses yeux). Il y avait de l'inquiétude dans la voix d'Oz, sûrement pour les deux adolescents qu'il avait rencontré à Lutwidge.
La diligence choisit cet instant pour s'arrêter. Ils venaient d'arriver à l'opéra. Break prit sa canne et se leva en s'appuyant un peu plus qu'à l'habitude sur l'objet et sa jambe droite.


-Ton cher serviteur ne t'a rien dit à ce propos? Ah, sa médiocrité est presque réconfortante! Elle nous prouve que certaines choses ne changent jamais!

Il sortit de l'espace clos de la diligence et jeta un dernier coup d'oeil à Oz avec un faux sourire accroché à ses lèvres.

-Concentrons-nous pour l'instant sur la rencontre avec le duc Barma, d'accord?

Break s'avança vers l'entrée de l'opéra sans attendre Oz. Ce dernier ne tarderait pas à le rejoindre de toute façon.

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepusculedupendu.tumblr.com/
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Mar 8 Juil - 17:40






Tout était prêt ! Il était dix-huit heures quand Rufus Barma eu finit de tout préparer. Il avait invité des personnes importantes ce soir ! Ces deux personnes étaient Oz Vessalius ainsi qu'un serviteur de la maison Rainsworth Xerxès Break. Le Duc s'assit sur un fauteuil du balcon qu'il avait réservé pour observer l'Opéra. Toutes ses préparations l'avait éprouvé, après tout il n'était plus tout jeune ! Même si son physique ne trahissait en aucun cas son âge avancé, plus le temps passait, plus il sentait que son corps s'affaiblissait. S'il l'aurai pu, les préparatifs auraient étaient préparé depuis plusieurs heures, mais les maintenir étaient autant fatiguant, et il ne voulait pas se présenter devant ses invités avec un esprit à moitié endormi !

Ceux ci ne devraient pas tarder, il les avait invités pour dix-neuf heures. Oz Vessalius était impatient de le rencontrer, il n'allait donc pas arriver en retard ! Par contre, l'autre, Xerxes Break, n'avait pour seule motivation les informations que le Duc aux cheveux rouges détenait. La somme des connaissance qu'il avait était connu de tous, et c'est pour cela qu'il protégeait ses informations et ses connaissances avec un système simple : si une personne voulait avoir accès à un des secrets que la famille Barma connaissait, celle ci devrait tout d'abord annoncer une information de la même importance. Ce système faisait que Rufus, au fur et à mesure des rencontres, accumulait de plus en plus de connaissance, sans que tout le monde les connaissent.

Une voix sortit le Duc de son sommeil, il n'avait pas remarqué que Morphée l'avait emmené... Pour l'esprit qui ne devait être à moitié endormi, c'était raté ! Cette voix était celle de son serviteur, Reim Lunette. Rufus avait une grande confiance en lui, c'était son serviteur le plus fidèle. L'endormie se leva donc de son siège et s'étira de tout son corps. Il jetta un coups d'œil à sa montre, et vis que l'heure était venu ! Il sortit d'un pas affirmé de la loge et se dirigea vers la fenêtre du couloir de l'Opéra. Une diligence venait d'arriver, deux personnes en sortirent. Tout d'abord, un homme aux cheveux blanc, que l'on pouvait remarquer dans l'obscurité de la nuit, Xerxes Break. Puis arriva un petit blond qui rejoignit l'autre, celui ci, c'était Oz Vessalius.

- Enfin Reim, qu'attends tu pour aller accueillir nos invités ! Ils vont s'impatienter ! Ordonna le maître avec une voix enjouée, comme si un jeu allait commencer.

Le serviteur acquiesça et disparu dans les couloirs lumineux. Rufus retourna à son balcon après avoir bien observé les deux invités. Un sourire lui montait jusqu'aux oreilles, il se dépêcha de le faire disparaître pour ne pas attirer l'attention sur lui, et il pris place à coté de la Duchesse Rainsworth qui était là...    




Revenir en haut Aller en bas


Black, Bloody, Broken, Beloved

Messages : 51
Date d'inscription : 31/03/2014



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Ven 11 Juil - 9:17

Oz soutint le regard que lui lança Break, qui ne laissait rien paraître de ses pensées, avant de jeter un coup d'oeil à l'extérieur quand la diligence s'arrêta. Quel mauvais timing! Le jeune blond apprécia l'espace d'un instant l'architecture puis se leva à la suite de son aîné.

-Gil restera toujours Gil, c'est bien vrai!

Mais ce n'était pas si mal, pensa Oz en souriant doucement. Gil était parfois pitoyable, toujours facile à taquiner, mais il possédait un grand cœur et une fidélité à toute épreuve. Oz ne voudrait pas qu'il change pour tout l'or du monde!
Le jeune reporta son attention sur Break lorsque celui-ci reprit la parole, lui rendant son sourire comme toute réponse. Il remarqua du même coup qu'il semblait faire attention à ne pas trop utiliser sa jambe gauche. Avait-il été blessé récemment? Était-ce pour cela qu'il semblait plus fatigué qu'à l'habitude? Il allait lui poser la question mais remarqua que le Chapelier s'était redressé en quittant la cabine de la diligence, dissimulant la précédente anormalité dans sa démarche tout en gardant la légèreté familière de ses pas.
Oz descendit à son tour de la cabine en retournant son attention sur l'immeuble en face d'eux, décidant de rester silencieux quant à ce qu'il venait de remarquer.


-Il y a longtemps que j'ai mis les pieds à l'opéra, dit-il en s'étirant après le voyage assis. Je dois avouer que ça me rend un peu nerveux!

La porte de l'établissement s'ouvrit et Oz vit un visage qui ne lui était pas inconnu : Reim Lunettes, l'ami de Break. Le jeune blond s'attendait à ce que les deux compagnons se saluent amicalement. Cependant, Reim était des plus sérieux et Break gardait sur ses traits un air grave. Dans ce cas-ci, les relations interpersonnelles étaient surpassées par les rôles à jouer. Oz ne pouvait pas savoir quelle relation le duc entretenait avec son serviteur mais il s'imaginait que ça pouvait avoir de l'influence sur le comportement de l'homme à lunettes.

-Oz Vessalius, Xerxes Break, je vous attendais. Venez avec moi; mon maître vous attend.

Reim retourna à l'intérieur de l'opéra en gardant la porte ouverte pour les deux invités, qui entrèrent sans hésitation. Ils suivirent un instant Reim en silence, Break quelques pas derrière Oz, avant que ce dernier prenne la parole.

-J'ai entendu dire que le Duc Barma était un homme... original, chuchota le blond à l'intention du Chapelier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Chapelier Fou

Messages : 788
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Là où il y a des gâteaux!
Personnages préférés : Oz, Break, Lacie, Oswald, Echo
Phrase du jour : J'espère qu'à la fin de leur histoire, l'espoir saura briller sur eux... comme le soleil de ces jours passés.



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Ven 11 Juil - 9:20






Les aléas de l'Opéra
Xerxes Break



Une fois devant l'opéra, Break fit tout de suite plus d'efforts pour cacher la faiblesse de l'une de ses jambes; il n'avait pas la moindre envie de se faire assaillir de questions par Reim si celui-ci remarquait qu'il s'était battu récemment. Ça, et il ne voulait pas que Barma passe un quelconque commentaire désobligeant à son égard. Sa patience atteindrait rapidement sa limite~
Il entendit Oz le suivre et s'arrêter à côté de lui, puis le bruit de la diligence qui s'éloigne. Le blond commenta sur le fait qu'il n'était pas allé à l'opéra depuis longtemps... à bien y penser, Xerxes non plus. Sa dernière visite remontait à quelques années, quand Miss Sharon pouvait encore sortir dans des soirées mondaines sans risquer que les invités remarquent son apparence qui ne changeait plus. Or, Break se doutait qu'il n'y avait pas de quoi être nerveux; cette visite ne serait pas une visite à l'opéra comme les autres.
Le bruit de la porte qui s'ouvre arriva aux oreilles du Chapelier et une grande silhouette se démarqua des ombres devant son œil. Break le regarda à la hauteur de ses yeux, même s'il savait que c'était une précaution inutile; Reim Lunettes était la seule personne qui connaissait le secret de sa cécité.
Mais bon, il n'était pas le seul sur place.


-Oz Vessalius, Xerxes Break, je vous attendais. Venez avec moi; mon maître vous attend.

Il attendit qu'Oz recommence à avancer pour le suivre tout en restant un peu derrière – ah, les habitudes! En fermant leur marche, il s'assurait de protéger leurs arrières tout en prenant une place convenable pour un serviteur. Car c'est ce qu'il était : employé de Pandora, oui, mais à la face du monde il était surtout le serviteur des Rainsworth. Oz n'était pas un membre de cette famille mais il faisait malgré tout partie d'une des quatre grandes familles ducales.

-J'ai entendu dire que le Duc Barma était un homme... original.

-Original n'est pas le terme que j'aurais employé, si tu veux mon avis~ répondit le Chapelier d'un chuchotement lui aussi.

Break entendit Reim marmonner un « Je vous entend, vous savez... » et ne s'empêcha pas de sourire, manche devant sa bouche.
Ils arrivèrent devant un rideau faisant office de porte et Reim le traversa – le tissu ne bloquant pas sa voix, l'homme à l'oeil rouge l'entendit clairement s'adresser au duc :


-Mes excuses, Messire Barma... Oz Vessalius et Xerxes Break sont arrivés.

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepusculedupendu.tumblr.com/
Invité


Invité




MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Dim 13 Juil - 20:11






Les invités du Duc allaient arriver d'un instant à l'autre. L'excitation montait chez le Duc, il était prêt à les rencontrer. Cela allait être la première fois qu'il voyait le jeune Vessalius depuis sa sortie de l'abysse, et Rufus voulait profiter de son expérience dans ce monde parallèle au notre ! Quand au Chapelier, le Duc aux cheveux rouges avait demandé sa présence pour vérifier un information, et également pour lui en soutirer d'autre. Des pas se firent entendre dans le couloir, Reim et ses invités arrivaient. Il tira le rideau qui servait de séparation avec la loge et il se glissa dans la pièce, laissant les deux autre dehors.

- Mes excuses, Messire Barma... Oz Vessalius et Xerxes Break sont arrivés.

Rufus était du genre tiranique avec ses serviteurs, ce qui faisait que ceux ci craignaient plus que tout au monde le courout de leur maitre. Reim est depuis sa naissance aux services des Barma, étant donné que son père, Callum Lunette, était également à leurs services. Le serviteur craint donc énormément Rufus, mais c'est aussi un très bon confident, car sa loyauté est sans égal ! Cependant, même lui qui connait si bien son maitre fut surpris par ce qui suivit.

- Tien tien ! Vous arrivez à point nommé pour le thé. Parfait ! ♥

Ce ne fut pas Rufus qui prononça cette phrase. Mais ce fut belle et bien la duchesse Sheryl Rainsworth ! Il y avait dans sa voix une drôle de douceur, comme si de son air un peu niais sortait des menaces. Le serviteur fut littéralement pétrifié en la voyant et en l'entendant, mais plus que par peur, par étonnement. Il n'avait jamais été question de sa présence. Reim arriva bien que mal à émettre un son, et il demanda toujours aussi étonné :

- Madame la Duchesse ?! Que faites vous ici ?!!

- Hihi ! J'ai été invité par Rufus voyez vous !

Elle souriait agréablement, assise sur son fauteil roulant, les yeux fermés. Elle tourna la tête vers les invités et continua.

- C'est la première fois que j'ai le plaisir de vous rencontrer, Oz Vessalius ! ♥




Revenir en haut Aller en bas


Black, Bloody, Broken, Beloved

Messages : 51
Date d'inscription : 31/03/2014



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Lun 11 Aoû - 6:58

-Original n'est pas le terme que j'aurais employé, si tu veux mon avis~

Oz sourit. Il pouvait deviner quels termes le Chapelier aurait choisis; lui-même avait utilisé le qualificatif d'original pour rester poli. Les discussions qu'Oz avait entendues sur le duc Barma étaient beaucoup plus directes dans leurs expressions! Reim s'engagea dans la discussion en leur faisant savoir qu'ils comprenaient ce qu'ils disaient sur son maître et le blond se tut, son sourire ne quittant pas son visage malgré tout.
Les trois garçons arrivèrent finalement devant un rideau rouge, dernière séparation entre eux et le duc qui saurait peut-être répondre à leurs questions. Oz attendit que Reim traverse le rideau avant de se forger une expression sérieuse et bienséante, digne de son statut d'héritier de la famille Vessalius. Une oreille attentive à ce qui se disait de l'autre côté du rideau.


-Mes excuses, Messire Barma... Oz Vessalius et Xerxes Break sont arrivés.
-Tiens tiens! Vous arrivez à point nommé pour le thé. Parfait!

Ce... n'était pas une voix masculine. Le duc avait d'autres invités? À moins que cela fasse partie des choses qui faisaient de lui un personnage original? Oz tourna sa tête vers Break qui était maintenant à sa droite – il lui était impossible de voir l'expression qui traversait son œil, puisqu'il ne pouvait que voir le côté obscurcit par la longue mèche de cheveux blancs. Il réussit quand même à discerner les minces lèvres du Chapelier, fermées en une ligne neutre qui ne trahissait aucune émotion. Pas d'amusement, pas d'irritation... rien qu'un sérieux qui était difficile à imaginer de la part de celui qui était habituellement le clown de leurs rencontres.
Oz entendit à nouveau Reim et réalisa enfin qui était la propriétaire de cette voix : la Duchesse Rainsworth. La grand-mère de Sharon et l'une des maîtresses de Break, ce qui expliquait plutôt bien son sérieux actuel. Le jeune Contractant n'hésita pas une seconde de plus et écarta le rideau de sa main pour découvrir ce qui se cachait derrière.
Sheryl Rainsworth était une dame qui avait bien vieilli. Elle était restée gracieuses et ses traits fins portaient dignement les lignes qui venaient avec l'âge. On pouvait définitivement déceler chez elle la douceur et la beauté qui habitaient aujourd'hui Sharon. Reim était face à elle et semblait très surpris par la présence de la dame. Une seule autre personne se trouvait dans la loge, un homme aux longs cheveux rouges planté derrière la chaise roulante de la duchesse. Peut-être un serviteur des Rainsworth, chargé d'accompagné la duchesse dans ses excursions?
Mais alors, où était le duc Barma?

-C'est la première fois que j'ai le plaisir de vous rencontrer, Oz Vessalius!
-Sachez que tout le plaisir est pour moi, Lady Sheryl Rainsworth!

Oz sortit une rose et la présenta à la dame, un sourire charmeur sur ses traits (Break n'était pas le seul capable de faire apparaître des trucs comme par magie! Quand venait le temps d'être courtois envers la gente féminine, le jeune Vessalius ne lésinait jamais sur les détails!)

-Veuillez accepter cette rose en guise de salutation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Chapelier Fou

Messages : 788
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Là où il y a des gâteaux!
Personnages préférés : Oz, Break, Lacie, Oswald, Echo
Phrase du jour : J'espère qu'à la fin de leur histoire, l'espoir saura briller sur eux... comme le soleil de ces jours passés.



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Mar 12 Aoû - 8:15






Les aléas de l'Opéra
Xerxes Break



Break s'attendait à entendre la voix du duc Barma répondre aux paroles de Reim. Or, ce fut celle de Lady Sheryl qui résonna dans la salle.
L'homme à l'oeil rouge ne savait pas que la duchesse avait quitté le manoir pour la journée; en fait, sa responsabilité principale étant la sécurité de Sharon, il n'avait pas souvent affaire à l'aînée Rainsworth. Elle le contactait lorsqu'elle avait besoin de ses services pour des missions plutôt douteuses (ce qui voulait dire des événements que les autres familles ducales ne devaient pas découvrir). La Lady était la seule personne (vivante) qui savait d'où il venait. Elle connaissait ses
talents et savait de quoi il était capable, tout en ayant conscience de la loyauté du serviteur pour la famille qu'il servait.
Une loyauté qui avait peut-être sauvé le Chapelier des années plus tôt. Il ne se faisait pas d'illusions; malgré la bonté des femmes Rainsworth, Lady Shelly et Lady Sheryl ne l'auraient certainement pas accueilli avec autant de gentillesse si tout d'abord, elles n'avaient pas vu une quelconque utilité chez lui et, ensuite, s'il avait été plus... sauvage.
Lady Shelly, peut-être. Lady Sheryl, aucune chance.

La Duchesse Rainsworth était donc en ces lieux? Étrange quand même, Break ne parvenait pas à ressentir sa présence. Même Mad Hatter, que Xerxes venait d'invoquer à très faible puissance, ne pouvait ressentir Owl de l'autre côté du rideau. Ce qui voulait donc dire que...
Un froissement de tissu avertit l'aveugle que Oz venait de succomber à sa curiosité. Pendant qu'il se présentait à la Duchesse, Break s'avança tranquillement dans la loge jusqu'à atteindre la balustrade du balcon pour avoir une vue d'ensemble de l'opéra. Il ne voyait toujours que des ombres, trop basses pour lui permettre de distinguer les silhouettes humaines du reste de l'architecture. Mais, si sa Chain lui avait arraché son sens, elle lui avait aussi offert un moyen de le remplacer.
Break dirigea le pouvoir de Mad Hatter vers les bancs qui devraient être remplis de visiteurs à cette heure et réalisa qu'il était incapable de ressentir la présence de ces visiteurs, tout comme Lady Sheryl.
Le duc Barma se jouait d'eux en manipulant leur perception de la réalité. Ironiquement, dans ce cas-ci, la cécité de Xerxes était un avantage puisqu'il ne se fiait plus à ses yeux pour explorer son environnement.
Un sourire ironique naquit sur ses lèvres. Quelle bouffonnerie Barma leur avait-il concocté? À quelles surprises l'employé de Pandora devait-il s'attendre?


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepusculedupendu.tumblr.com/


Le savoir c'est le pouvoir !

Messages : 45
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 18
Personnages préférés : Rufus, Jack et Alyss
Phrase du jour : Je fonctionne uniquement par intérêt ! Je classe les gens selon leur degré d'utilité.


Carte d'identité
Chain: Dodo
Pouvoir: Réaliser des illusions plus ou moins réelles grâce à la force intellectuelle de son contractant. Est aussi capable de parler le langage humain.


MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Dim 26 Juil - 4:03



« Les aléas de l'opéra »
with Xerxes Break ♠ Oz Vessalius
1
Rufus ne prononça pas le moindre mot, analysant la réaction de ses invités, curieux de constater s'il s'était ou non trompés sur leur compte. Debout, derrière le fauteuil d'une Duchesse Rainsworth fictive (il avait prit un grand soin dans la reproduction de sa belle), il arborait une expression tout à fait neutre. Pour ne pas dire totalement désintéressée de toute cette agitation. Il ne salua même pas les invités, ce qui ne sembla pas inquiéter qui que ce soit. Le seul qui lui adressa un regard, s'en détourna rapidement. Sans doute étaient-ils trop surpris de voir Shéryl sur les lieux alors que le Duc n'avait pas laissé présager qu'il y aurait quelqu'un d'autre que lui. Il examina ses invités de la tête au pied, tout en restant discret.

Le premier était un adolescent blond relativement petit. Il avait de grands yeux verts et un visage souriant. Il était richement vêtu. Encore heureux ! Le Barma n'aurait pas supporté de le voir arriver en loques alors qu'il lui faisait l'honneur de le convier à l'opéra. Il n'aurait plus manqué que cela ! Ce devait-être le fameux Oz Vessalius. Cet enfant envoyé dans l'Abyss lors de sa cérémonie de passage à l'âge adulte par des personnes vêtues de capes pourpres. Les Baskerville étaient les principaux suspects pour ne pas dire les seuls à ce jour. Il y était resté enfermé durant 10 ans. Sa soeur cadette s'était fait un sang d'encre pendant que le petit Gilbert cherchait désespérément un moyen de le ramener, raison qui le poussa à devenir un membre de Pandora.
Il salua la fausse duchesse. Lui offrit une rose tout en souriant d'une manière qui aurait pu être tout à fait séduisante si Rufus ne le savait pas adressé à l'amour de sa vie. Quand bien même celle-ci n'était qu'une copie, l'idée qu'il puisse la charmer de la sorte le contrariait. Mais il n'avait pas à s'en faire, il était presque d'ordre publique que le petit Vessalius était un coureur de jupons... Et puis ceci n'était une fois encore, qu'une conversation régie par le verni de la haute société. Shéryl était un peu trop âgée pour être au goût du jeune homme.

Il reporta ensuite son attention sur son principal invité. Car bien qu'il était curieux d'en apprendre davantage sur le voyage du blondinet dans l'Abyss, il était davantage obsédé par Xerxes Break. Lui aussi s'était mit sur son 31, légèrement exentrique cependant. Rufus n'appréciait ni sa personne, ni ses goûts qu'ils soient vestimentaires ou alimentaires. Même sa manière de parler l'insupportait...
Le Barma était impatient de le voir réagir quand il dévoilerait son secret devant son compagnon. Il était absolument certain de ce qu'il avançait. Son argumentation ne pouvait être démentie par quelque mensonge que ce soit. Il avait de une preuve pour le moins infaillible. Quand bien même Break tenterait de nier l'évidence, libre à lui mais le rouquin lui déconseillait fortement. Quoique, cela pourrait s'avérer être divertissant. Du moins, si la marque était bien sur sa poitrine. Il ne salua pas l'image générée par Dodo, s'éloigna de la loge pour aller sur le balcon. Se doutait-il qu'elle n'était pas réellement présente ? De quoi était donc capable sa chain Mad Hatter ? Et dire que Rufus avait fait attention afin que les agissements de Shéryl au manoir Rainsworth ne puissent pas convaincre que le chapelier que celle-ci ne s'était pas déplacée... Il le saurait à l'avenir. Du moins, en partant du principe que Break avait conscience de l'illusion. L'option de l'impolitesse restait quand même bancale pour ne pas dire inenvisageable.

Le rouquin avait lâché le fauteuil vide pour prendre la rose offerte par le jeune Vessalius. Il avait légèrement courbé l'échine  avec respect, afin de ne pas gâcher sa petite pièce de théâtre. Car même s'il était arrogant, celui-ci savait quand faire taire cet énorme défaut. Il plaça la plante avec d'autres fleurs dans un vase déjà bien garni, posé sur une table ronde recouverte d'une nappe d'un blanc immaculé.

<<
C'est très aimable de votre part jeune Vessalius, je vous en remercie ♥. Reim, peut-être pourrais-tu servir un peu de thé à nos invités ? Le trajet à du vous paraitre bien long, n'hésitez pas, prenez donc un siège. >> fit-elle avec un air enjoué caractéristique des femmes de la maison Rainsworth.
<< Certainement Madame. >>

Le valet passa tout près du Duc sans lui adresser le moindre regard, habitué à ce genre de mascarade, obéissant aux ordres donnés par son maître. Une fois les tasses remplies il les offrit aux invités avant de revenir aux côtés de Sheryl.

<< Je suis confus, mais de toute évidence mon maître n'est pas encore arrivé. Il ne lui arrive pourtant que rarement d'être en retard, puissiez-vous ne pas lui en tenir rigueur. >> expliqua le domestique en s'inclinant.
<< Ruf' a beau être discret, il aime bien se faire remarquer. >> elle gloussa << Mais s'il y a bien une chose dont vous pouvez être sûrs, c'est qu'il tient ses promesses. Vous aurez ce que vous cherchez. Mais cessons de parler d'un absent. Donnez -moi plutôt de vos nouvelles jeune Vessalius ! Comment vous portez-vous ? Te joindras-tu à notre discussion Xerxes ? >>

Le Duc n'allait plus tarder à faire son "apparition" dans la salle, comme prévu. Mais pas tout de suite, il fallait mettre ses invités en confiance, ce qui était relativement réussit.
FICHE © SINENOMINEVULGUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Black, Bloody, Broken, Beloved

Messages : 51
Date d'inscription : 31/03/2014



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Dim 26 Juil - 10:03

Ce ne fut pas la duchesse qui prit la rose, mais l'homme à la chevelure rouge qui l'accompagnait. Oz le laissa partir avec la fleur avec un sourire, suivant celui qui semblait être le serviteur de la Dame des yeux jusqu'à ce qu'il dépose la plante dans un grand bouquet coloré.

- C'est un plaisir, ma Dame, répondit le fils de Duc dans un sourire agréable.

Oz prit place à la table en s'asseyant devant la Duchesse; derrière elle, il pouvait voir le dos de Break qui examinait le reste du théâtre. Il avait un main sur la poignée de sa canne, l'autre sur la balustrade de pierre. Le silence et le sérieux du Chapelier ne voulaient dire qu'une chose : il avait découvert quelque chose.
Pendant l'une de ses discussions avec Miss Sharon, Oz avait appris qu'elle surnommait son serviteur "Monsieur Je-me-la-joue-solo", du fait qu'il avait énormément de difficulté à travailler avec un partenaire (ou même de danser avec une coéquipière!) Depuis ce temps, Oz apportait une attention particulière aux actions du Contractant à l'oeil rouge lorsqu'ils étaient dans certaines situations. Comme en ce moment, où le Duc Barma s'avérait introuvable malgré le fait qu'il les avait invité personnellement. À quoi Oz et Break pouvaient-ils s'attendre de la part du Duc? À voir le Chapelier, Oz se prépara à n'importe quoi.

Reim servit trois tasses de thé, une à l'une des places vides à la table, et Oz le remercia. Il déposa deux carrés de sucre dans le liquide chaud puis y versa un nuage de crème.


- Ce n'est rien, Reim! Il arrive à tout le monde d'être en retard. Même aux meilleurs d'entre nous!

Ce pauvre homme semblait déjà dans un état de nervosité quasi perpétuelle, inutile d'en rajouter sur ses épaules avec le fardeau de son maître en retard!
Ce fut ensuite au tour de la Lady Sheryl d'expliquer les agissements du Duc; Oz rit légèrement avec elle, puis jeta à nouveau un coup d'oeil à Break lorsqu'elle lui demanda de venir les rejoindre à la table. L'employé de Pandora sembla hésiter à quitter sa place éloignée des autres avant de se retourner face à eux, un sourire de plaisance sur ses traits.


- Évidemment, ma Dame. Veuillez excuser mon comportement.

Break traversa la loge puis prit la tasse de thé pour en boire une gorgée; Oz retourna alors son attention sur la femme.

- Je me porte bien! Alice et Gil sont toujours d'excellente compagnie, même s'ils ne sont malheureusement pas ici pour l'instant - c'est dommage qu'ils n'aient pu se libérer pour assister à cette rencontre! Il s'arrêta pour prendre une autre gorgée. Et comment allez-vous, ma Dame?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Chapelier Fou

Messages : 788
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Là où il y a des gâteaux!
Personnages préférés : Oz, Break, Lacie, Oswald, Echo
Phrase du jour : J'espère qu'à la fin de leur histoire, l'espoir saura briller sur eux... comme le soleil de ces jours passés.



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Jeu 6 Aoû - 9:30

[HS: Je suis un peu-beaucoup en retard pour cette réponse >.< ]

- Quelle bouffonnerie...

Ces mots étaient tout au plus un chuchotement, rien que les autres spectateurs pouvaient entendre à moins qu'ils soient aux côtés du Chapelier. Or, celui-ci était seul au balcon; Oz, trop occupé à jouer au fils de duc, Reim au service de la Duchesse et celle-ci peut-être (sûrement) inexistante.
Break aurait été satisfait de rester à l'écart. C'était d'ailleurs sa place habituelle, puisque son rang était celui de simple valet des Rainsworth, si l'on ne comptait pas ses activités à l'intérieur de Pandora. Il lui suffisait de rester derrière sa maîtresse et attendre que les discussions se terminent - écoutant au passage pour toute bribe d'information qui pourrait lui être utile pour ses recherches. Cette fois-ci, cependant, le Chapelier avait entendu Reim verser assez de thé pour tout le monde et compté le nombre de carrés de sucre que son ami déposait dans l'une des tasses.
Personne ne prenait son thé aussi sucré. À part Break, bien entendu.

Il s'excusa à la Duchesse (et cela n'était rien qu'un autre pas de danse dans laquelle le Duc Barma les entraînaient, n'est-ce pas? Il était absent et pourtant dirigeait la musique. Révoltant.) et prit la tasse qui devinait être la sienne. L'homme à l'oeil rouge commença par humer le breuvage. Il aurait été étonnant que Reim tente de mettre quoi que ce soit dans le thé, mais si le Duc le lui ordonnait, qui sait? Break ne pourrait pas déceler tous les types de poisons par la simple odeur or, cela le rassurait tout de même.
Satisfait de ce qu'il ne trouva pas, il prit une gorgée de thé pour maintenir les apparences, même s'il continua de rester silencieux pendant la conversation. Son attention était partout et nulle part à la fois, esprit cherchant à trouver le moindre indice qui l'aiderait à mettre fin à cette mascarade.
Non, le Chapelier n'aimait pas les jeux lorsqu'il n'en était pas le maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepusculedupendu.tumblr.com/


Le savoir c'est le pouvoir !

Messages : 45
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 18
Personnages préférés : Rufus, Jack et Alyss
Phrase du jour : Je fonctionne uniquement par intérêt ! Je classe les gens selon leur degré d'utilité.


Carte d'identité
Chain: Dodo
Pouvoir: Réaliser des illusions plus ou moins réelles grâce à la force intellectuelle de son contractant. Est aussi capable de parler le langage humain.


MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Dim 13 Sep - 0:54



« Les aléas de l'opéra »
with Xerxes Break ♠ Oz Vessalius
1
Le Duc demeurait parfaitement placide tandis que les divers invités échangeaient des formules de politesses, des paroles et des compliments vides de sens et pourtant obligatoires dans la bonne société. Malgré cette apparence calme, Rufus n'était pas ce qu'il pouvait paraitre. Il était même, atrocement concentré. Il analysait chaque mouvement, chaque note dans la voix de ses interlocuteurs avec une précision qui en devenait presque inhumaine. Afin de ne pas être prit de cours, il préférait connaitre au mieux les gens avec lesquels il allait engager une conversation pour le moins... agitée. Ainsi, il tentait de comprendre le fonctionnement psychique et caractériel de chacun en quelques minutes et en quelques phrases, ce qui n'était pas un passe-temps très facile. Il arrivait parfois que le rouquin puisse se tromper et il détestait ça. Oh oui, si vous saviez à quel point avoir tort pouvait l’insupporter... Il s'en arracherait les cheveux s'il n'en avait pas autant besoin pour paraitre présentable. Comment évacuer toute cette frustration vous vous demandez ? Non il ne se ronge pas les ongles, il préfère largemment crier sur ses domestiques ou frapper sur la tête du petit impertinent qui lui aura fait remarqué qu'il s'était trompé. Oui, Rufus avait des tendances violentes bien qu'au premier abord il semble être ce genre de personnes imperturbables qui vous prennent de haut avec beaucoup trop d'aisance et de satisfaction pour être supportables... Mais heureusement pour les autres, il faisait autant partit du commun des mortels que les autres, ses défauts en étaient la preuve flagrante.

<< Vous êtes bien aimable Oz, je vous remercie de votre sollicitude. >> répondit Reim en souriant.

Il suivit le chapelier du regard tandis que celui-ci rejoignait le reste des invités. Décidément, il n'en manquait jamais une pour se faire allègrement remarquer celui-là !

Ainsi, tandis que le jeune Vessalius ouvrait la bouche, il l'écoutait avec une attention toute particulière sans pour autant le regarder directement, afin de ne pas trop attirer l'attention. Ses paroles pleines de miel étaient vraiment horripilantes aux oreilles du Duc Barma qui ne supportait que difficilement son ton léger et naïf. Malgré son passage dans l'Abyss qui avait duré 10 ans, il n'en demeurait pas moins un gamin d'à peine 15 ans. Pourquoi avoir pensé qu'il aurait mûrit ? Peut-être parce que c'est la réaction dite "normale" après un traumatisme de ce genre du moins, pour la majorité des personnes ? Dans ce cas, comment le jeune Oz avait-il réagit à cette expérience ? Aurait-il en quelque sorte décidé de ne plus jamais grandir ? Difficile à dire pour le moment, le rouquin n'en savait que trop peu. La duchesse Rainsworth adressa un joli sourire à son serviteur qui avait reprit place avant de reporter son attention sur le jeune homme :

<< Ma foi je suis toujours aussi pleine d'énergie que lorsque j'avais vingt-ans ♥. Oh... >>

Même si Rufus aimait bien ce jeu, il commençait à s'en lasser sérieusement. Ainsi, il décida d'accélérer un peu les évènements, en tant que metteur en scène il s'octroyait le droit de modifier les scènes à volonté. Ainsi, il fit apparaitre au niveau du balcon, la forme qu'il avait pour habitude de présenter lorsqu'il devait faire des apparitions publiques. Un gros bonhomme plus proche de la boule que de l'Homme. Une tasse remplie de thé avec un couvercle en guise de chapeau, vêtu d'un ensemble élégant qui prenait des allures vulgaires quand ils étaient portés par cette grotesque poupée de rien. La vieille et pas moins ravissante Dame salua l'horrible figure à la moustache douteuse d'un signe de la main :

<< Il semblerait que le Duc ait enfin décidé de montrer le bout de son nez. Vous allez être surpris mes enfants, l'on ne le qualifie pas "d'original" pour rien. Oh oh oh oh ♥ >> gloussa-t-elle avec grâce.

Tandis qu'elle bavardait avec ce ton délicieux qui n'était pas encore identique à la véritable Duchesse selon Rufus, l'autre illusion flottait doucement pour rejoindre les invités réunis autour de la table. Il avait un sourire immense qui montait jusqu'aux oreilles et coupait son visage en deux, deux énormes yeux aux pupilles noires et profondément inexpressives pour ne pas dire angoissantes. Il posa une main gantée sur l'épaule du blondinet au visage et aux manières beaucoup trop adorables avec légèreté.

<< Êtes-vous Oz Vessalius mon enfant ? >>

FICHE © SINENOMINEVULGUS


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Black, Bloody, Broken, Beloved

Messages : 51
Date d'inscription : 31/03/2014



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Jeu 24 Sep - 20:26

La discussion restait bien banale et Oz se demandait toujours à quel moment le Duc finirait par arriver. La Duchesse Rainsworth était des plus charmantes, évidemment! Mais le jeune blond n'avait été informé de sa présence lors de cette rencontre. Il ne pouvait s'empêcher de se demander quelle était la raison de sa présence.
Ça, mais son intrigue provenait aussi des réactions du Chapelier.
Alors que ces questionnements tournaient dans son esprit, la voix de la Rainsworth le fit revenir à la réalité. Elle saluait quelqu'un qui se trouvait derrière le blond; Oz sentit une main se poser sur son épaule. Il se retourna et...

Le Duc Barma était là.

Enfin, Oz ne savait pas s'il pouvait considérer celui-ci comme étant une... personne? Il ressemblait beaucoup plus à un ballon de baudruche qu'à un homme. Mais le Vessalius avait vu bien pire que cela pendant ces quelques années d'existence et il avait appris à tout accepter tel quel.
Alors, après une seconde ou deux de silence, Oz sourit.


- En effet, je suis Oz Vessalius. C'est un plaisir de vous rencontrer, monsieur le Duc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Chapelier Fou

Messages : 788
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Là où il y a des gâteaux!
Personnages préférés : Oz, Break, Lacie, Oswald, Echo
Phrase du jour : J'espère qu'à la fin de leur histoire, l'espoir saura briller sur eux... comme le soleil de ces jours passés.



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Jeu 24 Sep - 21:15

Break continuait de surveiller la scène, son expression neutre.
Reim n'offrait aucune information; il était l'un des seuls que le Chapelier ne pouvait percer à jour (le seul qui était capable de le frapper sans que Xerxes voit le coup arriver, d'ailleurs). Lorsqu'il était au service du Duc, le binoclard utilisait cela à son avantage. C'était un comportement compréhensible - Break lui-même était au service d'une famille ducale. Il comprenait la loyauté qu'un tel rôle demandait de la part du serviteur. Reim ne pouvait laisser une amitié surpasser ses responsabilités envers son maître.
... Ce qui ne rendait pas Break plus heureux pour autant. Être incapable de ressentir son ami était toujours aussi désagréable.

Son attention devait donc se porter ailleurs.
La Duchesse ne dégageait toujours rien. Si le Contractant aurait été totalement aveugle, il n'aurait pu percevoir la femme - seul son oeil, ce traître, lui transmettait l'image de la Duchesse, une silhouette fantôme.
Mais elle répondait à Oz. Quiconque contrôlait ce fantôme était capable de les entendre.

Le regard rouge se posa sur l'ombre ronde qui apparut derrière le jeune Vessalius, brisant le fil de pensée du Chapelier. Break était incapable de voir plus que cela, mais il pouvait deviner que c'était la deuxième partie du jeu dirigé par le Duc Barma.
La réaction d'Oz resta impressionnante, même si Xerxes le connaissait assez bien. Un garçon normal aurait sursauté, crié peut-être? Mais Oz restait tout aussi calme qu'il l'avait été depuis le début.
Barma se jouait d'eux; malheureusement pour lui, il n'avait pas les bonnes personnes pour entrer dans son jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepusculedupendu.tumblr.com/


Le savoir c'est le pouvoir !

Messages : 45
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 18
Personnages préférés : Rufus, Jack et Alyss
Phrase du jour : Je fonctionne uniquement par intérêt ! Je classe les gens selon leur degré d'utilité.


Carte d'identité
Chain: Dodo
Pouvoir: Réaliser des illusions plus ou moins réelles grâce à la force intellectuelle de son contractant. Est aussi capable de parler le langage humain.


MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Lun 26 Oct - 0:23



« Les aléas de l'opéra »
with Xerxes Break ♠ Oz Vessalius
1
Sans doute y avait-il mille et unes manières de décrire convenablement la réaction des invités de Rufus. Mais la plus appropriée ne se résumait au final que par un mot, un seul : décevant. Oui, c'était tout bonnement décevant. Surprenant certes, mais terriblement décevant. Bien qu'il ne vouait pas de haine profonde ou tout autre sentiment négatif à l'encontre du jeune héritier de la maison Vessalius, le Duc barma aurait aimé lire sur son visage, une once de peur. Mais ce ne fut pas le cas. Pas du tout même. Il avait l'air de simplement accepter la condition de son interlocuteur, comme s'il se moquait de son apparence physique. Ce qui en soit, dans l'aristocratie était tout de même aberrant... N'était-ce pas un monde ou le physique était particulièrement critiqué, passé au crible, analysé ? Si justement. Alors pourquoi fallait-il que lui ne s'en soucie guère ? Étrange question. Sans doute était-il encore trop plongé dans l'enfance pour que son esprit en soit compréhensible. Car oui, c'était bien connu les seuls à échapper à l'analyse psychique de Rufus Barma, c'étaient les enfants. Pourquoi ? Parce que beaucoup trop instables, immatures, frivoles et naïfs ils étaient aussi bien capable de pleurer que de rire dans une seule et même situation... infernal et imprévisible. En soit les pires hantises du rouquin.
Mais passons voulez-vous ? Nous pourrions nous étaler pendant des heures et des heures sur le mécontentement de notre homme persuadé que son entrée en matière susciterait l'émotion, mais là n'est pas le sujet n'est-ce pas. Alors laissons ces pensée grises et inutiles et concentrons-nous sur la suite.

L'illusion ne cessa guère de sourire, était-ce parce qu'elle était figée pour toujours dans une expression de joie absolue ou simplement parce qu'elle n'avait pas de raison de montrer une triste mine... impossible à savoir. Quoiqu'il en soit elle retira sa grosse main gantée de la frêle épaule du jeune homme avec une certaine lenteur, comme si elle n'était pas tout à fait certaine de son geste et qu'elle en profitait pour réfléchir. Puis elle éclata d rire. Pas d'un de ces rires qui se propage à toute la salle sans qu personne ne sache vraiment pourquoi il rit aussi, mais un rire effrayant. Un rire à la fois forcé et spontané, un mélange malsain étudié pour qu'il mette les personnes qui l'entendent mal à l'aise. Enfin, en théorie. Puis elle cesse son horrible tintamarre comme elle l'avait commencé et se met à grommeler :

<< Ennuyeux ! >> puis à la volée << Quel enfant ennuyeux ! >>

Elle frappa du pied plusieurs fois, criant désormais :

<< Les gens normaux sont surpris ou choqués quand ils me voient ! Mais toi, tu n'as pas bougé d'une oreille ! NON NON NON ! >>

Elle marqua un pause qui ne dura pas plus de 3 secondes, avant de se lancer dans un monologue de phrases exclamatives hurlées ou criées au choix :

<< Je sais ! JE SAIS ! Tu est du genre à "tout accepter sans broncher" ! Alors tu m'as accepté en disant "il est comme ça" ! JE LE SAIS ! Le savoir, c'est le POUVOIR ! La connaissance est le plus graaaand de tous les plaisirs ! On dit souvent que la stratégie prévaut sur le talent ! La différence entre GAGNER et PERDRE c'est d'avoir la bonne information au bon moment, et de savoir s'en servir ! C'est mieux si je clarifie les choses maintenant, et alors tu ne soupireras plus sur ton premier amour qui t'a repoussé ! >>

La gros bonhomme ôta le haut de son chapeau en forme de tasse et commença à siroter un thé fumant.

<< Qu'êtes-vous venus faire ici jeune Vessalius ? Surprenez- moi ! >>
FICHE © SINENOMINEVULGUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Chapelier Fou

Messages : 788
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Là où il y a des gâteaux!
Personnages préférés : Oz, Break, Lacie, Oswald, Echo
Phrase du jour : J'espère qu'à la fin de leur histoire, l'espoir saura briller sur eux... comme le soleil de ces jours passés.



MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Jeu 18 Fév - 2:16

Patience.
Une qualité que le Chapelier se forçait à développer.
Une qualité que le Duc Barma éprouvait énormément en cet instant.
Ils étaient dans un monde d'illusions, un théâtre qui jouait sa pièce en dehors de la scène, et Break en avait assez d'assister au grotesque spectacle (chose qui d'ailleurs allait de mal en pis, car le duc riait maintenant à gorge déployée et le rire était des plus déplaisants).
Mais il valait mieux pour l'instant de garder l'attention du Duc Barma sur le jeune Vessalius; qu'il s'amuse avec Oz, Break n'en avait que faire. Il pouvait utiliser ce temps pour tenter de localiser le véritable Duc.

[HS : Désolée pour l'attente qui s'éternise >.< Je dois aller en cours mais je vais continuer ce message bientôt, car non il n'est pas terminé >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepusculedupendu.tumblr.com/
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Les aléas de l'Opéra !   Aujourd'hui à 17:34

Revenir en haut Aller en bas
 

Les aléas de l'Opéra !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RPG :: Le monde de Pandora Hearts :: Rèveil :: Opéra-